"Je lui ai mis des claques" : Bertrand Cantat se remémore la nuit de la mort de Marie Trintignant

Au cours d'une enquête exclusive publiée par M6 le 24 novembre 2019, Bertrand Cantat a fait part de graves révélations devant la juridiction lituanienne. Après avoir tué l'actrice Marie Trintignant, il lui reproche une violence excessive à son égard.

L'affaire Bertrand Cantat est un cas qui a laissé de mauvais souvenirs dans le monde du cinéma français. Une affaire impliquant deux personnalités de la télévision où le chanteur Bertrand Cantat aurait assassiné l'actrice française Marie Trintignant dans la nuit du 26 au 27 juillet 2003. 

L'ENQUÊTE EXCLUSIVE DE BERTRAND

Cette affaire continue de faire éclater d'autres mystères. Comme le dimanche 24 novembre 2019, au cours d'une enquête exclusive, Bertrand Cantat a été auditionné par le tribunal lituanien après l'homicide de Marie Trintignant.

L'homme de 55 ans décrit pas à pas tous les événements qui se sont déroulés cette nuit-là. Selon le chanteur du groupe rock "Noir Désir", il a eu une querelle violente avec l'actrice.

“Elle est devenue très agressive, très hystérique. Elle m'a frappé d'un coup de poing au visage, ensuite elle m'a agrippé (...) serré très fort... J'avais des traces partout”,

a lancé Bertrand face à la justice lituanienne.

Bertrand Cantat se produit avec Amadou et Mariam aux Eurockeennes Music Festival le 29 juin 2012 à Belfort, France. | Photo : Getty Images

Bertrand Cantat se produit avec Amadou et Mariam aux Eurockeennes Music Festival le 29 juin 2012 à Belfort, France. | Photo : Getty Images

Le meurtrier a bien du mal à décrire tous les faits qui se sont produits cette nuit, mais il a néanmoins déclaré que c'était vraiment un peu trop éprouvant pour lui et que tout se passait dans la démence. 

“C'est difficile de décrire précisément, c'est dur pour moi. Ça se passe dans la folie, dans la furie. Elle criait, elle criait tout le temps”,

a-t-il expliqué

Bertrand Cantat se produit avec Amadou et Mariam aux Eurockeennes Music Festival le 29 juin 2012 à Belfort, France. | Photo : Getty Images

Bertrand Cantat se produit avec Amadou et Mariam aux Eurockeennes Music Festival le 29 juin 2012 à Belfort, France. | Photo : Getty Images

LA COLÈRE NOIRE RÉVEILLÉE

Suite à cette fureur entre le couple, la colère noire du chanteur s'est réveillée et l'a poussé à faire des choses qu'il n'aurait pas dû faire.

“Je suis rentré dans une colère noire. Je lui ai mis des claques, et pas des petites baffes, je peux pas mentir... C'est des grandes baffes et j'avais des bagues à mes doigts",

a raconté le quinquagénaire.

Et puis, il a même avoué qu’il l’avait frappée, pas une seule fois, mais “Quatre ou cinq ou six fois”avec des coups vraiment très “forts… forts…” 

“Je me suis servi des deux faces, ça, ça, ça, ça et peut-être plus. C'est vrai que ce n'est pas gentil, ce sont des grosses baffes”,

a-t-il conclu dans l’extrait vidéo de RTL.

UN ACCIDENT ET NON UN CRIME

Selon le magazine Le Parisien, Bertrand Cantat n'a pas accepté le terme "crime" et a voulu plaider coupable en termes d'"accident". Bref, il s'est défendu en disant que c'était Marie qui avait provoqué les affrontements.

“J'ai la culpabilité profonde d'avoir tué la personne sans laquelle je suis incapable de vivre. Le cœur profond du problème il est là, on s'aime trop”,

a-t-il encore ajouté

Bertrand Cantat siège au tribunal le jour de l'ouverture de son procès, le 16 mars 2004 à Vilnius. | Photo : Getty Images

Bertrand Cantat siège au tribunal le jour de l'ouverture de son procès, le 16 mars 2004 à Vilnius. | Photo : Getty Images

D’AUTRES TÉMOIGNAGES CONTRE BERTRAND

Les parents de Krisztina Rády, son ancienne conjointe, ont également témoigné contre l'assassin dans le cadre de cette enquête. Ils indiquent la façon dont Bertrand Cantat a fait chanter leur fille.

“Il voulait garder Krisztina à tout prix. Il a menacé de se suicider si elle le quittait. Il était jaloux, c'est sûr. Savez-vous ce qu'il faisait ? Il mutilait son bras pendant le dîner devant ses enfants. Il a fait du chantage émotionnel ce n'est pas normal”,

ont révélé les parents.

Bertrand Cantat siège au tribunal le jour de l'ouverture de son procès, le 16 mars 2004 à Vilnius. | Photo : Getty Images

Bertrand Cantat siège au tribunal le jour de l'ouverture de son procès, le 16 mars 2004 à Vilnius. | Photo : Getty Images

HOMMAGE À MARIE TRINTIGNANT

Seize ans après le meurtre de l’actrice Marie Trintignant, des personnalités françaises continuent de rendre hommage à la défunte actrice partie à 41 ans. À travers son compte Instagram, Carla Bruni-Sarkozy a partagé un cliché en noir et blanc. 

View this post on Instagram

Il y a exactement 16 ans et 1 jour mourait sous les coups de son compagnon Bertrand Cantat, la belle et talentueuse actrice Marie Trintignant , mère de 4 enfants. 💔💔💔 Une femme meurt tous les 3 jours de violences conjugales. 16 years ago on the 1st of August, died the beautiful and talented French actress Marie Trintignant, mother of 4 , under the blows of her companion Bertrand Cantat. Every 3 days one woman dies of domestic violence in France . 💔💔💔. Esattamente16 anni fa il 1 Agosto , è morta la bellissima e bravissima attrice Francese Marie Trintignan, mamma di 4 bambini, picchiata a morte dal suo compagno Bertrand Cantat . Ogni 3 giorni in Francia, una donna muore di violenza coniugale . 💔 #nepasoublier #violencesfaitesauxfemmes

A post shared by Carla Bruni (@carlabruniofficial) on

“Il y a exactement 16 ans et 1 jour mourait sous les coups de son compagnon Bertrand Cantat, la belle et talentueuse actrice Marie Trintignant, mère de 4 enfants”,

a-t-elle écrit en légende. 

Les postes connexes
GettyImages
Célébrités Nov 22, 2019
Marie Trintignant : M6 dévoile pour la première fois l'audition de Bertrand Cantat
Twitter/purepeople GettyImages
Actu France Nov 25, 2019
Lio et la relation compliquée de Krisztina Rády et Bertrand Cantat : "Elle avait peur"
Getty Images / twitter.com/Madamefigaro
People Jul 31, 2019
Carla Bruni rend hommage à Marie Trintignant, décédée "sous les coups de Bertrand Cantat"
twitter.com/Valeurs / Wikimedia Commons
Célébrités Aug 02, 2019
Témoignage de Bertrand Cantat en 2017, l'homme qui a tué Marie Trintignant