"La loi américaine est plus forte que la loi française" un politicien a fait une déclaration sur l'héritage de Johnny

Un député interpelle le ministre Gérald Darmanin sur l'héritage de Johnny Hallyday : "Nous ne comprendrions pas que le droit américain soit supérieur au droit français"

Alors que les avocats de Laeticia Hallyday, David Hallyday et Laura Smet se retrouveront au TGI de Nanterre le 30 mars prochain pour une seconde audience, le patrimoine de Johnny Hallyday fait aussi débat dans les plus hautes sphères de l'Etat.

Comme rapporté par le site internet du magazine Télé Loisir, la question se pose toujours de savoir à qui appartient le patrimoine de Johnny, bien qui lui-même appartienne au patrimoine français.

Le tribunal de grande instance de Nanterre aura la lourde tache de trancher sur cette question lors de l'audience prévue le 30 mars prochain. S'opposeront Laeticia Hallyday qui fait valoir le testament de son mari, et David et Laura, qui contestent le document qui place leur belle-mère comme seule légataire.

Les deux aînés du rockeur demandent à ce que le droit français, qui interdit de déshériter ses enfants, soit appliqué, et rappellent également que toute l'activité professionnelle de leur père était située en France.

Mais une nouvelle personne a pris la parole et a donné son opinion sur l'affaire. Fabien Roussel, député communiste du nord, a envoyé une lettre au ministre de l'action et des comptes publics, Gérard Darmanin, l'incitant à s'intéresser aux bien de Johnny.

Il revient également sur les mots d'Emmanuel Macron, qu'il a prononcés le jour de l'hommage rendu au chanteur à l'église de la Madeleine : "Johnny était à vous, Johnny était à son public, Johnny était à son pays".

Fabien Roussel ne compte pas prendre parti pour qui que ce soit dans cette affaire, mais tient cependant à rappeler que la loi est applicable et égale devant tous les citoyens, et encore plus quand il s'agit du domaine fiscal.

"Ainsi nous ne comprendrions pas que le droit Américain soit supérieur au droit français. Surtout s'il s'avérait que des choix de résidences et des montages juridiques autour de trusts ont été réalisés dans le seul but de sortir des écrans radars du fisc français. La France serait lésée, alors que des textes existent pour justement éviter de tels préjudices."

Laeticia Hallyday pourrait donc bien avoir à faire à l'État Français s'il décide de s'attarder sur les mouvements qu'il pourrait considérer comme étant une évasion fiscale.

Cela concernerait les propriétés de Marne-la-Coquette, de Saint Barth, ainsi que les revenus générés par les ventes de disques de Johnny Hallyday. Le patrimoine du chanteur en France se monte à plusieurs dizaines de millions d'euros.

Les postes connexes
Hallyday Mar 30, 2019
De nouveaux détails dans l'affaire du patrimoine de Johnny Hallyday : David et Laura peuvent hériter de ses dettes "énormes"
Hallyday Mar 22, 2019
Laeticia Hallyday attend la décision des tribunaux américains et français sur l'héritage de feu John
Hallyday Mar 28, 2019
L'arme de Laeticia Hallyday : villa, taxes et autres arguments que la veuve de Johnny a dans sa manche
Hallyday Apr 01, 2019
"Johnny n’aimait pas la mentalité française" : l’avocat de Laeticia Hallyday à propos de l’affaire de l’héritage