ActualitésPeople

01 juillet 2019

La mère de Vincent Lambert demande l’aide de l’ONU

Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail

Annonces

La dernière décision rendue par la cour de cassation française concernant l’arrêt de traitements de Vincent Lambert est définitive. Mais la mère du patient reste combative. 

Vincent Lambert est resté dans un état végétatif depuis son accident survenu il y a plus de dix ans. Deux clans de la famille de l’homme tétraplégique s’opposent fermement.

D’un côté la femme du patient pense que le mieux pour son mari est de partir en paix.

D’un autre côté, les parents de l’homme de 42 ans se battent pour qu’on le laisse vivre, jusqu’à mener l’affaire devant le tribunal. 

Annonces

Annonces

Il y a plusieurs procès concernant l’affaire Vincent Lambert, et quelques rebondissements ont surgi. D’abord, les médecins allaient procéder à l’arrêt de son alimentation et hydratation, avec l’accord de son épouse qui est sa  tutrice légale.

Mais les parents s’y sont opposés et ont eu gain de cause à seulement quelques heures après l’arrêt des soins du patient, dans l’après-midi du 28 juin 2019.

Tout de même, la reprise des alimentation et hydratation de Vincent Lambert n’était que provisoire, le temps d’étudier plus largement son dossier.

Annonces

La décision finale de la cour de cassation Française a enfin été annoncée, l’homme dans un état végétatif depuis 2008, doit partir en paix.

Viviane Lambert, mère du patient, est bouleversée mais elle n’est pas le genre de personnes qui va abandonner si facilement. 

“Je crie tout haut que Vincent, on veut l'assassiner. C'est le vrai mot. Vincent n'est pas en fin de vie, Vincent n'est pas un légume”,

déclare-t-elle, les larmes aux yeux, devant des journalistes. 

Annonces

La mère de famille aurait déjà lancé un appel à l’aide aux Nations Unies pour sauver son fils.

Une ONG siégée à Strasbourg a organisé la 41ème session du Conseil des droits de l'homme à Genève, qui a commencé le 24 juin 2019 jusqu’au 12 juillet.

En marge de cette session, Viviane Lambert s'exprimait pour demander secours auprès de l’ONU. 

Annonces

Notons que lors de la suspension de l’arrêt de traitement de Vincent Lambert, ses parents ont été soutenus par le comité de l'ONU sur les droits des personnes handicapées.

Mais en ce qui concerne la décision finale de la cour de cassation, il n’y plus de recours possible. Et le comité onusien ne peut contraindre les États membres de l’organisation. 

RÉACTION DES PARENTS APRÈS LA DÉCISION FINALE 

Les parents de Vincent Lambert ont fait part de leurs tristesse et colère après la décision finale rendue par la Cour de cassation. 

Ils ne vont pas hésiter à traduire en justice pour "meurtre avec préméditation " le médecin qui osera interrompre le traitement de leur fils et assurent qu'ils feront de même pour les ministres concernés.

Annonces