Mort de Steve : les proches veulent que le rassemblement du samedi 3 août soit "pacifique"

Nouveau rassemblement le 3 août 2019 en hommage à Steve, disparu lors d’une intervention des forces de l’ordre le soir de la Fête de la musique. Pour ses proches, il ne doit pas devenir "le symbole d'un message de haine."

Dans la nuit du 21 au 22 juin 2019, comme chaque année, des millions de Français célébraient la fête de la musique et le 1er jour de l’été. Pour cet évènement, Steve Maia Caniço avait choisi d’assister aux représentations proposées au quai Président-Wilson, sur l’île de Nantes (Loire Atlantique).

Vers 4h du matin, suite à une intervention des forces de l’ordre, le jeune homme est porté disparu. Pendant plusieurs semaines la France entière a retenu son souffle et sur de nombreux murs de Nantes a été affichée la question que tout le monde se posait :

"Où est Steve?"

Cinq semaines plus tard, le corps est retrouvé dans le fleuve, à la pointe ouest de l’île de Nantes, près de la Grue Jaune. L’heure est alors au rassemblement en hommage à cette personne décédée lors d’une fête populaire. Sur les réseaux sociaux, les interrogations concernant l’intervention des forces de l’ordre se mêlent aux appels au soutien :

"Nous demandons des réponses", "Ni oubli, ni pardon", "Tous à Nantes pour Steve."

Lors d’une première manifestation, mercredi 31 juillet à Toulouse, où les gaz lacrymogènes qui pourraient être à l’origine du décès du jeune homme ont une nouvelle fois été déployés, on pouvait entendre la colère dans les cris des personnes présentes :

"Castaner démission", "la police mutile, la police assassine."

Alors, à l’approche d’une manifestation prévue dans la ville du drame, Nantes, samedi 3 août, les proches de la victime ont peur que les questions restées, pour le moment, sans réponse, amènent de la violence dans ce rassemblement. Moune, une amie proche de Steve a précisé au micro de BFMTV que cette mobilisation "n’est pas du bon-vouloir de la famille" et qu’elle souhaite que cela se passe "de manière pacifique". Redoutant la présence de groupes violents, la jeune femme lance un message clair à destination des "black blocks" et de l’ensemble des manifestants :

"On ne veut pas que Steve soit le symbole d'un message de haine."

Espérons donc que ce rassemblement se déroulera de "la meilleure façon" possible et, surtout, que les réponses sur ce décès encore inexpliqué seront données suite à l’enquête qui a été ouverte.
Les postes connexes
Twitter/Brevesdepresse
Actu France Jul 30, 2019
Steve, disparu à Nantes, retrouvé mort : le Premier ministre s'immisce dans l'affaire
International Apr 02, 2019
Les parents dévastés exigent des réponses après que leur fille de 10 ans est morte des suites d’un combat de classe
facebook.com/UneRosePourSarah
Actu France Jul 22, 2019
Des parents supplient de rapporter un bien volé après la mort de leur enfant
Shutterstock
Histoires May 14, 2019
L'affaire Alexia Daval : Tous les détails de la mort mystérieuse de la femme de Jonathann