L'ONU défend les gilets jaunes, en donnant des instructions à la France pour qu'elle mette fin à la violence

Le mouvement des gilets jaunes qui dure depuis bientôt 6 mois n'est pas près de s'arrêter. Depuis le début des manifestations des Gilets Jaunes en novembre, on reporte souvent des cas d'accidents et de blessures. Les nouvelles manifestations deviennent un peu plus violentes que les précédentes.

Actuellement, l'ONU entre en scène pour la première fois dans le conflit entre les Gilets Jaunes et les forces de l'ordre. Ayant entendu et vu des scènes dans les médias, l'ONU, par l'intermédiaire de Michelle Bachelet, la Haut-Commissaire aux droits de l'homme de l'ONU va faire une demande. L'organisation internationale a demandé à la France une enquête approfondie sur l'usage de la force envers les Gilets Jaunes.

Michelle Bachelet demande que les dialogues envers les Gilets Jaunes se poursuivent. Que les cas rapportés comme "utilisant une force excessive" doivent être enquêtés urgemment. Elle a ajouté que :

"les inégalités touchent tous les pays".

Puis, elle poursuit avec :

"même dans des États prospères, des gens se sentent exclus des bénéfices du développement et privés de droits économiques et sociaux".

Depuis le début des manifestations en novembre jusqu'à ce jour, plus d'une centaine de cas de violences excessives par la police envers les Gilets Jaunes a été dénoncée.

De nombreux manifestant se disent victimes de la violence excessive des policiers, notamment par les tirs de LBD (Lanceur de Balle de Défense) ou encore l'utilisation abusive des armes comme la lacrymogène.

La Haut-Commissaire aux droits de l'homme de l'ONU a également évoqué les cas du Soudan, de Zimbabwe et de Haïti. Des pays dans lesquels de violents affrontements ont eu lieu récemment.

"Les manifestants" réclament un dialogue respectueux et de vraies réformes. Et pourtant, dans plusieurs cas, ils sont accueillis par un usage violent et excessif de la force, par des détentions arbitraires, des tortures et même, selon certaines informations, des exécutions extra-judiciaires.

Un cas de violence excessive a été filmé par une caméra. Un Gilet Jaune dans un fauteuil roulant a reçu un jet de gaz lacrymogène en plein visage, par un policier.

Les postes connexes
Macron Mar 18, 2019
Gilets jaunes: Une vidéo inquiétante montre un homme dans un fauteuil roulant ciblé par un projectile de grenade lacrymogène
Dec 28, 2018
La police a ciblé 48 enquêtes pour des actes de violence sur des gilets jaunes
Feb 06, 2019
'Gilets jaunes': Francis Lalanne critique vivement Emmanuel Macron en direct (vidéo)
Gilets jaunes Mar 04, 2019
Toulouse : un gilet jaune dans un fauteuil roulant a reçu un jet de gaz lacrymogène dans son visage par un policier