Les gilets jaunes réagissent après le discours du président Macron

Le président de la République, Emmanuel Macron, a tenu une conférence de presse face à des centaines de journalistes et des membres du gouvernement, le jeudi 25 avril 2019, dans la salle de fête de l'Élysée.

Son discours a été tant attendu, mais il reste à savoir si les solutions trouvées pour résoudre la crise actuelle dans le pays seraient acceptées par les Français.

Pendant son allocution, Macron a cité une série d'annonces qui concernent principalement la fiscalité et la pension de retraite, et également quelques modifications des réformes institutionnelles, en conclusion du Grand Débat.

Le but est d'améliorer le pouvoir d'achat des Français, mais les mesures annoncées vont-elles vraiment être efficaces ?

Emmanuel Macron prévoit une baisse significative de l'impôt sur le revenu, qui serait compensée par le rallongement du temps de travail des Français.

"Combien ? C'est au gouvernement de définir le quantum, mais il me semble que, environ 5 milliards d'euros en plus de ce qui a déjà été fait, ça sera un geste significatif",

a-t-il dit lors de la conférence de presse.

En ce qui concerne les retraites, le minimum vieillesse serait fixé à 1000 euros. Ceux qui touchent moins de 2000 euros se verront indexés dès 2020, avec une revalorisation de 0,3 %.

"Les retraités ont travaillé toute leur vie. Aujourd'hui ils doivent soutenir leurs enfants, confrontés au chômage, et leurs parents, qui vivent plus longtemps. C'est à nous de les soutenir",

peut-on lire dans un post publié via le compte Twitter de l'Élysée.

Les internautes ont réagi après l'allocution du président.

"Indexation à 0,3% quels changements dans mon quotidien ! C’est vrai avec cela ma vie va vraiment changer,  pauvre France... vous faites pitié",

a écrit un internaute en commentaire du port.

"Il est malin, 2021 ce sera de nouveau les élections, il a tout compris... j’augmente à ce moment et j’ai une chance de repasser au présidentielle",

a commenté une autre internaute.

CNWES a rapporté une interview de quelques retraités Gilets jaunes, de la commune d'Assérac, en train de regarder la conférence de presse à la télévision. Ils étaient tous déçus par les détails de réindexation des retraites annoncés par Macron.

Ils pensent que l'annonce était juste un argument pour la campagne aux prochaines élections européennes. Les retraités vont retourner sur les ronds-points le week-end prochain.

LE CHEF D'ÉTAT A DU REGRET

Macron reconnaît qu'il a été dure et parfois injuste envers les Français. Il tenait aussi à mettre fin aux malentendus, tout en annonçant une nouvelle méthode qu'il souhaite adopter.

Pendant son discours, il a révélé qu'il a du regret puis il a dit :

"Je pense que je peux mieux faire."