Une femme américaine a pris la pose aux côtés d'une girafe très rare qu'elle venait d'abattre, s'attirant ainsi les foudres des internautes

Cette femme a appris que tout le monde n'a pas la même définition du mot "exploit" et qu'on ne peut pas se vanter de tout. 

Ayoye nous parle de cette qui femme qui a tué une girafe très rare a pris la pose à côté de son "trophée de chasse" et a pris la décision de partager la photo sur les réseaux sociaux et a déclenché la colère des internautes.

Le cliché a été pris en Afrique du Sud et on y voit donc une femme qui vient des États-Unis poser fièrement aux côtés de la girafe morte.

Il n'a pas fallu attendre longtemps pour que les internautes la partagent mais aucunement dans l'intention de faire l'éloge de la chasseuse. Voici par exemple ce que le compte Twitter d'Africa Digest avait à dire sur le sujet:

"Une femme blanche Américaine qui est sauvage et à moitié néandertale s'est rendue en Afrique et a tué un spécimen très rare de girafe noire, tout cela grâce aux lois de l'Afrique du Sud. Elle s'appelle Tess Thompson Tally. Il semblerait que nos prétendus gouvernements ne peuvent pas protéger nos habitats naturels, il est donc temps d'agir et de protéger notre continent, nos terres, nos ressources et notre habitat naturel. Unissons nos voix contre le pillage de notre pays, c'est la seule maison que nous avons."

Comme on pouvait s'y attendre, il n'a pas fallut attendre longtemps pour que les internautes se mettent à appuyer les déclarations d'Africa Digest et certains d'entre eux ont ajouté qu'il ne fallait pas s'étonner de voir que le gouvernement faisait de telles choses quand ils n'arrivent déjà pas à empêcher les injustices à l'égard de leurs citoyens.

Africat Digest a répondu en disant: "La plupart des ours noirs ont été chassés au Canada avant d'être expédiés aux États-Unis. L'ours noir fait partie des animaux dont l'extinction est la moins menacée. Le prix à payer pour participer à ce genre de chasse varie d'un endroit à l'autre."

Par exemple, en Afrique du Sud, il faut compter entre 25 000 et 60 000 dollars pour chasser un éléphant et entre 8 500 et 50 000 dollars pour chasser un lion.

Heureusement, ce genre de pratiques ont été interdites dans de nombreux pays. Parmi les pays qui ont voté des lois afin d'empêcher la tenue de ce type de chasse, on retrouve le Kenya et le Botswana.

L'Australie, la France et les Pays-bas interdisent l'importation de trophées de chasse et le Royaume-Uni pourrait adopter éventuellement une loi similaire qui interdirait de faire entrer des trophées de chasse dans le pays.

Tess Thompson Tally s'est défendue sur son compte Facebook en disant que personne ne comprenait le principe de la chasse.

Les postes connexes
Dec 28, 2018
Une femme a trouvé une robe dans un magasin d'occasion pour découvrir plus tard qu'elle venait de Lady Di
Jan 23, 2019
Un homme raciste reproche à une femme d'être devant la file d'attente
Vie Feb 25, 2019
"Je ne savais pas qu'elle sortait avec un garçon noir" : une mère a partagé sa réponse à ce message privé publiquement
TV Mar 26, 2019
Christophe Dechavanne pose avec sa fille : elle montre des photos très intimes de leur voyage