Seine-Saint-Denis: Des mères pauvres sans-abri avec leurs enfants obligées de dormir dans la rue

En Seine-Saint-Denis un nombre important de femmes enceintes et de jeunes mères sont obligées de dormir dans la rue dans des conditions souvent déplorables. L’association Interlogement93 dénonce ce fait important.

Ce mardi 4 septembre, l’association Interlogement93 qui gère la plateforme d'appel du 115 de Seine-Saint-Denis tire la sonnette d’alarme.

Elle dénonce les conditions dans lesquelles doivent vivre beaucoup de femmes enceintes et de jeunes mères dans le département.

54 FAMILLES A LA RUE

En effet, rien que cet été, l’association a recensé plus de 50 cas. Comme le rapporte France Bleu,

«54 familles qui venaient d'avoir un bébé ont été laissées sans solution d'hébergement à la sortie de la maternité».

Ces familles seront donc livrées à elles même avec des nourrissons à la charge et sont pour la plupart obligées de dormir dans la rue. Les conditions de vie y sont tellement déplorables que certaines mères n’hésitent pas à investir les lits des maternités.

Toujours selon France Bleu, ce mercredi 5 septembre,

«11 femmes se trouvaient encore dans une chambre de maternité en attente d'hébergement».

France Bleu évoque également le cas de deux femmes qui

«ont dû dormir littéralement à la rue à leur sortie de la maternité»

le 29 août dernier. Pourtant, toujours d’après ce magazine, leurs bébés sont âgés

«de trois semaines et quatre mois».

UN SDF VOLEUR

S’il faut absolument trouver une solution pour ces femmes enceintes et ces jeunes mères à la rue, il faut toutefois faire attention à ne pas faire confiance aveuglément à des SDF. Ce qui est arrivé à une dame vivant à Paris en est la preuve.

En effet, une femme résidente à Paris a fait confiance à un jeune homme de 18 ans qui, lui aussi, était à la rue. Pour lui apporter de l’aide, la femme lui a proposé de l’héberger, ce qu’il n’a pas refusé bien évidemment.

Cependant, c’est une mauvaise surprise qui attendait la femme bienveillante quand elle s’est aperçue que son petit protégé a quitté la maison. Il lui a pris son téléphone ainsi que sa carte bancaire. Un gout amer qui a poussé la dame à porter plainte contre ce SDF délinquant prénommé Maelig.

Les postes connexes
Feb 12, 2019
Les SDF face aux pires dispositifs anti-sans-abri dans les rues de Montpellier
Jan 29, 2019
"Allô monsieur, je suis dehors avec mon bébé"
Dec 28, 2018
Seine-Saint-Denis: À Noël, la grand-mère sauve toute sa famille d'une mort tragique
Feb 02, 2019
Après avoir perdu sa mère à 12 ans, vivant dans la rue depuis des années, Patrick fait maintenant appel à Macron