Pauline, décédée d'une overdose de codéine : sa mère Christelle revient sur la tragédie

Suite à la mort de sa fille Pauline à cause d’une overdose de codéine, Christelle Cebo a décidé de se battre pour que les médicaments codéinés soient vendus sur prescription. Elle a parlé de son combat dans l’émission Sept à Huit du dimanche 22 septembre 2019.

Tout allait bien pour Christelle et sa fille Pauline, 16 ans. Cependant, le matin du samedi 22 avril 2017 tout est devenu subitement sombre. Christelle Cebo croyait que sa fille faisait la grasse matinée, pourtant Pauline ne s’est plus jamais réveillée.

L’adolescente a fait une overdose médicamenteuse à cause de la codéine qu’elle ingurgitait comme drogue et qui, en ce moment-là, était accessible librement à tout le monde à la pharmacie.

Dans une entrevue pour "Le Portrait de la semaine“ de l’émission "Sept à Huit", Christelle Cebo est revenue sur les circonstances dramatiques du décès de sa fille.

“Comme toute mère d’ado, on crie une fois, on crie deux fois. Elle ne se lève pas. Je suis allée dans la chambre et je me suis rendu compte que Pauline avait les lèvres bleues”,

raconte la mère de Pauline.

Le SAMU, qui est arrivé rapidement, est resté “au moins trois heures sur place” pour essayer de réanimer Pauline. Après avoir passé dix jours entre les mains des médecins, l’adolescente a été déclarée morte.

“Le décès de Pauline a été provoqué par une dose supra-toxique de codéine”,

déclare la mère qui affirme ensuite qu’elle n’a rien vu arriver :

“Le seul élément qui aurait pu nous inquiéter, c’est qu’elle dormait beaucoup”.

Il n’y avait pas matière à s’inquiéter pour ce détail puisque Christelle trouvait logique pour un adolescent de dormir beaucoup.

“Mais dites-moi quel ado ne dort pas beaucoup ? Quand un ado dort jusqu’à 11 heures, midi, il n’y a rien d’inquiétant. Personne n’a rien vu. Mon mari. Les copains, les copines. Les profs. Les médecins scolaires…”,

regrette la mère meurtrie.

C’est le petit ami de la fille, élève en 1ère S, qui va révéler plus tard que Pauline prenait des médicaments depuis un an avant sa mort.

“En apparence tout allait bien, elle avait de très bons résultats scolaires, elle faisait beaucoup de choses, elle jouait avec ses petites soeurs, on mangeait tous les soirs ensemble, elle était très sage, très raisonnable. J’étais persuadée que si Pauline avait un jour un quelconque problème, elle m’en aurait parlé”,

affirme la mère de la défunte fille de 16 ans.

C’est après la mort de sa fille, que Christelle découvre un visage de Pauline qu’elle était loin de s’imaginer.

“Je découvre qu’elle prend des médicaments, qu’elle sèche les cours, je découvre une vie parallèle.”

Christelle Cebo va alors se lancer dans un combat pour faire bouger les choses afin que plus aucun adolescent ne tombe dans les mêmes travers. Grâce à une pétition, la mère de Pauline va récolter environ 50 000 signatures pour que les médicaments codéinés ne soient plus vendus sans prescription dans les pharmacies.

“Aujourd’hui, aucun pharmacien ne peut vous délivrer ces médicaments sans ordonnance“,

confie Christelle satisfaite de son combat.

Une autre mère abattue parle dans une autre histoire de son sentiment après le décès injuste de son fils à Toulouse. Benjamin Quiles a été tué sous les coups sauvages d’un inconnu qui rôdait la nuit. La mère dévastée du policier parle de son fils parti trop tôt.

Les postes connexes
Twitter/Midilibre
Actu France Aug 13, 2019
La mère de deux enfants décédées à Agon-Coutainville, parle du moment de la tragédie
Twitter/Midilibre
Actu France Jul 25, 2019
Témoignage de la mère de Benjamin, le policier décédé à Toulouse
twitter.com/hypervocal
People Aug 11, 2019
La mère d'un nouveau-né décédé, entend son cœur battre de nouveau dans une fillette
Twitter/unichicago
People Jun 15, 2019
Le bébé, qui a été arraché du ventre de sa mère tuée lors d'une attaque brutale, est décédé