"Je touche 2 500€ par mois" : Michel Galabru a dû travailler jusqu'à 92 ans pour ne pas décéder dans la pauvreté

Cathya Harena Raoelina
13 janv. 2022
12:40
Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail
Annonces

Le 4 janvier 2016, le cinéma français a perdu l'une de ses plus grandes figures. Il s’agit de Michel Galabru qui a rendu son dernier souffle à l’âge de 93 ans. L’acteur a continué sa carrière jusqu’à ses 92 ans pour subvenir à ses besoins et à ceux de ses enfants. Zoom sur la vie qu’a menée l'acteur avant sa mort.

Les funérailles du comédien se sont déroulées le 12 janvier 2016 et afin d’honorer sa mémoire. Une fois l’hommage terminé, Michel a été inhumé dans “la plus stricte intimité” au cimetière de Montmartre.

L’annonce du décès de Michel Galabru avait attristé plus d’un. Si plusieurs personnes ont réagi à la disparition du comédien, les chaînes de télévision ont, elles aussi, tenu à rendre hommage au célèbre interprète de l’adjudant Gerber.

Annonces

L'acteur Michel Galabru | Photo : Getty Images

Alors que France 2 avait diffusé “La femme du boulanger” le soir même de sa mort, M6, de son côté, avait passé “Le gendarme de Saint-Tropez” et “Le gendarme en ballade”, un jour plus tard.

Annonces

MICHEL GALABRU A DÛ TRAVAILLER À 92 ANS POUR GAGNER DE L'ARGENT

Contrairement à d’autres comédiens qui prennent de l’âge, Michel Galabru a toujours tenu à être actif jusqu’à sa mort. Il a, non seulement, continué sa carrière parce qu’il aimait son travail, mais c’était aussi par nécessité.

En effet, comme il l’avait révélé dans l’une de ses interviews, il a dû travailler pour se payer de quoi vivre, d’autant plus qu’il avait encore des obligations, même à l’âge de 92 ans.

L'acteur Michel Galabru et sa famille | Photo : Getty Images

Annonces

“Il y a des moments de grande inquiétude parce qu'on oublie toujours que la moitié des gains part aux impôts”,

révélait l’acteur.

LA PETITE PENSION QU’IL RECEVAIT A LA FIN DE SA VIE

Au total, Michel Galabru a tourné dans près de 200 films qui lui ont permis de devenir célèbre. Si aux prémices de sa carrière, l'acteur gagnait de belles sommes, financièrement, il avait un peu galéré à la fin de sa vie.

Le comédien Michel Galabru. | Photo : Getty Images

Annonces

Le montant de la pension qu’il avait touché par mois avant de mourir ? C’était à peu près 2 500 euros, comme il l’avait lui-même révélé chez Figaro. Pourtant, Michel avait des responsabilités et même s’il avait pris de l’âge, il tenait toujours à tenir ses obligations en tant que père de famille et grand-père, en plus des impôts qu’il devait rembourser.

“J'ai tout payé pour mes gamins, leurs études, leurs mariages…”,

C’est donc aussi pour cette raison que l’acteur a décidé de poursuivre sa carrière jusqu’à ses 92 ans. Et pour les jeunes rêvant de percer dans le milieu du show-biz, Michel leur avait conseillé de toujours être prêts à tout, parce que d’après ses dires, tout peut disparaître du jour au lendemain.

Annonces

L'acteur Michel Galabru présente la pièce de théâtre 'Jofroi' à l'émission de télévision française 'Vivement Dimanche', tenue au Pavillon Gabriel le 14 mai 2014 à Paris, France. | Photo : Getty Images

IL A ACCEPTÉ POUR DES "FILMS INSIPIDES" POUR L'ARGENT

Des années bien avant de priver pour toujours le septième art de son talent suite à sa disparition, l'acolyte de Louis de Funès a déjà connu quelques problèmes d'argent. Si dans la plupart des fictions dans lesquelles il avait joué, le comédien jouait les personnages principaux, celui-ci avait aussi accepté d’interpréter des petits rôles, et ce, pour de l’argent.

Annonces

“Deux-trois jours par-ci, par-là, à faire l'imbécile dans des films insipides dont je ne connaissais pas toujours l'histoire”,

avait confié l’acteur chez Télérama en 1998.

L'acteur Michel Galabru salue les applaudissements du public lors du 31ème Festival de Ramatuelle. | Photo : Getty Images

Annonces

Le comédien a aussi ajouté qu’il avait conscience de ces “nanars” et des “inepties” qu’il avait tournés mais à cause de ses difficultés, il l’a quand même fait.

D’autant plus que, selon ses dires, ces petits rôles lui ont permis de “durer, de subsister” et d’avoir l’espoir d’obtenir des contrats plus importants, qui, selon lui, sont “rarement venus”.

IL VOULAIT SE SUICIDER À 93 ANS

Si on avait toujours considéré Michel Galabru comme étant un homme plein de vie, celui-ci avait sombré au cours de ses dernières années sur terre. Dans les colonnes de Libération, quelque temps avant sa mort, l’acteur avait révélé qu’il n’avait plus goût à la vie, en tout cas, pas comme quand il était encore jeune.

Annonces

L'acteur français Michel Galabru lors du tournage du téléfilm "Polly West est de Retour". | Photo : Getty Images

Et au même moment, le regretté avait fait part d’une révélation bouleversante. Il a, en effet, confié qu’il avait “songé quelquefois” de se “supprimer”, mais n’a pas pu le faire par rapport à son manque de courage. Des mois après avoir fait ce triste aveu, Michel Galabru s’est éteint.

Annonces

40 ANS D'AMOUR : SA FEMME EST MORTE

Mis à part sa vie professionnelle, le comédien était heureux en ménage. L’heureuse élue de son cœur se prénomme Claude et elle est restée aux côtés de l’acteur jusqu’au jour où elle a rendu son dernier souffle.

L'acteur français Michel Galabru. | Photo : Getty Images

Annonces

C’est en 2015 que la femme de la star du film "Le gendarme à Saint-Tropez" est décédée. C’est notamment le comédien lui-même qui a fait part de la mauvaise nouvelle dans les colonnes de Var Matin. Il avait révélé que son épouse est morte à la suite d’“une maladie atroce”, qui est la maladie de Parkinson.

Chagriné par la perte de son amour pendant près de 40 ans, Galabru avait décidé à cette époque de se concentrer sur sa carrière pour “ne pas trop penser” à la femme qu’il avait tant aimée.

SA FILLE A RENCONTRÉ DES DIFFICULTÉS

De son vivant, Michel Galabru avait également pu goûter à la paternité. Elle avait, en effet, eu trois enfants dont Jean et Philippe qui sont nés de son ancienne relation avec Anne Jacquot, ainsi qu’Emmanuelle, le fruit de son amour avec sa dernière épouse.

Annonces

Michel Galabruin Paris, France on March 19, 2009. | Photo : Getty Images

Comme la plupart des enfants de célébrités, la cadette de l’acteur avait, elle aussi, souffert de la notoriété de son papa. Dans une interview, elle avait même dit qu’elle s’est “cachée” de ses camarades de classe pour cette raison.

Annonces

Emmanuelle Galabru a aussi avoué qu’en tant que “fille de”, elle avait dû faire face à “une forme de racisme”. Selon elle, soit les gens l’adorent sans même lui adresser la parole, soit on la déteste. 

La fille de Michel a aussi ajouté que la célébrité de son père lui avait brisé le cœur une fois. Un jour, d’après elle, elle est sortie avec un garçon qui voulait venir chez elle.

L'acteur français Michel Galabru au Festival de Cannes, mai 1977. | Photo : Getty Images

Annonces

Celui-ci a alors rencontré le papa de sa petite amie une fois qu’il est arrivé dans leur domicile familial. Tout s’est très bien passé jusqu’au lendemain où le garçon a fait comme si Emmanuelle n’existait plus.

“Ce qui l’intéressait, c’était de rencontrer mon père”,

Une histoire qui a beaucoup marqué la cadette de Michel Galabru.

Abonnez-vous à AmoMama sur Google News.

Annonces