Shutterstock | twitter.com/OuestFrance
La source: Shutterstock | twitter.com/OuestFrance

Décès du petit Nathan dans le Morbihan : la mère condamnée à perpétuité

Tsiry Rakotomalala
21 avr. 2021
11:35
Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail

Le procès de Nathalie Perroux, la quinquagénaire qui a drogué et tué son fils âgé de 9 ans, a pris fin le 20 avril 2021. Avec fermeté, la justice a prononcé le verdict : elle est condamnée à la perpétuité.

Annonces

Le drame s’est déroulé en 2017. Pour se venger de son compagnon, la mère de famille n’a pas hésité une seule seconde à mettre fin à la vie de son fils. Des regrets ? Il semblerait qu’elle n’en a pas. Elle est d’ailleurs restée muette devant le tribunal.

“Elle n’a laissé aucune chance à Nathan”

Au moment des faits, le couple était en instance de séparation. Nathalie Perroux soupçonnait notamment que le père de Nathan entretenait une relation avec sa sœur, Valérie. D'ailleurs, c'est pour cette raison que la quinquagénaire a commis cet acte d'une grande cruauté.

Annonces

Elle a d’abord donné quatre somnifères à son fils de 9 ans avant de l’égorger au niveau de la veine jugulaire. Pire encore, elle semble n'avoir aucun regret pour son crime.

Et pour preuve, elle a fait de nombreuses menaces des jours précédents le drame.

“Elle n’a laissé aucune chance à Nathan. Le moteur de cette femme, c’est la haine et la violence”,

a rapporté l’avocat général, Stéphane Cantero, insistant sur la préméditation de l’acte.

Annonces

CONDAMNÉE À LA RÉCLUSION CRIMINELLE À PERPÉTUITÉ

D’après le Me Le Reste, Nathan était devenu un objet de souffrance, un moyen pour Nathalie Perroux d’atteindre son père. 

Sa mère a été interpellée par la justice. Ainsi, pour ce qu’elle a fait, elle a été condamnée à la réclusion criminelle à perpétuité. La décision a été irrévocable, mais l’accusée n’a pas aussi adressé un seul mot.

Annonces

UNE FEMME A TUÉ SON FILS AUTISTE

À Acton, dans l'ouest de Londres, Olga Freeman a été accusée d'avoir assassiné son fils de 10. Selon les informations, le petit garçon autiste est mort asphyxié. Quant à sa maman, dans cette affaire, sa santé mentale a été remise en question.

Annonces