Un procès avec la participation d'un nouveau-né a été organisé à Dijon à cause de son prénom

Une jeune maman a voulu appeler son bébé Jihad mais la maire a demandé à ce que ce choix soit annulé.

C'est à Dijon que l'incident s'est produit et le parquet de Dijon a confirmé ce mardi 6 novembre que la mairie avait demandé à la justice de faire annuler le prénom "Jihad" qu'une maman a donné à son enfant la semaine dernière.

Ce prénom qui signifie à la base "effort" et "lutte" dans la langue arabe est aujourd'hui malheureusement associé à la "guerre sainte" menée par les terroristes.

D'après les informations rapportées par le Bien public qui a parlé de l'affaire, la mère du petit garçon n'est pas musulmane mais a simplement voulu prénommer son enfant ainsi car "elle l'aime beaucoup".

"C’est un choix personnel. Ce prénom n’a rien à voir avec la guerre. Il ne faut pas voir la guerre partout. En France, plein de filles s’appellent Marie, c’est également un prénom connoté religieusement, mais on ne leur dit rien" a-t-elle déclaré.

Cependant, Eric Mathais, le procureur de la République de Dijon a déclaré avoir peur que l'enfant ne soit victime d'une "stigmatisation" à cause de ce prénom ou qu'il ne doive faire face à "des moqueries ou des remarques désobligeantes".

Un procès va donc être donné pour l'annulation de ce prénom: "Nous allons ce jour délivrer une assignation en matière d’annulation de prénom à l’attention de la mère de l’enfant pour une audience devant le juge aux affaires familiales de Dijon", a-t-il expliqué.

"Même si le prénom de Jihad ou Djihad est un prénom attribué dans le monde arabe et qui signifie sur le livre des prénoms du monde arabe: combat sacré; guerre sainte; travail; effort et qu’il peut donc avoir un sens positif, il n’en demeure pas moins que dans l’opinion publique et au vu du contexte terroriste actuel, ce prénom est nécessairement associé aux mouvements islamistes intégristes" a ajouté l'homme de loi.

Une situation similaire s'est produite à Toulouse et après être passés devant un juge, les parents ont changé le prénom "Jihad" pour "Jahid", un choix que cette maman suivra si elle devait perdre son procès.

Il faut dire que le harcèlement scolaire est un problème très sérieux et un tel prénom pourrait causer de véritables problèmes à l'enfant dans sa vie d'adulte mais aussi durant sa scolarité.

Dans un récent article, nous vous disions d'ailleurs que la fille de David Hallyday, Emma Smet, avait connu des moments difficiles à l'école et que c'est malheureusement le cas de nombreux élèves aujourd'hui.

Apprenez-en plus en cliquant ici.

Les postes connexes
Parentalité Apr 02, 2019
Cette femme de 55 ans a donné naissance à un bébé pour sa fille, qui n'a pas d'utérus
Dec 12, 2018
Cette maman a annulé la fête de son bébé suite aux moqueries de ses amis et sa famille sur le nom de l'enfant à naître
Parentalité Feb 28, 2019
Matthieu Chedid : père de deux enfants révèle le nom de son nouveau-né âgé de 3 semaines
Parentalité Mar 02, 2019
Laurent Ournac, papa à nouveau : sa femme Ludivine vient d'accoucher