Nathalie Loiseau : "Pourquoi le voile islamique nous dérange-t-il plus que le voile de mère Teresa ?"

Nathalie Loiseau avait fait la comparaison du voile islamique au voile de mère Teresa dans un livre publié en 2014. Des propos qui lui ont valu de sévères critiques peu après son intronisation en tant que tête de liste LREM aux prochaines élections européennes.

Elle vient d'être admise officiellement tête de liste LREM aux prochaines élections européennes. Pourtant, les Républicains et sa porte-parole Lydia Guirous s'attaquent déjà à Nathalie Loiseau.

La raison ? Un passage du livre écrit en 2014 par l’ancienne ministre, lorsqu’elle était directrice de l’ENA, intitulé Choisissez tout qui se présente sous la forme d’un manifeste féministe, et qui traite notamment de la question du voile islamique en France.

UNE MALHEUREUSE COMPARAISON

Dans Choisissez tout, Nathalie Loiseau exprime ses doutes et son expérience sur le port du voile islamique dans la société française. Et le passage de la ministre qui fait polémique dans l'ouvrage est en effet une comparaison entre les jeunes femmes portant le voile islamique et mère Teresa, canonisée en 2016 par l’Église catholique et prix Nobel de la paix en 1979.

"Pourquoi notre société se fixe-t-elle si ardemment sur et surtout contre le voile des musulmanes ? Avons-nous tant de leçons à donner, nous qui couvrions la tête des femmes dans les églises il n’y a pas si longtemps ? (...) Pourquoi le foulard islamique nous dérange-t-il davantage que le voile de mère Teresa ou de sœur Emmanuelle ?",

écrit-elle.

APPEL À LA TOLERANCE

Mais, si le lecteur s'aperçoit dans le livre que l’ancienne ministre affirme être confuse quant à l'origine du voile islamique moderne qu'elle qualifie de "grossier, épais, militant, marronnasse, grisâtre" _ des propos qui seraient à l'origine des critiques qu'elle reçoit _ Nathalie Loiseau croit que "le vrai scandale" résiderait dans le fait de le porter sous "la pression d’un homme ou des hommes d’une famille contre la volonté de la femme".

Ainsi, elle a fini par demander également aux Français de faire l'effort de considérer les foulards islamiques "avec la même sérénité" que les tatouages. Selon elle, ce regain des tatouages serait une preuve d’ouverture aux cultures d’autres sociétés. Et dans une analogie avec les piercings et autres tatouages, Nathalie Loiseau s'est interrogée

"Et si une jeune fille choisissait le voile le temps de s’affirmer sans qu’on s’en mêle ?".

Des propos écrits en 2014 qui pourraient bien revenir neuf ans plus tard hanter la tête de liste LREM aux prochaines élections européennes. À rappeler qu'en avril 2018 Emmanuel Macron a été questionné sur le sujet et avait répondu que le port du voile islamique "n’est pas conforme à la civilité de notre pays, c’est-à-dire au rapport qu’il y a entre les hommes et les femmes". Cependant, il avait conclu en affirmant qu’il fallait faire preuve de tolérance envers celles qui s'y adonnent, tel que le rappelle le Huffington Post.

UNE CONDUCTRICE FORCÉE D’ENLEVER SON VOILE PAR DES GILETS JAUNES

Un appel à la tolérance qui a semble-t-il été ignoré par les Gilets Jaunes, lors de leur manifestation du samedi 17 novembre dernier. En effet, un groupe de manifestant est allez jusqu'à stopper une conductrice musulmane avant de lui faire retirer son voile.

Pour de plus amples informations, lisez "Les Gilets jaunes" forcent une femme musulmane à ôter son voile dans l'Aisne".

Les postes connexes
People Mar 15, 2019
"Je n'accepte pas les voilées" : Ce chef du magasin Etam a été licencié après un scandale avec une femme voilée
Macron Mar 27, 2019
Un banc s'effondre pendant la "photo de famille" du LREM, la vidéo est dévoilée
Célébrités Feb 23, 2019
Accusé d'avoir censuré une femme voilée en JT, Jean-Pierre Pernaut répond aux accusations
Relation Mar 22, 2019
Michel Cymes, un fier père de famille : qui est Nathalie, la mère de leurs trois fils