ActualitésPeople

29 septembre 2021

Enora Malagré ne peut pas avoir d'enfant : elle s'énerve après avoir parlé de ses deux IVG

Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail

Annonces

Après avoir parlé de ses deux avortements, Enora Malagré a été victime de nombreuses critiques. Loin de se laisser faire, la jolie blonde a poussé un grand coup de gueule le 28 septembre 2021, sur les réseaux sociaux.

En 2018, à l’occasion de la Journée mondiale pour le droit à l'avortement, la chroniqueuse a pris la parole et est revenue sur son expérience sur le sujet. Avec franchise, elle a révélé avoir pratiqué deux lVG.

Si son but était de véhiculer un message aux jeunes filles, malheureusement, cela n’a pas eu l’effet escompté. Au lieu de cela, elle a eu droit à des critiques de la part des internautes. Des critiques qu’Enora Malagré a décidé de répondre.

Annonces

Photo : Instagram / enoramalagre

ELLE NE PEUT PLUS AVOIR D’ENFANT

La première fois qu’elle a eu recours à l’avortement, la quadragénaire était âgée de 20 ans. Elle était tombée enceinte de son amoureux, mais étant donné qu'ils n’étaient pas encore prêts, ils n’ont pas voulu garder le bébé.

Annonces

La deuxième fois, elle n’était pas en couple avec celui qu’elle désirait être le père de son enfant. Pour information, l’homme en question avait un métier instable et était toujours absent. Enora a alors décidé de mettre fin à sa grossesse.

Des années après, la principale concernée a voulu avoir des enfants, hélas, elle ne peut pas en avoir à cause de son endométriose.

Photo : Instagram / enoramalagre

Annonces

“Je marche la tête haute”

Les internautes ne l’ont pas ménagé suite à cela. Ils sont même allés jusqu’à lui dire qu’elle n’a récolté que ce qu’elle a semé. Des critiques qu’Enora Malagré n’a pas du tout aiméS d’ailleurs. Elle leur a répondu dans un post, publié sur son compte Instagram le 28 septembre 2021.

“Je re-déclare que j'ai avorté deux fois. Que c’était une solution à un moment de ma vie mais pas un échec. Que ça n’a rien à voir avec mon endométriose et que malgré ma maladie je ne regrette rien ! Je marche la tête haute, je suis libre de disposer de mon corps”,

Annonces

Photo : Instagram / enoramalagre

SON COMBAT CONTRE L'ENDOMÉTRIOSE

Si parler de ses avortements n’a jamais été un tabou pour Enora Malagré, c’est aussi le cas de son endométriose. Le 4 août 2021 alors, elle s’est de nouveau confiée sur sa maladie et l’enfer qu’elle vit depuis des années à cause de cela.

Annonces

La chroniqueuse Énora Malagré | Photo : Getty Images

Abonnez-vous à AmoMama sur Google News.

Annonces