Charlotte Valandrey : son petit ami l'a quittée par téléphone après un test VIH

Jacques Ronny
22 déc. 2021
09:20
Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail

Après avoir découvert sa séropositivité à 17 ans, Charlotte Valandrey voit sa vie basculer du jour au lendemain. Mais sa volonté de vivre lui a permis de prendre sa revanche sur la vie. Découvrez l’incroyable histoire d’une comédienne désormais “sero-inoffensive'' qui met son expérience et sa notoriété au service des autres.

Annonces

La vie de Charlotte Valandrey bascule lorsqu’à 15 ans, elle reçoit un télégramme de Véra Belmont, une réalisatrice de cinéma française, pour jouer dans son film “Rouge baiser”. Au début, ses parents ne voulaient pas qu’elle fasse le film, car ils trouvaient le scénario trop violent.

En fin de compte, sans trop de chichi, ils y cédèrent et en un rien de temps, leur fille devint une véritable célébrité.

Charlotte Valandrey, actrice et écrivaine française, Erba, Italie, 12 juillet 2012. | Photo : Getty Images

Annonces

Elle enchaîne les tapis rouges, les interviews, mais elle n’arrivait toujours pas à se rendre compte de ce qui lui arrivait. Elle avait cette impression que “c’était trop beau pour être vrai”.

Mais finalement, cette aventure inattendue, elle le prend à bras-le-corps, et elle s’en sort si bien qu’elle devient la nouvelle égérie du cinéma français. Malheureusement, à ses 17 ans, l’invraisemblable arrive. 

Elle apprend qu’elle est séropositive. On ne lui donnait alors que quelques mois à vivre. Pourtant, malgré sa maladie et une greffe du cœur, elle vient de fêter ses 53 ans, tenant ainsi la promesse qu’elle s’était faite à 20 ans.

Annonces

Charlotte Valandrey, actrice et écrivaine française, Erba, Italie, 12 juillet 2012. | Photo : Getty Images

Retour sur le parcours incroyable de Charlotte Valandrey, une femme qui a réussi à défier les pronostics et qui aujourd’hui, chaque jour, écoute battre son cœur, tout en vouant une véritable déclaration d’amour à la vie.

Annonces

UN TERRIBLE DIAGNOSTIC

À 17 ans, alors que tout semblait lui sourire professionnellement – en remportant l’Ours d’argent de la meilleure actrice en 1986 ainsi qu’une nomination pour le César du meilleur espoir féminin pour ce rôle, Charlotte Valandrey tombe des nues en lisant son courrier. 

En ouvrant l’enveloppe du laboratoire, elle apprend qu’elle a contracté le virus du VIH. Tout s’écroule. Elle ne comprend pas. Avec son amoureux de l’époque – un musicien toxicomane prénommé Yoan, elle avait fait un premier test qui montrait un résultat négatif. 

Charlotte Valandrey, actrice et écrivaine française. | Photo : Getty Images

Annonces

“Je suis paralysée (...) Ma tête se retourne à l'intérieur de moi (...) Pourquoi moi ? Pourquoi ça ? Pourquoi ? Je n’ai pas eu le temps de grandir. On ne m’a rien dit. J’ai juste entendu deux trois trucs à la télé (...) Je n’ai pas fait attention. Mais attention à quoi, à l’amour ? Il faut se méfier de l’amour ? J’ai été naïve, princesse immortelle comme toutes les filles de mon âge, peut-être un peu plus”,

a-t-elle écrit.

Et pour ne rien arranger, son copain avait décidé de rompre avec elle au téléphone, la laissant complètement larguée. Elle raconte dans son livre “L’amour dans le sang“ qu’à ce moment-là, elle pensait même à mourir. 

Annonces

Mais après avoir touché le fond, elle décide de mettre le VIH de côté et de remplir sa vie de positif. C’est ainsi que malgré sa séropositivité, l’actrice réussit à “triompher” de ce mal qui l’habitait, sans doute poussée par un désir inébranlable de retrouver ”une vie normale”. 

Charlotte Valandrey, actrice et écrivaine française. | Photo : Getty Images

Annonces

Les années passent et Charlotte Valandrey dévore la vie. L’espoir érige son étendard. Mais tout bascule durant l’été 2003 lorsque son cœur décide de la lâcher une deuxième fois. Les résultats de son échographie sont sans équivoque, il lui faut un nouveau cœur. 

DEUX INFARCTUS ET UN GREFFE DE CŒUR

C’est donc ainsi, après avoir survécu à deux infarctus et ne lui restant plus que 10 % de sa capacité cardiaque, notamment à cause d’un cœur nécrosé et des artères bouchés que l’improbable se produisit. Un don d'organes lui sauve inopinément la vie. Son sauveur ? Un donneur mort le 4 novembre 2003, grâce auquel elle continue sa vie “et la sienne” par la même occasion.

Annonces

Charlotte Valandrey, actrice et écrivaine française. | Photo : Getty Images

Dans son livre, Charlotte reparle de cette expérience comme suit :

“Je ne réalise rien, je ne réalise pas que je vais être sciée en deux, que l'opération va durer sept heures, que ce type de greffe est une première médicale en France, sur une séropositive. Je n'ai pas envie de savoir, je fais l'immortelle, une fois de plus. Refuser ma réalité physique m'a aidée. Dans la salle de réveil, superbranchée, reliée à la machine à sang, à air, j'ai très vite senti battre mon greffon. Je l'ai adopté. Mon cœur, c'est mon cadeau d'avant Noël - j'ai été opérée en novembre - un très beau cadeau. 

Annonces

Ma seule inquiétude a été : et si je récupère le cœur de quelqu'un qui a été encore plus amoureux que moi, plus fou, plus passionné ? A-t-il aimé plus que moi ? J'ai cru comprendre qu'il appartenait à une femme. Elle m'a sauvée, cela change tout. A priori, je n'ai plus le droit d'avoir envie de me foutre par la fenêtre, il faut se remettre debout.”

Charlotte Valandrey, actrice et écrivaine française. | Photo : Getty Images

Annonces

SON CORPS A ÉTÉ TRANSFORMÉ PAR LES MÉDICAMENTS

Avec tous les médicaments qu’elle devait prendre, Charlotte voyait jour après jour son corps se transformer. Si aujourd’hui l’écrivaine s’en amuse, il fut un temps où elle en avait été totalement bouleversée.

“Un jour, je ne sais plus quelle activité je faisais, je pleurais sur mon apparence, la personne qui me donnait le cours  m’a dit : “Mais votre corps a tenu debout pour vous, il a souffert et pourtant il vous porte, il fonctionne”,

a-t-elle raconté à Nice-Matin. 

Ce jour-là, ces quelques mots lui ont permis de se réconcilier avec elle-même.

Annonces

Charlotte Valandrey, actrice et écrivaine française. | Photo : Getty Images

SON HISTOIRE D’AMOUR AVEC... LE MARI DE SA DONNEUSE D’ORGANE

Dans son second livre, “De cœur inconnu”, paru en 2011, Charlotte raconte sa greffe du cœur et l’histoire absolument invraisemblable qui s’en est suivie. Apparemment, après avoir déjoué les plans de la faucheuse, elle révèle avoir fait la connaissance d’un certain Yann.

Annonces

Un jeu de séduction commence alors entre les deux, et ils finissent par sortir ensemble. Mais l’actrice décide de mettre un terme à cette histoire, digne d’un conte de fées lorsqu’elle apprend qu’il est potentiellement l’époux de sa donneuse de cœur.

En effet, un jour, en fouillant dans son bureau, Charlotte découvre qu’il a été autrefois marié à une certaine Virginie, morte le 4 novembre 2003 dans un accident mortel, un soir d'orage, place de la Nation, à Paris”. Cette date ne vous évoque rien ?

Charlotte Valandrey, actrice et écrivaine française. | Photo : Getty Images

Annonces

“En découvrant le certificat de décès, mes mains tremblaient et je n'arrivais plus à respirer ! Dans une autre pochette, un article du Parisien évoquait ma greffe. J'ai compris qu'il m'avait menti et qu'en me séduisant, il continuait à aimer sa femme, par procuration, via le cœur qu'elle m'a donné”,

a-t-elle raconté.

“Un premier pas” vers la guérison

Il faut savoir qu’à partir du moment où Charlotte a fait part de sa séropositivité, le monde du cinéma lui a tourné le dos du jour au lendemain. Celle qui était promue à une carrière hors du commun n'avait plus aucune proposition de films ni de téléfilms.

Annonces

Charlotte Valandrey, actrice et écrivaine française. | Photo : Getty Images

Elle a pendant longtemps perdu goût à de simples plaisirs auxquels elle avait bonheur à faire, et le rejet auquel elle faisait face depuis n’améliorait en rien sa situation. Mais il y a bien une chose qui lui donnait une paix de l’âme.

Annonces

Pendant cette période, l’une des seules choses qui lui a permis de tenir le coup était la musique. Apparemment, écouter du Robbie Williams l’a aidée à aller de l’avant. Fredonner ses chansons était “un pas vers la vie”, un premier pas vers la guérison.

LE VŒU DÉCHIRANT QU'ELLE A FORMULÉ À L'ÂGE DE 20 ANS A RÉCEMMENT ÉTÉ RÉALISÉ

Noyée dans une profonde détresse par la situation qui s’était imposée à elle, la comédienne, dans un élan de désespoir, avait fait, à l’époque, une promesse bouleversante à ses proches. 

Annonces

À l’âge où la plupart des jeunes se permettaient de rêver de projets d’avenir, de fonder une famille, Charlotte, elle, à 20 ans, déclarait uniquement vouloir vivre plus longtemps. Juste un demi-siècle lui aurait été suffisant.

“Quand j’avais 20 ans, j’ai fait une promesse le jour de l’an : c’était d’arriver à avoir 50 ans. On m’avait demandé : ”qu’est-ce que tu souhaites pour cette année ?” J’ai dit : ”d’avoir 50 ans”. Et ça y est, j’y suis. C’est tellement de bonheur, d’émotion”,

a-t-elle avoué.

Annonces

Vœu largement exaucé vu qu’elle a fêté ses 53 ans le 29 novembre 2021. 

Il y a 3 ans, juin 2018, Charlotte avait expliqué sur le plateau de “C à vous” qu’avec le recul, elle s’est rendu compte du fait que si elle avait pu vivre jusque-là, c’était également en grande partie grâce à l’état d’esprit qu’elle s’était forgée, notamment en appliquant le principe de l’optimisme.

“Si j’avais vécu avec les statistiques à l’oreille en me réveillant le matin, je me serais donnée, je ne sais pas, quelques mois à vivre, une année, deux mois, six mois. Alors qu’en fait, je n’ai jamais cru à ça”,

avait-elle expliqué.

Annonces

Finalement, Charlotte Valandrey est une femme admirable dont le récit est un exemple parfait de résilience, de combativité et d’amour.

Abonnez-vous à AmoMama sur Google News !

Annonces