Mort de Pierre Bellemare : Qui sont sa belle épouse Roselyne et ses 3 enfants ?

Le célèbre animateur et producteur de télévision française, Pierre Bellemare s’est éteint ce samedi 26 mai à l’âge de 88 ans. Qui sont sa deuxième femme, Roselyne et ses trois enfants ?

Closer revient sur la vie privée du célèbre journaliste mort ce samedi 26 mai à l'âge de 88 ans à l’hôpital Foch de Paris.

Pendant près de soixante ans, sa voix grave et sa présence, ainsi que son talent de conteur en auront fait l’une des personnalités les plus appréciées du monde de l’audiovisuel. Mais comment Pierre Bellemare, était-il dans sa vie privée ?

En 1946, Pierre Bellemare se marie avec Micheline Grillon. Ils donnent naissance à deux enfants : Françoise Louise Bellemare, avocate au barreau de Paris, et Pierre Dhostel né en 1952 et devenu, comme son père, animateur de télévision (il présente M6 Boutique). 

Leur idylle aurait pu durer jusqu’au décès de Micheline Grillon en 2013 si une autre femme n’était pas apparu dans la vie du célèbre présentateur du Téléshopping.

En 1960 Pierre Bellemare rencontre la belle danseuse Roselyne Bacchi, âgée tout juste de 18 ans à l’époque. Incapable de choisir entre les deux, il ne se sépare ni de Micheline ni de Roselyne, entretenant une double vie amoureuse pendant près d'une décennie. 

Ce n’est que quelques mois après la naissance (en décembre 1970) de leur fille Maria-Pia Bellemare, devenue metteur en scène, qu’il dévoile la vérité à son épouse Micheline. L'animateur se mariera avec Roselyne quelques années plus tard, en juillet 1976.

Deux ans avant sa mort, Pierre Bellemare s’était livré sur ces années de double vie dans son autobiographie intitulée "Ma vie au fil des jours".: "Claquemuré dans ma double vie, ne trouvant pas la moindre échappatoire, j'attendais sans doute inconsciemment qu'un événement vienne bousculer mon existence et m'oblige à réagir. (...)

Quand Maria Pia naquit le 7 décembre 1970, je louais un grand appartement pour y loger ma seconde famille. Devenu bigame, je jonglais avec les horaires pour tenter d'être présent dans mes deux foyers... Mais comme on peut l'imaginer, cette double vie, loin de me satisfaire, m'enfermait dans un sentiment de culpabilité et de duplicité insupportable."