Dany Leprince : condamné à perpétuité, le "boucher de la Sarthe" clame son innocence

Plus de 26 ans après sa condamnation à perpétuité, Dany Leprince clame son innocence. Il est accusé d'avoir assassiné son frère, sa belle-soeur ainsi que ses nièces en 1994. Son avocat, Olivier Morice, a déposé une nouvelle requête en révision afin d’obtenir un deuxième procès. 

L'affaire Dany Leprince a été suivie par de nombreuses personnes à l'époque. La terrible tragédie qui s'est produite à Thorigné-sur-Dué, dans la Sarthe, et qui a coûté la vie à deux adultes et deux enfants de 7 et 10 ans, en a choqué plus d'un. 

Selon Le Parisien, bien qu'il ait avoué le meurtre de son frère, Dany continue de clamer son innocence concernant les assassinats de sa belle-sœur et de ses nièces.

RETOUR SUR LE DRAME

Plusieurs questions continuent à se poser, depuis, et même jusqu'à présent, sur ce qui s'est réellement passé à l'époque. Christian Leprince, le frère de Dany, sa femme et leurs deux filles ont été retrouvés sans vie dans leur pavillon à Thorigné-sur-Dué le 4 septembre 1994.

Seule leur plus jeune fille Solène, âgée de deux ans seulement, a été rescapée. Tous les autres membres de la famille de la fillette ont été massacrés avec un couperet de boucher. Si l'homme de 63 ans avoue n’avoir assassiné que seulement son frère, tout semble pourtant l'accabler.

D'abord la "jalousie", puis ses différends financiers avec son jeune frère. En effet, contrairement à lui qui n'est qu'un “boucher de la Sarthe”, un éleveur de vaches et de porcs, et endetté, Christian était le propriétaire d'une entreprise florissante de carrosserie-peinture. 

Le sexagénaire a même emprunté de l'argent à son frère à l'époque. Selon les recherches menées par les enquêteurs, une feuille de boucherie a été découverte dans la maison des Leprince. Le témoignage de Solène en dit long sur les accusations portées contre lui.

En 1997, la cour d’assises de la Sarthe l’a donc condamné à perpétuité avec vingt-deux ans de sûreté. Sa femme et sa fille ont d’ailleurs affirmé aux enquêteurs qu’il a frappé Christian Le prince. 

Lors de son procès en 1997, Dany n’a cessé de répéter :

“ Je suis innocent, je peux vous le jurer.”

UNE NOUVELLE REQUÊTE

Plus de 20 ans se sont écoulés depuis sa condamnation et Dany continue de clamer son innocence. Son avocat a déposé une requête en vue d'un nouveau procès et d'un acquittement. Pour lui, cette affaire a été mal jugée.

“Dany Leprince mérite à nouveau d’être jugé. nous apporterons des faits et témoignages nouveaux qui donnent sur les protagonistes de l’époque des éclairages essentiels à la compréhension des faits”,

a-t-il dit

Après avoir été brièvement réincarcéré en 2016, Dany Leprince est actuellement en liberté conditionnelle. Il habite dans le Sud-Ouest de la France. Selon Me Morice :

“Nous espérons que notre requête sera examinée dans les plus brefs délais. Des témoins ont un certain âge, il est essentiel de pouvoir les entendre rapidement.”

LE MESSAGE GLAÇANT DU MEURTRIER DE SAMUEL PATY

Outre l'affaire Dany Leprince, l'affaire Samuel Paty a également choqué de nombreuses personnes. Selon les informations du Parisien, son agresseur aurait envoyé un message audio à un internaute sur Instagram peu après l'avoir décapité. Zoom sur ce message glaçant

Les postes connexes
Affaire Samuel Paty : le dernier message glaçant envoyé par son agresseur
Twitter/RenaudMuselier
Actu France Mar 09, 2021
Affaire Samuel Paty : le dernier message glaçant envoyé par son agresseur
Une bataille de compensation financière entre Jonathann Daval et les parents d'Alexia
PLUS DE 800.000 €
Actu France Feb 23, 2021
Une bataille de compensation financière entre Jonathann Daval et les parents d'Alexia
Affaire Fiona: "Tu es un monstre" - Une vieille amie de Cécile Bourgeon l'attaque
Youtbe/CNEWS
Actualités Dec 10, 2020
Affaire Fiona: "Tu es un monstre" - Une vieille amie de Cécile Bourgeon l'attaque
Témoignage terrifiant du père de feu Fiona : "Elle avait mes yeux bleus"
Youtube/Ça commence aujourd'hui
Actualités Dec 08, 2020
Témoignage terrifiant du père de feu Fiona : "Elle avait mes yeux bleus"