Météo France prévient : 43 districts seront dangereux à partir de ce soir à cause de la tempête Gabriel

La dépression viendra frapper la France, qui est déjà sous une épaisse couche de neige. Elle apportera avec elle des rafales atteignant une vitesse de 130km/h.

Selon VigiMétéoFrance la dépression atterrira mardi en milieu d'après-midi au nord de l'Aquitaine, avant de traverser le pays d'Ouest en Est en direction de la Franche-Comté.

Face à la situation, plus d'une quarantaine de départements ont été désormais placés en vigilance orange vent, avalanches et neige-verglas. Et pour cause, la dépression Gabriel, est en train de gagner de plus en plus du terrain et en puissance.

En ce moment, elle se situerait au sud de l’Irlande avec une pression au centre voisine de 995 hPa. Elle est en phase de creusement.

Près des côtes, les rafales avoisineront les 130 km/h, voire plus sur les îles proches de Vendée et Charente-Maritime. Dans l’intérieur des terres, les rafales avoisineront les 100 à 110 km/h.

Le vent commencera à se renforcer nettement dès 16 heures ce mardi après-midi. Les rafales les plus fortes sont attendues entre 18 heures et 21 heures.

La vigilance est de rigueur car durant cette période, des chutes de neige ou de verglas dans des proportions importantes sont attendus. Le risque d'accident est encore plus accru.

Les départements concernés sont : l’Aisne, les Ardennes, l’Aube, l’Aveyron, le Cantal, la Charente, la Charente-Maritime, le Cher, la Corrèze, la Côte-d’Or, l’Eure, l’Eure-et-Loir, la Gironde, la Haute-Marne, les Landes, le Loir-et-Cher, la Loire-Atlantique, le Loiret, la Marne , la Mayenne, la Meuse, la Nièvre, le Nord, l’Oise , l’Orne,le Pas-de-Calais, la Sarthe , Paris et la petite couronne (75-92-93-94), les Pyrénées-Atlantiques, la Seine-Maritime, la Seine-et-Marne, la Saône-et-Loire, les Yvelines, les Deux-Sèvres, la Somme, la Vendée, la Vienne, l’Yonne, l’Essonne et le Val-d'Oise.

Selon Météo-France, la fin du phénomène est prévue le mercredi 30 janvier 2019 à 12h00. Mais en attendant, il demande aux habitants d'être prudents dans leurs déplacements et de se tenir informer.

Au devant d'une telle situation, la ministre des transports, Elisabeth Borne, appelle les usagers de la route à "la plus grande vigilance, à s’informer impérativement des conditions climatiques et de circulation avant de prendre la route, et à se conformer strictement aux consignes des autorités locales".

Malheureusement, pour certaines régions cela ne s'arrête pas là. La dépression n'est qu'un prolongement de la situation qui se passe actuellement en France.

En effet, une énorme couche de neige est en train de recouvrir une bonne partie du pays.