La police a ciblé 48 enquêtes pour des actes de violence sur des gilets jaunes

La violence policière envers les gilets jaunes est en train d’être traitée. En effet, c’est la police des polices qui est en train d’enquêter suite à des soupçons de violence lors des manifestations des gilets jaunes. On parle de 48 enquêtes en cours pour violence.

Face à la situation des gilets jaunes, c’est au tour de la police nationale de rendre des comptes. On parle de retours face aux soupçons de violence lors des rassemblements des gilets jaunes et des lycéens.

Rappelons que les manifestations des gilets jaunes ont commencé le 17 novembre dernier. Date à laquelle la police a dû intervenir.

Des lycéens ont également rallié la grogne des manifestants, ce qui a interpelé l’inspection générale de la police nationale ou IGPN. Des investigations ont donc été entamées.

Pour ce faire, 48 enquêtes ont été ouvertes face à des soupçons de violences pendant les mobilisations, d’après la source BFMTV.

DE NOMBREUX MANIFESTANTS BLESSÉS

Cela a commencé dès le début des manifestations. En effet, on a recensé de nombreux cas de blessures au niveau des manifestants.

Des blessures causées notamment par des tirs de flashball ou encore de grenades lacrymogènes. En début du mois de décembre, des avocats avaient annoncé leur intention de porter plainte.

source: GettyImages

source: GettyImages

Cela suite à la demande de plusieurs gilets jaunes blessés ou mutilés par des tirs de grenade. On parle de différents cas, comme celui du 24 novembre ou encore le 1er décembre à Paris.

source: GettyImages

source: GettyImages

"L'usage de ces armes contenant des explosifs qui a causé de très nombreuses blessures par le passé sera également dénoncé afin d'obtenir du gouvernement qu'elles soient retirées de l'arsenal du maintien de l'ordre"

Disent les conseils dans un communiqué.

source: GettyImages

source: GettyImages

Ce sera donc un début pour les blessés qui ont cherché justice face à la violence policière. L’IGPN commencera son investigation afin de tirer au clair toute cette histoire.

Notons que l’IGPN avait déjà été saisie pour plus d’un millier d’enquêtes judiciaires l’année passée.

source: GettyImages

source: GettyImages

LA POLICE REJOINT LES GILETS JAUNES

Si la police va être sujette à une enquête pour violence envers les gilets jaunes, un syndicat de la police veut se mettre en grève.

Un fait assez ironique puisque ce syndicat avait fait savoir qu’il allait rejoindre le mouvement des gilets jaunes.

Les postes connexes
Macron Mar 18, 2019
Gilets jaunes: Une vidéo inquiétante montre un homme dans un fauteuil roulant ciblé par un projectile de grenade lacrymogène
Gilets jaunes Mar 07, 2019
L'ONU défend les gilets jaunes, en donnant des instructions à la France pour qu'elle mette fin à la violence
Gilets jaunes Mar 17, 2019
Gilets jaunes : les dégâts lourds de l'Acte XVIII à Paris, 11 blessés, le Fouquet's incendié
Dec 24, 2018
Provocation ou légitime défense: les gilets jaunes se battent avec la police sur les Champs-Élysées