Edith Piaf est une légende de la scène mondiale: les faits peu connus sur ses célèbres chansons

Edith Piaf, figure de la chanson française, icône connue et reconnue même de l'autre côté de l'Atlantique. La Môme aurait aujourd'hui 103 ans.

La vie d'Edith Piaf aura été courte, mais bien remplie. Née en 1915, elle décèdera en 1963. Son surnom de "la Môme Piaf" lui vient de sa petite taille, associée à sa voix reconnaissable entre toutes, et à son fort caractère.

Encore aujourd'hui, les chansons d'Edith Piaf résonnent dans toutes les oreilles et sont connues même par les plus jeunes. Mais connaissez-vous réellement ces chansons aussi bien que vous le pensez ? Voici les secrets autour de 6 classiques de la Môme.

1- La vie en rose, 1947

Aujourd'hui, cette chanson semble être la préférée des américains dans le répertoire d'Edith Piaf. Très employée dans les films et les séries pour traduire le romantisme, la chanson a été écrite en plusieurs étapes.

En 1945 l'amie d'Edith Piaf, Marianne Michel, lui commande une chanson alors qu'elles sont toutes les deux en terrasse d'un café. Edith Piaf, à la hâte, écrit quelques mots :  "Quand je vois les choses en rose".

Marianne Michel lui conseille de remplacer "les choses en rose" par "la vie en rose". Henri Contet, le parolier préféré d'Edith Piaf, modifiera l'ordre des phrases.

"D’abord la cause "Quand il me prend dans ses bras", ensuite l’effet "Je vois la vie en rose", a t-il déclaré.

Le parolier offrira cette chanson à Piaf pour son anniversaire, mais, la qualifiant de "meringue", cette dernière la laissera dans un coin. Marianne Michel la prend donc et la popularise dans les cabarets à Paris.

Devant le succès de la chanson, Edith Piaf finira par l'enregistrer en octobre 1946.

2- L'hymne à l'amour, 1950

Sans doute la chanson la plus connue d'Edith Piaf, elle est avant tout un hommage à Marcel Cerdan, le boxeur qui était le grand amour de Piaf et qui est tragiquement décédé dans un accident d'avion.

"Dans le ciel plus de problèmes", fait justement référence à cet accident aérien qui lui a arraché celui qu'elle a rencontré à New York en 1948.

Du moins, une référence personnelle, puisque la chanson a été écrite avant l'accident, et qu'Edith Piaf a eu le temps de la chanter devant Cerdan.

Devenue un message personnel, cette chanson sera enregistrée en 1950, soit quelques mois après l'accident d'avion de Marcel Cerdan.

3- L'homme à la moto, 1956

La chanson qui relate la mort d'un motard qui percute un train est directement adaptée de "Black Denim Trousers and Motorcycle Boots", écrite par l'équipe d'Elvis Presley, et jouée par le groupe The Cheers.

Jean Dréjac se chargera de traduire la chanson, et Edith Piaf la chantera à l'Olympia en 1956. Cette chanson peut être considérée comme le tout premier titre de rock français.

4- La foule, 1957

C'est lors d'une tournée en Amérique du Sud en 1956 qu'Edith Piaf a ramené "La Foule" dans sa valise. En Argentine, elle se trouve séduite par la chanson populaire "Que nadie sepa mi sufrir", un morceau de valse péruvienne.

Cette chanson écrite en 1936 par Angel Cabral sera alors réécrite en français par Michel Rivgauche. Piaf la chantera pour la première fois lors de son 3e Olympia en 1958.

5- Milord, 1960

Quand Edith Piaf avait 45 ans, en 1959, elle était en couple avec Georges Moustaki, alors âgé de 25 ans.

Alors qu'ils étaient tous les deux au restaurant, Piaf lui demande d'écrire une chanson parlant d'un couple qui se sépare. Moustaki s'exécute immédiatement, et écrit sur la nappe du restaurant.

"C’est un dimanche à Londres / Il faisait froid dehors / Souvenez-vous Milord…"

Edith Piaf lit le texte, et répond : "Oublie l’histoire des amants, la chanson c’est Milord". De retour à l'hôtel, Piaf lui tend le brouillon de la chanson, en l'incitant silencieusement à continuer.

Folle amoureuse pour Moustaki et en admiration devant son travail, elle tient à ce que le monde prenne conscience de son talent dont elle ne doute pas.

"Les mots et les phrases me sont venus naturellement. En l’écrivant, je la voyais déjà la chanter", a déclaré plus tard Georges Moustaki.

Quelques mois plus tard, ce dernier quitte Edith Piaf, qui , folle de rage, gardera le texte dans un coin en refusant catégoriquement de l'enregistrer, jusqu'à ce que son imprésario arrive à la convaincre.

6- Non je ne regrette rien, 1960

Cette année là, Michel Vaucaire reçoit une partition de la part de son ami Charles Dumont. Vaucaire écrira alors les paroles, et trouvera le titre "Non, je ne regrette rien".

En lisant les paroles que son ami a écrites, Charles Dumont lancera tout de suite : "C'est une chanson pour Piaf". Chose à laquelle s'opposera farouchement Michel Vaucaire, puisque Piaf l'a traité de "petit chansonnier".

Cependant, ses proches et ceux d'Edith Piaf les pousseront respectivement à organiser une rencontre. Rencontre qui aurait du avoir lieu le 5 octobre, mais qui sera annulée par télégramme, car ce jour là Edith Piaf est malade.

Coup du sort cependant, le fameux télégramme ne sera jamais reçu par Vaucaire, qui se rend donc chez la chanteuse. Là, Edith Piaf est à bout de force. Elle finira par chanter la chanson à l'Olympia, sous les supplications de Bruno Coquatrix, qui souhaitait qu'elle l'aide à sauver son music-hall au bord de la fermeture.

Les postes connexes
People Mar 28, 2019
Hélène Rollès : « En Chine, on me compare à l’Edith Piaf locale »
Dec 28, 2018
Instant magique alors que la fille a fait tourner les juges seulement trois secondes après avoir commencé à chanter le classique d'Edith Piaf
People Apr 03, 2019
Marcel Amont fête ses 90 ans : des célébrités réunies pour une touchante célébration (photos)
Jan 23, 2019
Marcel Azzola, génie de l'accordéon et accompagnateur de Jacques Brel, décède à 91 ans