Ferrières-en-Gâtinais : Le corps de Christine Leplus, 57 ans, disparue depuis février, est retrouvé en forêt

Le mercredi 20 mars dernier, un promeneur a fait une macabre découverte sur la commune de Ferrières-en-Gâtinais, dans le nord-est du Loiret. Il a trouvé un corps sans vie déjà en état de décomposition dans une zone boisée et isolée lors de sa promenade dans l'après-midi vers 17 heures.

L'état du cadavre n'a pas encore permis au médecin légiste présent de déterminer tout de suite si le corps dénudé est celui d'un homme ou d'une femme. Il était à la fois impossible de savoir si le corps présentait des traces de violences.

"La décomposition ne signifie pas forcément que le décès remonte à longtemps, car les conditions météorologiques ont pu jouer un rôle accélérateur",

 a indiqué le procureur de la République de Montargis Loïc Abrial.

Ainsi, une autopsie a été pratiquée dès jeudi à l'institut de médecine légale de Corbeil-Essonne.

"Toutes les hypothèses sont étudiées : accident, meurtre, suicide. il est très prématuré d'établir un lien avec la disparition inquiétante depuis la mi-février d'une femme née en 1961 domiciliée à Ferrières-en-Gâtinais",

 a expliqué le procureur .

PORTÉE DISPARUE DEPUIS PLUS D'UN MOIS

Une enquête a été ouverte pour trouver les causes de la mort. Toutefois, une vingtaine de gendarmes ont été mobilisés par la section de recherches d'Orléans, en lien avec la brigade de recherches de Montargis, pour trouver d'indices et d'éléments matériels dans la zone où le corps a été retrouvé.

Il a fallu six jours pour identifier le corps en état de décomposition.

Le mardi 26 mars, le corps dénudé retrouvé dans la zone boisée Ferrières-en-Gâtinais a enfin été identifié. Le procureur de la République a indiqué qu'il s'agit de Christine Leplus, une quinquagénaire portée disparue depuis le 17 février.

Ce 22 février, la gendarmerie nationale avait lancé un appel à témoins en vue de retrouver Christine, mais en vain. Et un mois plus tard, un promeneur retrouve son corps inerte.

Cependant, les causes de la mort sont encore à déterminer. Le procureur Loïc Abrial a communiqué que

"des analyses complémentaires, toxicologiques et anatomopathologiques, sont toujours en cours".

UNE DISPARITION TRAGIQUE

Le mardi 22 janvier 2019, Jean-Charles Bottero, âgé de 46 ans était parti en forêt pour faire une randonnée sportive en vélo. Ses proches ont signalé sa disparition auprès des autorités.

Après des longues recherches, les proches de Jean-Charles Bottero ont annoncé, le mercredi 6 février, qu'il a été retrouvé mort.

Les postes connexes
Actu France Mar 07, 2019
Disparu depuis fin janvier, le Varois Jean-Charles Bottero, 46 ans, a été retrouvé mort
Histoires virales Mar 22, 2019
Francine Padovani, 83 ans, disparue en Corse : un corps de femme a été retrouvé
Actu France Mar 20, 2019
Disparition de Christine, 36 ans, mère d'un nourrisson : le corps est retrouvé
People May 22, 2019
Disparition de Martin Pennica, étudiant en médecine disparu depuis janvier : le corps est retrouvé