Ce petit garçon a demandé de l'aide à sa mère pour enfiler ses chaussures. Quelques heures plus tard, cette dernière a reçu un appel terrible

Quand cette mère a aidé son fils à enfiler ses chaussures ce matin-là, elle ne se doutait pas que son fils allait finir paralysé.

Miror UK nous parle d'Alfie Butt qui a perdu la plupart de ses capacités motrices et s'est retrouvé coincé dans un fauteuil roulant après une mauvaise chute faite en jouant au football.

Tandis que Linzii Butt attendait son fils de 10 ans, Alfie, pour partir à l'école, elle se demandait pourquoi il était si long.

"Maman, tu peux m'aider à mettre mes chaussures?" lui a-t-il demandé.

Pensant qu'il s'était fait mal au pied en tombant au football la semaine précédente, elle a aidé son fils à faire ses lacets et l'a emmené en voiture jusqu'à l'école afin qu'il n'ait pas à trop marcher à cause de sa cheville qu'il s'était tordue lors de sa chute. 

Mais plus tard dans la journée, la famille a reçu un appel très inquiétant de la part du professeur d'Alfie qui leur a appris que l'enfant n'avait pas réussit à mettre ses chaussures de sport pour le cours d'EPS et que quelque chose n'allait pas.

Quelques heures plus tard, Alfie qui était fan de football s'est retrouvé assis dans un fauteuil roulant à l'hôpital, incapable de marcher. Il avait perdu le contrôle du côté droit de son corps et était soigné pour ce que les médecins pensaient être une tumeur au cerveau.

La vie de la famille a basculé en un instant. 

Linzii, 40 ans, vit à Wallington, une ville dans la banlieue de Londres. Lors d'une interview accordée à Mirror, elle a déclaré: "C'est juste apparu d'un coup, et tout s'est déroulé si vite depuis cette chute faite en jouant au football."

"C'est effrayant à quel point son état s'est dégradé en à peine quelques heures. Tout a changé pour le pire en à peine une nuit."

"Et nous pensons qu'il restera sûrement dans cet état pendant très longtemps."

"Le voir dans un fauteuil roulant et incapable de marcher était horrible. Son cerveau n'arrivait pas à dire à ses pieds de bouger."

"Son bras droit était tout mou et sa jambe droite ruait parfois comme s'il était un cheval. Il n'arrivait pas non plus à poser son pied à plat sur le sol. On aurait dit qu'il avait eu une attaque."

"Je n'arrivais pas à y croire. Je n'arrivais pas à l'accepter."

"Je me suis mise à paniquer. Je n'ai pas pensé qu'il y aurait pu avoir un problème avec son cerveau quand il s'est blessé à la cheville."

Après avoir été transféré d'ans l'hôpital St George à Tooting et avoir été examiné par des spécialistes, les médecins ont découvert qu'Alfie souffrait d'une démyélinisation, une rare maladie du cerveau. Elle endommage le revêtement protecteur entourant les fibres nerveuses du cerveau et fait ralentir voir stopper les impulsions nerveuses, causant de nombreux problèmes neurologiques.

Alfie avait perdu sa coordination et sa force et il allait devoir réapprendre à marcher à l'âge de 10 ans. Un diagnostic qui l'a dévasté ainsi que sa famille.

Alfie est resté à St. George pendant 10 jours. Sa famille devait l'aider à aller aux toilettes et lui passer tout ce qui se trouvait de son côté droit car il ne pouvait rien saisir de la main droite. Il ne pouvait manger qu'en se servant de sa main gauche. 

Il a subit des traitements de physiothérapie pour retrouver le contrôle du côté droit de son corps, s'entraînant à marcher dans des couloirs et des escaliers.

Heureusement, il a pu compter sur le soutien inconditionnel de toute sa famille qui est ressortie encore plus soudée de cette véritable épreuve.

10 jours plus tard, Alfie a été renvoyé chez lui avec un fauteuil roulant et des béquilles et il devait se laisse glisser sur les fesses pour descendre les escaliers. 

Les médecins ne savaient pas combien de temps il faudrait à Alfie pour récupérer. Mais le jeune garçon était déterminé à revoir ses amis et retourner à l'école.

Et grâce à une volonté de fer, il a réussit à se remettre en un temps record et les médecins eux-mêmes ont été impressionnés.

Quatre mois après son accident, Alfie est entré au collège. Il arrivait à nouveau à marcher et ses amis étaient fous de joie qu'il soit de retour parmi eux. 

Deux ans plus tard, les médecins lui ont dit qu'il n'avait plus besoin de prendre de médicaments et qu'il était officiellement guéri.

Sa passion pour le football a peu à peu laissé place à une passion pour le vélo. 

Cependant, sa mère n'oublie jamais ce qui est arrivé à son fils et elle craint qu'un jour il ne tombe malade à nouveau.

"Nous ne savons pas si la maladie reviendra un jour mais pour l'instant il se porte bien," a-t-elle déclaré.