Un gilet jaune quitte la réunion alors que deux membres du gouvernement ont refusé de remplir ses conditions

Un des gilets jaunes a quitté la réunion, en déplorant le fait qu'elle ne puisse pas être filmée.

Le 30 novembre dernier, deux gilets jaunes avaient rende vous avec Edouard Philippe et des représentants du mouvement. L'un des gilets jaunes présents a quitté rapidement la réunion, attristé que celle ci ne soit pas filmée.

"Je souhaitais et j'ai demandé à plusieurs reprises à ce que cet entretien soit filmé et retransmis en direct à la télévision, cela a été refusé", a déclaré Jason Herbert.

Le second représentant a été reçu par Edouard Philippe et le ministre de la Transition écologique François de Rugy. Il est arrivé sans passer devant la presse, par une porte discrète, sans que son identité ne soit révélée.

Ce dernier s'est entretenu pendant une heure avec le premier ministre, qui a déclaré ensuite qu'ils avaient eu une conversation "utile" et "intéressante".

"Cet échange a eu lieu, avec moins de représentants que j'espérais, mais il a eu lieu et je pense que c'était important qu'il ait lieu"

"Aujourd'hui nous ne sommes que deux, nous avons tous reçu d'énormes pressions. Je parle de menaces d'agression, verbales ou physiques, notre vie est en jeu", a ensuite déclaré Jason Herbert.

"Les pressions "ont été à 99% de la part d'autres 'gilets jaunes' [...] pas des personnes pacifiques, des personnes radicales"

Trois autres représentants des gilets jaunes ont été reçus par le Premier ministre et François de Rugy entre mardi et jeudi dernier.

Des députés ont reçu par mail une liste de revendications des partisans du mouvement, incluant notamment le smic à 1.300 euros nets, un plan d'isolation des logements, la fin de la hausse des taxes sur le carburant, la retraite à 1.200 euros minimum.

Samedi 1er décembre commencera le troisième acte de la mobilisation, principalement sur les Champs Elysées.

UN ENTRETIEN FILME

Depuis le début des manifestations, de nombreuses personnes demandent à ce que les entretiens avec les dirigeants de la république soient filmés et diffusés en direct à la télévision.

C'est Eric Drouet, l'un des 8 portes paroles du mouvement gilets jaunes, qui a été le premier à agir.

Les postes connexes
Actu France Mar 14, 2019
Philippe Etchebest : pourquoi il refuse de soutenir les Gilets Jaunes, malgré sa popularité parmi eux
Dec 21, 2018
"Gilets jaunes": Le gouvernement propose une somme surprenante en guise de prime à la police
Macron Mar 18, 2019
Emmanuel Macron : Il décide d'écourter son séjour aux Pyrénées suite aux violences des Gilets jaunes
Jan 11, 2019
Bernard Tapie surpris dans la rue dans une discussion fâcheuse avec un gilet jaune