La nouvelle difficulté de Laeticia Hallyday pour l'obtention de la nationalité américaine

Laeticia Hallyday est en attente de demande de nationalité américaine pour elle et ses filles mais il y a un problème.

Le samedi 15 juin 2019 était une journée riche en émotions pour les membres de la famille Hallyday. À l’occasion du 76ème anniversaire du Taulier, l’Esplanade Johnny Hallyday, devant le Zénith de Toulouse a été inaugurée en présence des proches et fans du chanteur.

Laeticia Hallyday, aux côtés de ses filles Jade et Joy, paraissait inconsolable et prise de chagrin lors de cette festivité. Elle était même en larmes lorsqu'elle avait prononcé son discours.

Les mois qui ont suivi le décès du Taulier étaient constamment tourmentés pour sa veuve, car une guerre a éclaté entre elle et les deux aînés de son mari.

Le 28 mars 2019, Laeticia Hallyday a connu une grande défaite concernant le conflit de succession du rockeur.

En effet, le tribunal de grande instance de Nanterre a donné raison à Laura et David, d’où leur belle-mère se trouve dans l’obligation de partager l’héritage qu’a laissé le Taulier.

Laeticia a perdu après cette décision de justice mais l’histoire continue. La quatrième et dernière épouse du Taulier ne veut pas partager le patrimoine et pense avoir toutes les cartes en mains. Elle reste optimiste pour un appel au verdict rendu en première instance.

Elle espère avoir gain de cause à la cour d’appel si sa demande de nationalité américaine serait validée. En fait, pour pouvoir demander la naturalisation il faut être titulaire d’une green card, qui est une carte de résidence permanente aux USA, pendant au moins 5 ans.

Si elle reçoit une réponse positive de l’Etat américain, cela signifie qu’elle est une résidente américaine, tout comme l’était son mari puisqu’ils y ont vécu ensemble. Un nouveau rebondissement concernant l’affaire Hallyday serait probable.

Cependant, la demande administrative peut échouer, car Laeticia ne pourrait pas prouver qu’elle a vécu les cinq dernières années aux Etats-Unis.

En effet, elle a passé la majorité de ce quinquennat avec Johnny qui était plus resté en France pour ses concerts de Vieilles Canailles, ses vacances à Saint-Barth et son suivi médical… précédant son décès en 2017.

Mais il se pourrait que son avocat arrive à obtenir une exception auprès de l'administration américaine par rapport au décès de son mari.

UNE AUTRE DÉFAITE

Dans la nuit du mardi 19 au mercredi 20 mars 2019, la justice américaine a enfin tranché le débat sur la succession de Johnny Hallyday.

Rappelons qu’au départ, la justice française a été frappée d’incompétence par la veuve, et l’affaire a été transmise auprès du tribunal de Los Angeles.

Ce dernier a jugé que seule la loi française est applicable et renvoie le dossier auprès du tribunal de Nanterre.