Meurtre d'Alexia Daval: la décision du tribunal concernant Jonathann est enfin connue

La décision de la cour d’appel vient de tomber concernant la demande de remise en liberté de Jonathann Daval. Le suspect principal du meurtre d’Alexia reste en détention provisoire après une comparution en vidéoconférence.

Ce mardi 30 octobre, Jonathann Daval et son avocat Maître Randall Schwerdorffer l’attendent depuis plusieurs mois déjà.

Après que Jonathann, le principal suspect du meurtre de sa propre femme Alexia, ait changé de version en accusant dorénavant son beau-frère d’avoir tué la victime, son avocat fait une demande de libération.

Et justement, le procès concernant cette demande a eu lieu ce mardi. Ainsi, si la cour d'appel s’était tenue à Besançon, le suspect, lui, a comparu en vidéoconférence depuis la maison d’arrêt.

Et selon BFMTV qui a suivi le procès, le principal intéressé ne se serait pas beaucoup manifesté.

Selon Stéphanie Gay, la sœur de la victime, Jonathann Daval était «impassible, sans réactions» et il «n'avait pas l'air aussi mal en point que ce que ses avocats le laissaient entendre».

Grégory Gay, l’époux de Stéphanie et celui accusé par le suspect d’avoir tué Alexia, a toutefois remarqué que le suspect a «un peu» maigri.

Dans tous les cas, ce n’est pas à eux que revient la décision finale de la libération ou non. C’est la cour qui tranche et la décision va sûrement plaire à la famille de la victime.

Le verdict est en effet tombé et la demande de libération de Jonathann Daval a été refusée.

Pour l’instant, il reste à la maison d’arrêt de Dijon et si l’on se fie aux découvertes faites récemment par les enquêteurs, le suspect risque d’y passer une bonne partie de sa vie.

UNE BOMBE AÉROSOL DÉJÀ UTILISÉE QUI A TRAHI JONATHANN DAVAL

Lorsque Jonathann Daval a été placé en garde à vue après avoir avoué dans un premier temps avoir tué sa femme Alexia, les enquêteurs sont venus perquisitionner son domicile. Et à l’issue de cette perquisition, a été trouvée une bombe aérosol.

Si dans les premiers temps cette piste ne menait nulle part, c’est en découvrant un bouchon correspondant à la bombe sur les lieux où a été retrouvé le corps d’Alexia que les éléments commencent  a parlé.

Selon les enquêteurs, le bouchon «s’emboîte parfaitement» avec la bombe, ce qui laisse imaginer que Jonathann Daval aurait utilisé cet objet pour consumer le corps de sa femme.

Et pourtant, dans ses 5 versions différentes, le suspect a toujours assuré qu’il n’avait pas mis le feu au corps, même s’il a, au début, avoué avoir tué «accidentellement» sa femme.