Les parents supplient pour de l'aide dans le Var : Le corps de leur fils de 17 ans retrouvé sur le A57

Les parents d'un jeune Varois de 17 ans ont alerté les autorités après qu'il soit sorti en discothèque samedi soir pour ne plus rentrer chez lui. Son corps a été retrouvé lundi en contrebas de l’A57 près de Toulon. Les forces de l'ordre n'écartent pas l'hypothèse d’un accident.

Ce lundi, le corps sans vie d’un adolescent de 17 ans a été retrouvé sur l'A57 entre Solliès-Pont et La Farlède dans le Var, selon les informations provenant ce mardi de source policière. Cela est survenu après que son scooter ait été découvert sans trace apparente de choc puis enlevé par les services d'autoroute, dimanche au petit matin, sur la bande d'arrêt d'urgence de l'A57.

La même source policière a également confirmé la thèse selon laquelle la piste accidentelle aurait été privilégiée, comme l'indiquait France Bleu Provence.  C'est la brigade de recherches de la compagnie de gendarmerie de Hyères qui est chargée de mener à terme cette enquête.

ABSENT DEPUIS SAMEDI SOIR

Après que le scooter de leur fils ait été retrouvé le matin-même sur la bande d'arrêt d'urgence de l'autoroute A57, un fait qu'ils ignoraient encore, les parents de l'adolescent originaire de Six-Fours-les-Plages se sont rendus, dans toute leur inquiétude, au commissariat de Sanary, afin d'alerter les forces de l'ordre concernant les incidents. Selon leur déclaration, leur fils était sorti en discothèque la veille au soir sans jamais rentrer chez lui.

Enseigne de la Gendarmerie français sur un poteau. | Shutterstock

Enseigne de la Gendarmerie français sur un poteau. | Shutterstock

LE CORPS RETROUVÉ

Ce n'est qu'après la déclaration des parents de l'adolescent au commissariat que le rapprochement avec la découverte du corps a commencé par se faire. En effet, ce lundi 11 mars au matin, aidés par un chien "pisteur", les gendarmes de la compagnie de Hyères se sont rendus sur l'autoroute, ou ils ont pu faire la découverte du corps de l'adolescent.

Le cadavre se trouvait au fait en contrebas de l'autoroute, non loin de l'endroit où a été retrouvé le scooter, soit à quelques dizaines de mètres. Une autopsie est prévue ce mardi pour permettre de déterminer les causes du décès.

Selon les enquêteurs, l’hypothèse d’un accident mortel est pour l'instant privilégiée et ils pensent que la mort du jeune Six-Fournais aurait pu être causée par l'impact d'un véhicule après que l'adolescent soit descendu de son deux-roues. L'enquête se poursuit.

Échangeur entre les autoroutes A57 et A570, à l'est de Toulon, Var, PACA. | Wikimedia Commons

Échangeur entre les autoroutes A57 et A570, à l'est de Toulon, Var, PACA. | Wikimedia Commons

CONDUCTEUR ALCOOLISÉ

Le samedi 16 février dernier sur la RD 1091 à Chantemerle (Saint-Chaffrey), peu avant 5 heures du matin, un accident mortel de la route est survenu lorsqu'un Citroën Picasso, qui avait à bord six jeunes qui rentraient d'une soirée d'anniversaire qui se tenait à Villeneuve (La Salle les Alpes) a heurté de plein fouet un camion de livraison. Ce drame a eu un bilan assez lourd, avec quatre des six jeunes qui sont décédés. 

Une enquête avait été ouverte pour déterminer les causes de l'accident. Et, ce mardi 12 mars, le procureur de la République de Gap Raphaël Balland a, dans un communiqué, fait le point sur l'avancée des investigations connectées à la tragédie.

Selon ce dernier, les résultats des prélèvements sanguins faits sur les conducteurs des deux automobiles indiquent "l'absence d'alcool et de stupéfiants" chez le conducteur du camion de livraison, qui tournait alors en direction du front de neige lors de l'accident.

Image de drogues et d'un verre d'alcool sur une table. | Shutterstock

Image de drogues et d'un verre d'alcool sur une table. | Shutterstock

Tandis que les analyses ont déterminé que le conducteur de la Citroën avait un "taux de 2,15 g d'alcool par litre de sang [et] était également sous l'emprise de stupéfiants (cannabis)" tandis qu'il conduisait, confirme le procureur.

"Les enquêteurs ont retracé le déroulement de la soirée festive au cours de laquelle les six jeunes hommes ont fêté les 20 ans de l'un d'entre eux. Tous étaient fortement alcoolisés", a déclaré le procureur.

Il a également fait savoir qu'il n'y aura pas de "décision sur les suites judiciaires avant plusieurs mois", étant donné qu'ils sont dans "l'attente des résultats des investigations techniques" afin de déterminer les causes de cet accident.