Après avoir été sermonné par Emmanuel Macron, la vie du pauvre adolescent s'est avérée ne plus être si douce

Le collégien qui avait été sèchement remis en place par le président de la République semble connaître quelques difficultées aujourd'hui parce que "tout le monde se moque de lui" suite à cet incident.

L'incident s'était produit durant les cérémonies de l'appel du 18 juin et il faut avouer qu'Emmanuel Macron n'y était pas allé de main morte durant son sermon.

Il n'a pas fallut attendre très longtemps pour que les effets de ce véritable coup médiatique se fassent ressentir. À vrai dire, dès le lendemain, le jeune collégien a vécu une journée très compliquée.

C'est au Mont Valérien pour la commémoration de l'appel du 18 juin que l'événement s'est produit. Alors que le chef de l'État était venu saluer les gens qui s'étaient rassemblés pour le rencontrer,son chemin a soudainement croisé celui de plusieurs collégiens.

Et parmi eux, on a pu observer un jeune garçon qui a eu la très mauvaise idée de se montrer un peu trop familier avec le président. Il a commencé par fredonner l'air de L'Internationale, la célèbre chanson révolutionnaire en voyant le chef de l'État avancer vers lui. Il a ensuite lâché un: "Je déconnais, ça va Manu ?" 

Mais Emmanuel Macron n'a absolument pas apprécié la manière un peu trop familière avec laquelle l'adolescent s'est adressé à lui et il l'a immédiatement remis en place: "Non, non, non, non. Tu es là, dans une cérémonie officielle, tu te comportes comme il faut (...) Tu m'appelles monsieur le président de la République ou Monsieur".

"Le jour où tu veux faire la révolution, tu apprends d'abord à avoir un diplôme, et à te nourrir toi-même. Et à ce moment là t'iras donner des leçons aux autres," a continué le président.

La vidéo de ce sermon a été diffusée sur les réseaux sociaux mais aussi par les médias. Et ce sont donc des milliers de personnes qui l'ont visionnée. Et malheureusement aujourd'hui cela a de véritables répercussions sur la vie de ce jeune garçon.

Comme le révèle la journaliste Camille Crosnier qui a travaillé pour Quotidien et travaille aujourd'hui chez Explicite, l'adolescent vit des moments très difficiles. Elle est d'ailleurs allé à la rencontre du jeune homme afin d'essayer de comprendre l'ampleur des changements que cette mauvaise publicité avait eu sur sa vie de tous les jours.

Le mardi 19 juin, elle a tweeté: "Coucou Emmanuel Macron, vous savez que je viens de voir le jeune garçon à son collège et qu'il est bien mal car tout le monde se moque de lui ? II vient de rentrer chez lui, ne veut parler à personne, il a même peur que ça lui porte préjudice pour le lycée."

Elle a ensuite donné plus de détails dans un second tweet dans lequel on pouvait lire: "D'autres élèves viennent de passer devant chez lui en rigolant et en regardant à nouveau la vidéo sur internet (ils ne parlent que de ça depuis hier). Lui a l'air totalement dépassé et déprimé, il s'est enfermé".

Bien évidemment, il serait mal venu de penser que le Président et les personnes ayant partagé cette vidéo sur son compte Twitter aient pensé à mal. Il s'agissait plus de marquer le coup et de montrer qu'Emmanuel Macron sait aussi se montrer intransigeant.

On peut aussi faire remarquer que le jeune homme s'est montré très effronté envers le chef de l'État et qu'il méritait d'être remis en place. Cependant, dans la société qui est la nôtre aujourd'hui et avec l'ampleur qu'ont pris les médias et les réseaux sociaux, il est bon de prendre en compte les possibles retombées de ce genre de partages.

Cela aurait pu éviter à un jeune homme qui a eu pour seule faute de ne pas savoir garder sa langue dans sa poche, comme cela est généralement le cas à son âge, de se retrouver dans une situation compliquée.

Les postes connexes
Macron Mar 01, 2019
Un retour sur comment Brigitte et Emmanuel Macron paraissaient incroyables dans leur jeunesse
Feb 08, 2019
Quand Brigitte Macron a été prise pour la mère d'Emmanuel quand il était étudiant
Macron Mar 18, 2019
Emmanuel Macron : Il décide d'écourter son séjour aux Pyrénées suite aux violences des Gilets jaunes
Mar 07, 2019
"C'est...incroyablement séducteur": Fabrice Luchini parle de ses liens avec Emmanuel Macron