«Un nouveau coup de massue sur la tête» pour le décès d'Alexia Daval

La mère d’Alexia avoue être désemparée après la volte-face de Jonathann, qui avait avoué le meurtre de sa femme avant de nier mercredi. La ville de Gray est lasse de ces rebondissements.

La nouvelle version du meurtre donnée par Jonathann Daval a de nouveau perturbé la ville de Gray, qui en a assez de tous ces rebondissements, tout comme la famille d'Alexia. Après que le mari de la jeune femme ait avoué l'avoir étranglée, il est récemment revenu sur ses propos et accuse maintenant la famille d'Alexia Daval, qui aurait fomenté un "complot familial" afin de dissimuler le meurtre.

Selon Jonathann Daval, ce serait son beau-frère qui aurait étranglé Alexia, et la famille aurait choisi de faire passer cela pour l'oeuvre d'un détraqué s'attaquant aux joggeuses. Une version que personne ne semble croire, pas même la justice, puisqu'elle ne colle pas du tout avec les éléments de l'enquête déjà établis. De plus, l'état de santé psychiatrique de Jonathann Daval n'est pas au beau fixe. Après avoir été interné en hôpital psychiatrique, il a été placé sous traitement pour dépression.

Aujourd'hui, lasse de tout cela, la mère d'Alexia Daval ne souhaite plus répondre aux questions. "Que voulez-vous que je vous dise ? C’est un nouveau coup de massue sur la tête.", dit-elle alors qu'elle se trouve dans un bar PMU de la ville, quelques heures après la conférence de presse de son avocat, Me Florand.

Même les locaux en ont assez, puisqu'une serveuse du bar a déclaré "On a juste envie que ça s’arrête". Un patron de bistrot, un peu plus loin dans la ville, déclare "Les gens sont traumatisés. Tout le monde parle, l’ambiance est malsaine.", surtout pour une ville de 17 000 habitants où tout le monde se connait.

"On n’ose pas trop en parler en public et surtout pas aux journalistes, explique François, un riverain. C’est un sujet de discussion pour les repas en famille. On ne veut pas que les gens sachent ce que l’on pense."

Parfois, cependant, les langues se délient. Charlène, commerçante tout près du bar des Fouillot, refuse de cacher son scepticisme : "Au fond, je pense qu’il est coupable. Il a tout contre lui…" Mais tout de suite, une cliente vient semer le doute dans l’esprit de la vendeuse : "Moi je trouve ça bizarre. C’est très lourd un corps. Vous avez vu la taille de Jonathann ? Je ne crois pas qu’il ait pu la transporter tout seul." Alors Charlène se range à l’avis général : "On ne sait plus quoi penser…"

D'autres habitants essayent de ne pas voir tout en noir, comme cette habitante de Gray : "J’habite à 1 km de l’endroit où ils ont découvert le corps. Alors oui, savoir que ce n’est pas le meurtre d’une joggeuse ça me rassure. J’avais très peur, je n’osais plus prendre la route principale pour aller au travail, j’emmenais mon fils jusqu’à l’arrêt de bus."

La mère de Jonathann, Martine, se dit bouleversée par les "horreurs" dites par l'avocat de la famille d'Alexia. Elle voudrait formuler un démenti mais préfère attendre les conseils de son avocat, Me Schwerdorffer, qui est aussi celui de Jonathann Daval.

Les postes connexes
Actu France Mar 13, 2019
Affaire Daval : Jonathann Daval change à nouveau la version des faits et admet la "violence volontaire"
Feb 06, 2019
Pour la première fois, Jonathann Daval avoue les conditions du meurtre de son épouse Alexia
Jan 29, 2019
Jonathann Daval: comment il s'est excusé auprès de sa belle-mère après avoir admis le meurtre de sa fille
Dec 28, 2018
L'avocat de Jonathann Daval donne la première réponse aux accusations du beau-frère d'Alexia