Le gouvernement veut réduire les aides sociale. Découvrez si vous allez être touché

Bercy veut réduire les aides sociales.

Des pistes visant à revoir les critères d'attribution de certaines aides sociales ou à réduire leur montant sont étudiées par Bercy, selon Le Monde.

Comme rapporté par le site internet du magazine l'Express, le ministère de l'économie et des finances cherche à faire des économies. D'après ce qui a été publié dans Le Monde, Bercy cherche à revoir les critères d'attribution des aides sociales ou bien de réduire leur montant.

La direction du budget a écrit une note qui a été récupérée par le journal. Dans celle-ci, plusieurs "pistes d'économies" sont mentionnées. Cette note concerne essentiellement les dispositifs d'aide aux ménages et aux personnes démunies.

De son côté, le ministère des Comptes publics a assuré qu'aucune de ces propositions ne venait du gouvernement.

"Il s'agit d'un document de travail technique de l'administration."

Ce document, intitulé "Transformer les prestations sociales" fait part du point de vue de la direction du budget, qui semble estimer que les aides sociales sont "un poids croissant" pour les finances publiques, et qu'elles représentent 26% des dépenses.

Le document déclare également que "plusieurs approches sont possibles pour maîtriser la dynamique". Parmi ces fameuses approches : une révision des "règles d'éligibilité" des prestations, une meilleure prise en compte du patrimoine des personnes dans le calcul des allocations, ou désindexation des minima sociaux sur l'évolution des prix.

Parmi les dispositifs mentionnés dans ce document, et qui risquent donc d'être affectés par les nouvelles mises en place, on retrouve l'APA : Allocation personnalisée pour l'autonomie, touchée par les personnes âgées, qui pourrait à présent n'être perçue que par "les publics prioritaires" pour "garantir sa soutenabilité dans un contexte de vieillissement démographique".

En ce qui concerne les APL, Aides Personnelles au Logement pour les étudiants, au lieu de considérer les réelles ressources des bénéficiaires, la direction du budget souhaiterait intégrer les minima sociaux et les prestations familiales dans les ressources sur lesquelles se basent leurs calculs "à compter de 2020".

En ce qui concerne les bourses qui se basent sur les critères sociaux, le document parle d'accroître le ciblage des aides. Pour ce faire, la direction du budget propose de baisser le plafonds des ressources ou de "renforcer le contrôle d'assiduité" de ceux qui touchent ces bourses, et qui se retrouveraient donc à les perdre si jamais ils ne vont pas en cours.

Toutes ces propositions suivent la promesse du gouvernement de faire de vastes économies, évaluées à 60 milliards d'euros sur l'ensemble du quinquennat, afin de réduire le déficit public.

Un rapport doit être remis par un comité d'expert à Matignon d'ici juin, dans lequel les pistes d'économies possible sur la sphère publique seront listées.