Décès d'Émeline Perfeito, enceinte : la gynécologue sera jugée pour homicide involontaire

La gynécologue obstétricienne de la défunte Émeline Perfeito renvoyée en correctionnelle après 7 années de procédure. La cour d'appel de Pau ouvre enfin la voie à un procès sur les circonstances du décès D'Émeline Perfeito. 

Sept ans après le décès de leur fille de 24 ans et de son bébé. José Perfeito et Bernadette Garcia reçoivent enfin des nouvelles de la justice française.  

“C'est une victoire et un aboutissement”,

attestait le père de la défunte Émeline après le coup de fil du journaliste qui leur avait annoncé la nouvelle. Mais avant toute chose, revenons un peu sur les faits de ce drame.

Porteuse de son premier enfant, Émeline se plaignait de fortes douleurs au ventre quelques jours avant son accouchement. Des douleurs loin d’être dues aux contractions se rappelait José Perfeito.

Voiture d'ambulance garée dans un parking | Photo : Pixabay

Voiture d'ambulance garée dans un parking | Photo : Pixabay

La gynécologue ne se doutait pas du fait que la parturiente avait des “antécédents digestifs”. Malheureusement, quelques heures plus tard, Émeline a perdu son bébé. En effet ce dernier fut intoxiqué dans son ventre. 

Hélas, la mère perd également à son tour la vie le même jour. Les journalistes du Parisien évoquent notamment une “défaillance multiviscérale”, ou encore un “choc toxi-infectieux”. D’après les informations recueillies sur France Bleu, la jeune femme serait morte d’occlusion intestinale.

Les parents de la victime dénoncent une erreur de diagnostics et de négligence. 

C’est ainsi que la chambre d’instruction de Pau a enfin décidé d’emmener l’affaire au  parquet. En effet, les parents, malgré la réticence de leurs avocats, ont décidé de faire appel à la décision du juge.

“Cela fait 7 ans qu'on attend ce moment. Je voulais un procès, que la justice soit rendue. Je veux que cette tragique affaire serve à d'autres et qu'on en tire des leçons. Ma fille était une battante, une personne sensible aux injustices, je pense tout le temps à elle, j'en suis sûr que là où elle est, elle me dit vas-y”,

expliquait José Perfeito, assoiffé de justice.

Par contre, bien que la culpabilité n’a pas encore été reconnue par la justice française, plusieurs personnes s’accordent à dire qu’il s’agit d’un “homicide involontaire”.

En parlant justement d’“homicide involontaire”, le cas du randonneur français Simon Gautier revient à l’esprit.

Ce dernier a été retrouvé mort au fond d’un ravin par un sauveteur italien grâce à ses jumelles. La justice italienne a déclaré une enquête pour “homicide involontaire”.

Les postes connexes
shutterstock.com
Actu France May 20, 2019
Un gynécologue jugé pour des blessures involontaires sur un patient
Twitter/afpfr
People Aug 22, 2019
Décès de Simon Gautier : les résultats de l’autopsie dévoilés
shutterstock.com
Actu France Jul 19, 2019
Une enquête ouverte après le décès d’un bébé d’un an à l’hôpital de Strasbourg
Twitter/ArnaudBedat ; Twitter/franceinter
People Jul 04, 2019
Les circonstances du décès de Philippe Dieuleveult il y a plus de 30 ans