Cinq raisons de bannir l'eau de Javel de la cuisine

C’est à l’hôpital, pour lutter contre la tuberculose, que l’eau de Javel a acquis sa réputation au XIXe siècle. Zoom sur ce produit considérée comme une panacée pour nettoyer, mais qui serait surtout dangereux dans nos cuisines.

La France le 5e pays consommateur d’eau de Javel dans le monde, le 2e en Europe derrière l’Espagne. Aujourd’hui, 7 ménages sur 10 y ont recours sans peut-être se douter de ces effets néfastes.

1. L’eau de javel ne nettoie pas : sans tensioactifs, elle ne fait que desinfecter, desodoriser et blanchir

L’eau de Javel tue les bactéries (les mauvaises comme les bonnes !) et blanchit le linge. Mais si elle désinfecte et décolore, elle ne nettoie pas, car elle ne contient aucun tensio-actif. Inutile donc de la dégainer pour décrasser, elle ne servirait à rien.

2. Très puissante, elle s’utilise selon un dosage précise

Regardez bien la notice avant de l’utiliser pour le nettoyage de votre maison. Associée à d’autres produits, l'eau de Javel est encore plus néfaste : veillez à ne jamais mélanger l’eau de Javel avec du vinaigre blanc ni à en verser dans les toilettes s’il reste de l’urine : associée à un acide, l’eau de Javel provoque l’émanation de gaz très toxiques ! 

3. Bien rincer les surfaces après son utilisation

Si vous prenez tout de même le risque de désinfecter votre cuisine avec l’eau de javel il faut toujours bien rincer après son utilisation, surtout le réfrigérateur, en contact avec les denrées alimentaires.

Source: Wikimedia Commons

Source: Wikimedia Commons

4. Corrosive, l'eau de Javel brûle la peau et irrite les voies respiratoires

L’eau de Javel tue les microbes, mais pas les maladies. Au contraire chez les enfants, elle augmente le risque de contracter des maladies respiratoires, selon une étude belge.

L’utilisation domestique de l’eau de Javel favoriserait le développement d’infections respiratoires et ORL chez les enfants âgés de 6 à 12 ans, selon une récente étude, menée par des chercheurs belges du Centre pour la santé et l’environnement de l’Université catholique de Louvain.

« La fréquence élevée d’utilisation de produits de nettoyage et de désinfection causés par la croyance erronée - renforcée par la publicité - que nos maisons ne devraient contenir aucun microbe, produit les effets rapportés dans notre étude. C’est un problème de santé publique », a rapporté l’une des chercheuses ayant travaillé sur la question aux journalistes de Ouest France.

Source: Wikimedia Commons

Source: Wikimedia Commons

5. La solution pour nettoyer sans polluer ni s'intoxiquer

Il existe plusieurs alternatives à l'eau de Javel. Le vinaigre blanc desinfecte aussi bien sans polluer. Quelques gouttes d’huile essentiel d’arbre à thé ajoutent des propriétés antibacteriennes et antifongiques.