logo

Les adieux déchirants au petit Kevin, le bébé piqué par une araignée violoniste, ont été faits à l'aide de ballons blancs

Quentin Autier
01 sept. 2018
03:14

La triste histoire de Kevin, un garçon qui dit au revoir, mais qui ne voulait pas le dire, et une mère qui lui donne son dernier baiser, mais qui ne le voulait pas.41 jours après avoir été mordu par une araignée violoniste, le jeune Kevin a perdu la vie et a du faire ses adieux à sa famille et ses amis.

Annonces

El Debate rapporte que Kevin a été piqué par une araignée le 14 juillet et a reçu des soins médicaux, mais les efforts acharnés de l'équipe médicale se sont malheureusement avérés vains et le petit garçon a finit par perdre la vie.Le bébé avait 10 mois et a été mordu par une araignée violoniste à Acaponeta, Nayarit.Pour soigner cette piqûre, Kevin avait besoin d'un antidote qui n'était plus produit, le "Reclusmyn". Cependant, dans les laboratoires de Silanes, le petit garçon avait une chance de se le faire administrer.

Annonces

Cependant, bien que ces laboratoires aient fait des efforts surhumains pour sauver la vie de ce petit garçon, quand ils ont donné cet antidote à l'enfant, il était malheureusement trop tard et son corps souffrait déjà des dommages causés par cette piqûre.Plus tard, l'enfant souffrait d'une insuffisance cardiaque irréversible."Je suis dévastée, car cela nous laisse marqués dans notre parcours de vie. C'est la première fois qu'une telle chose se produit et le résultat est vraiment désolant. Je suis affectée car j'ai un enfant et je me met à la place de ses parents", a déclaré Jasmine Partida, une des habitantes du petit village au cours d'une interview accordée à Excelsior.

Annonces

Le garçon a dû dire au revoir à tous ses proches et, avant de fermer le cercueil de Kevin, sa mère l'a embrassé pour la dernière fois, l'a pris dans ses bras et s'est excusé de ne pas avoir pu le sauver.

Ce petit cercueil blanc a été déplacé dans une camionnette blanche, avec des détails bleus, jusqu'au cimetière où il allait désormais reposer pour l'éternité.

Dans la tradition de cette famille, il ne faut pas veiller sur les enfants, mais plutôt mettre des ballons blancs et, avec une très grande douleur dans le cœur, leurs proches ont fait leur dernier adieu.

Annonces
info
Veuillez nous indiquer votre adresse e-mail afin que nous puissions partager avec vous les meilleures de nos histoires !
En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité
Annonces
AccueilDivertissement
Comment un petit garçon mourant a combattu le cancer aussi longtemps qu'il l'a pu pour rencontrer sa petite sœur et choisir son prénom
Afficher un autre article