Un rein sain enlevé au lieu d'un rein défaillant et d'autres terribles histoires de maltraitance médicale

Connaissez-vous quelqu'un dont l'opération s'est très mal passée ?

Voici une liste de plusieurs histoires de patients qui croyaient que leur intervention chirurgicale se passerait bien, mais c'était tout le contraire.

LES MÉDECINS RETIRENT LE REIN SAIN

En 2002, deux chirurgiens ont été accusés d'avoir tué un patient en lui retirant le mauvais rein, mais ont été acquittés par la suite.

En 2000, John Roberts, 59 ans, l'urologue consultant responsable, et Mahesh Goel, 39 ans, qui ont effectué l'opération du patient, n'ont pas vérifié les notes sur son dossier ou observé correctement la radiographie.

Par conséquent, Graham Reeves, 70 ans, s'est fait enlever le rein sain au lieu de l'organe malade et a succombé cinq semaines plus tard. Le procureur a dit que c'était une erreur si terrible que cela constituait un acte criminel.

Mais le juge McKinnon a mis fin au procès en rejetant les accusations portées contre les chirurgiens. Un pathologiste du Bureau central a expliqué qu'il "ne pouvait pas être sûr" que son erreur avait entraîné la mort du patient.

Le rein droit de Reeves était défectueux depuis des années et, après avoir décidé de l'enlever, il a été admis en février 2000 au Prince Philip Hospital de Llanelli, Carmarthenshire.

Un médecin avec une fiche en main. | Image : Pixabay

Un médecin avec une fiche en main. | Image : Pixabay

Un formulaire d'admission mal rempli avait conduit à une inscription incorrecte de la chirurgie dans la salle d'opération.

Une deuxième opération réalisée par Roberts pour faire fonctionner le rein malade a échoué. Après une dialyse dans un autre hôpital, il a développé une septicémie et son état s'est aggravé. Le rein défectueux a été retiré et le patient est décédé le 1er mars 2000.

IMPLANTS MAMMAIRES POUR HOMMES

En 1999, le culturiste et ancien Mexicain Alexander Baez a été victime d'une arnaque perpétrée par un faux médecin lorsqu'il l'a engagé pour obtenir des implants pectoraux, mais il a quitté la salle d'opération avec des implants mammaires féminins.

Le faux médecin, Reinaldo Silvestre, avait apparemment tué plusieurs autres patients avant que la police ne l'arrête.

Dans le cadre des procédures judiciaires correspondantes, Silvestre a été condamné à payer près de 5 millions de dollars.

Image de l'implant mammaire | Image : Wikimedia Commons

Image de l'implant mammaire | Image : Wikimedia Commons

ELLE S'EST RÉVEILLÉ AU MILIEU D'UNE OPÉRATION DES YEUX

Avez-vous déjà entendu parler d'un cas médical où le patient s'était réveillé pendant son opération ? Eh bien, c'est arrivé, et c'est arrivé à cette femme alors qu'elle subissait une opération d'un de ses yeux.

Bien qu'il soit rare et inhabituel, il survient chez environ un ou deux patients sur 1 000 qui reçoivent un sédatif général pour les endormir pendant la chirurgie.

Carol Weihrer était l'une de ces patientes et s'est réveillée en subissant une opération des yeux. Selon elle, les chirurgiens ont dit des choses comme "couper plus profond" et "appuyer plus fort".

Elle n'a pas ressenti de douleur, puisque les sédatifs et les analgésiques faisaient effets, mais elle est sortie avec un trouble de stress post-traumatique et une incapacité à dormir horizontalement. Elle a poursuivi l'hôpital et a gagné un procès non divulgué au début de la dernière décennie.

"Dans un cas extrême de #anesthesiaawareness, Carol Weihrer s'est réveillée pendant la chirurgie pour se faire enlever l'œil. Bien qu'elle n'ait ressenti aucune douleur à la suite de l'opération, elle s'est souvenue de toute l'expérience par la suite. Depuis, Weihrer est devenue un activiste pour les victimes de la #anesthesia awareness" - Kerrie A. Waters‏ | Twitter

L'HOMME PERD LA MAUVAISE JAMBE

Dans les années 1990, Willie King, maçon diabétique, a été admis à l'hôpital pour se faire amputer la jambe gauche sous le genou alors qu'elle devenait gangrène. Mais, une suite d'erreurs a commencé presque immédiatement, lorsque le planificateur a remarqué que King allait perdre sa jambe droite.

L'erreur n'a jamais été remarquée dans les dossiers et les médecins ont fini par lui retirer sa jambe saine. Plus tard, il a été opéré correctement dans un autre hôpital et a reçu une indemnité totale de 1,15 million de dollars après avoir poursuivi la première hôpital.

Le médecin qui s'est trompé durant l'opération de King a de nouveau ruiné son avenir quelques mois plus tard lorsqu'il a amputé l'orteil d'une femme sans son consentement. Il a été condamné à une amende et suspendu.

Un homme qui marche. | Image : Pixabay

Un homme qui marche. | Image : Pixabay

LES SYMPTÔMES DE LA PNEUMONIE ÉTAIENT, EN FAIT, LE CANCER

Un homme a porté plainte auprès du Service de santé Castilla-La Mancha (Sescam) après avoir reçu un mauvais diagnostic médical.

I est allé pour quatre mois à l'urgence à Albacete, 20 fois en janvier 2019, et n'a pas effectué les tests appropriés.

À l'époque, on lui a dit qu'il souffrait d'une pneumonie et il s'est avéré que le patient avait un cancer avec métastases, une étape difficile à traiter.

Juan Manuel Cózar se rendait à l'urgence depuis septembre 2018 et quelques mois plus tard, il a reçu le diagnostic compliqué.

Le patient a clairement indiqué qu'il n'avait pas l'intention de dénoncer le cas, mais de le faire savoir afin d'éviter que cela ne se reproduise.

"Pendant quatre mois, il s'est rendu des dizaines de fois à l'urgence d'Albacete et a été diagnostiqué avec une pneumonie. Un diagnostic a maintenant révélé qu'il a un cancer métastatique." - Noticias Meliodia | Twitter

LES CHIRURGIENS RETIRENT ENLÈVENT LA MAUVAISE CÔTE D'UN PATIENT ATTEINT DE CANCER

Les chirurgiens du Yale-New Haven Medical Center ont opéré Deborah Craven en mai 2015, en lui retirant une de ses côtes potentiellement cancéreuse.

Mais au lieu de cela, ils lui ont enlevé une autre côte et Craven affirme qu'ils lui ont menti en lui cachant l'erreur avant de la ramener en chirurgie le jour même pour la corriger. Elle a poursuivi l'hôpital et plusieurs chirurgiens en justice pour négligence.

Un équipe de chirurgien | Photo : Pixabay

Un équipe de chirurgien | Photo : Pixabay

IL S'EST FAIT OPÉRER DU MAUVAIS ŒIL

Jesse Matlock, quatre ans, était censé se faire opérer de l'œil droit pour empêcher qu'il ne se dégrade.

Par contre, il a été opéré de l'œil gauche par erreur, et le chirurgien avait tout juste fini au moment où elle a réalisé l'erreur.

Par la suite, elle a opéré l'œil droit et, heureusement, l'œil gauche ne montrait aucun signe de lésion à long terme.

Des chirurgiens | Photo : Pixabay

Des chirurgiens | Photo : Pixabay

UNE AUTRE ERREUR MÉDICALE

Dans le domaine médical, il est rare qu'il se produise une erreur professionnelle. Et pourtant, lorsqu'elles se produisent, cela donne parfois des resultats qui laissent bouche bée.

Dans cet autre article, une jeune femme a été embaumée vivante et elle y a laissé sa vie suite à une erreur médicale.

"Ekaterina Fedyaeva, 28 ans allait, devenir mère. Les médecins ont d'abord injecté du formol dans sa cavité abdominale, puis ils l'ont cachée pendant 24 heures. En conséquence, la fille n'a pas pu être sauvée. D'après ce que j'ai compris, les coupables s'en tireront avec trois ans de prison au plus "au maximum". Dans la mesure où c'est juste - décidez par vous-même." - Ruslan Kurepin | Facebook

Les postes connexes
Jan 14, 2019
Une femme reste dans le coma pendant 8 ans en raison d'une erreur des anesthésiologistes
Feb 02, 2019
"J'ai tué une personne que je ne connaissais pas": Un hôpital confond un patient dans le coma et le tue par erreur
Jan 22, 2019
La mère de Julen, le garçon espagnol pris au piège dans le puits, parle encore a son autre enfant décédé avant
Dec 15, 2018
Une femme âgée meurt d'un cancer deux ans après que les médecins n'aient pas mentionné la tumeur qu'elle avait au sein