Une fille de 4 ans, survivante d’un cancer est impatiente d’aller à l’école : Elle porte déjà un uniforme

Une fillette de 4 ans a survécu deux fois à un cancer. Désormais en rémission, la petite fille est impatiente d’aller à l’école.

Décidément, les enfants ne sont pas épargnés par la maladie. Une petite fille du nom de Sumayyah a d’ailleurs été sujette à un cancer.

Qui plus est, son calvaire a commencé bien avant qu’elle ne souffle sa deuxième bougie d’anniversaire. Si elle a désormais réussi à vaincre sa maladie, cette fillette de 4 ans a traversé un long et douloureux périple médical.

Petite fille | Photo : Shutterstock

Petite fille | Photo : Shutterstock

IMPATIENTE D’ALLER À L’ÉCOLE

Si d’ordinaire, les enfants à bas âge ne sont pas très enthousiastes pour leur premier jour d’école, la petite Sumayyah trépigne d’impatience à l’idée d'entamer cette nouvelle étape de sa vie.

Elle n’a d’ailleurs pas pu attendre la rentrée pour essayer son uniforme, le sourire aux lèvres, avec son petit cartable, accroché à ses épaules.

Il faut dire que la fillette a un parcours assez particulier. Jusqu’à il y a peu, il lui était impossible de même envisager l’idée d’aller à l’école. Il faut dire qu’elle a été malade presque toute sa vie.

UN DIAGNOSTIC DIFFICILE

À en croire les déclarations d’Amira, la mère de Sumayyah, sa fille a commencé à se plaindre de ses amygdales. Dès lors, la mère de famille est allée consulter. Mais elle n'était pas alertée plus que cela, car le médecin lui avait diagnostiqué un cas bénin d’amygdalite.

Petite fille blonde en veste de denim, robe bleue avec valise vintage et bouquet de fleurs hors route avec paysage de mer. | Photo : Shutterstock

Petite fille blonde en veste de denim, robe bleue avec valise vintage et bouquet de fleurs hors route avec paysage de mer. | Photo : Shutterstock

Comme il fallait s’en douter, les antibiotiques qu’on lui avait prescrits n’ont pas été en mesure de soulager sa douleur. D’ailleurs, son cœur de mère ne cessait de lui dire qu'il y avait quelque chose qui n’allait pas.

En la voyant perdre l'appétit, elle a compris que l'état de sa fille ne cessait de se détériorer. Elle l’a alors transportée à l'hôpital, avant de subir toute une batterie de tests.

Finalement, ils ont découvert que sa fille avait un cancer. Marquée à vie par ce terrible diagnostic, elle se souvient encore du moment où ils le lui ont annoncé.

Déjà, ils l'ont appelée en privée, dans une pièce où des boîtes de mouchoirs étaient clairement mises en évidence. Certes, elle avait compris qu’il s’agissait d’une mauvaise nouvelle, mais elle ne s’attendait pas à ce qu’ils lui annoncent que la petite Sumayyah avait la leucémie.

Une petite fille. | Photo : Shutterstock

Une petite fille. | Photo : Shutterstock

Lire aussi : Eitan, 5 ans, seul survivant d’un accident de téléphérique en Italie

UN LONG CALVAIRE

Après avoir appris la mauvaise nouvelle, Amira s’est naturellement effondrée. Pourtant, elle devait se montrer forte pour le long périple médical de sa fille, qui n’avait que 19 mois, au moment des faits.

Durant six mois, la petite Sumayyah a suivi un premier traitement à l'hôpital. Si ce genre de traitement est déjà lourd pour un adulte, le calvaire est d’autant plus éprouvant pour un enfant et plus encore pour la mère, qui doit tenir comme elle le peut.

Si après ce traitement, tout semblait être en ordre, le répit a été de courte durée puisque le cancer est revenu cinq mois plus tard. De plus, c'était pire, car la fillette avait un besoin urgent de greffe.

Dans son malheur, elle a néanmoins pu compter que l'association caritative Young Lives vs Cancer, qui l’a aidée pour que sa fille soit envoyée à l’étranger et ainsi augmenter ses chances de survie. La mère et la fille quittent alors la Tanzanie pour le Royaume-Uni.

Une petite fille. | Photo : Pixabay

Une petite fille. | Photo : Pixabay

Dans un premier temps, ils ont opté pour des cellules souches de sa mère, mais il y a eu des effets secondaires. Angoissée, cette dernière a même été sujette à un stress post-traumatique, d’autant qu’elle devait faire face à la crise sanitaire en étant loin de chez elle.

Finalement, la petite fille était en rémission. Prudents, ils ont toutefois fait quelques tests avant de s'assurer que Sumayyah pouvait enfin faire sa première rentrée.

UN PARCOURS HORS DU COMMUN

Le cancer est une terrible maladie. Elle est toute aussi éprouvante pour les patients que pour les proches. Pour sa part, Dana Giordano a réussi à y survivre ; désormais, elle est même devenue une athlète professionnelle.

Abonnez-vous‌ ‌à‌ ‌AmoMama‌ ‌sur‌ ‌‌Google‌ ‌News‌ ‌!‌

Les postes connexes
Ma mère défend mon beau-père qui m'a fait des choses abominables : histoire du jour
Shutterstock
Histoires Aug 28, 2021
Ma mère défend mon beau-père qui m'a fait des choses abominables : histoire du jour
"Le quatrième bébé en moins de cinq ans" : la vasectomie a échoué
instagram.com/_fortbarnes
Histoires Aug 27, 2021
"Le quatrième bébé en moins de cinq ans" : la vasectomie a échoué
Ma soeur m’a trahie deux fois pour aider notre père, méchant : histoire du jour
Shutterstock
Histoires Aug 06, 2021
Ma soeur m’a trahie deux fois pour aider notre père, méchant : histoire du jour
Maman est dévastée d’apprendre que la douleur à l’estomac de son fils est un cancer de stade 4
instagram.com/_djcx
Histoires Aug 05, 2021
Maman est dévastée d’apprendre que la douleur à l’estomac de son fils est un cancer de stade 4