La chanteuse Angèle parle de sa romance supposée avec une femme sans nier les rumeurs

Lors d’une interview accordée à Télérama le 4 janvier 2020, Angèle s’est exprimée sur son homosexualité présumée. La chanteuse belge a regretté l’action gênante des paparazzis au quotidien, sans pour autant mettre un terme à la rumeur sur son orientation sexuelle.

Il n’y a pas si longtemps, Angèle avait encore le contrôle sur sa vie privée. Mais depuis qu’elle est devenue célèbre, elle voit sa vie exposée à tout bout de champ. Cet aléa de la célébrité, la chanteuse ne l’avait pas imaginé de la sorte.

ANGÈLE RÉPOND AUX RUMEURS SUR SON HOMOSEXUALITÉ

La dernière désillusion vécue par la chanteuse de 24 ans est arrivée en novembre 2019. Celle-ci a découvert des photos d’elle en couverture du magazine Public où elle était au bras d’une femme, ce qui a lancé des rumeurs sur son homosexualité.

Touchée par ces allégations qui ont fait les choux gras de la presse people, Angèle a accordé une interview à Télérama le 4 janvier 2020. L’artiste a fait savoir qu’elle était déçue par les photographes de la presse people.

Angèle trouve très violent que des paparazzis se soient cachés pour avoir “de façon préméditée“, une photo qui les feraient vendre. Déçue, la chanteuse affirme qu’elle a “eu la très désagréable sensation d’être traquée“.

L’artiste de 24 ans s’est ensuite interrogée pour savoir pourquoi sa vie privée intéresse autant. Une chose est sûre, l’artiste ne semble pas encore avoir pris la totale mesure de ce qu’implique la célébrité.

ANGÈLE NE VEUT PAS ÊTRE LE PORTE-PAROLE DE LA COMMUNAUTÉ LGBT

La chanteuse belge a également parlé de l’homophobie qu’elle dénonce dans ses chansons : “Ta reine“ et “Tu me regardes“. Si elle a reçu de nombreux remerciements avec ses titres, Angèle ne veut toutefois pas être le porte-parole de la communauté LGBT.

Elle confie qu’elle était à la fois très étonnée et heureuse de voir les salles de concert reprendre en chœur ses titres. Elle poursuit même en disant que ça ne lui pose aucun problème de porter des drapeaux.

Cependant, l’artiste précise qu’elle ne peut pas parler au nom de toutes les femmes, encore moins au nom de celles qui ont des relations homosexuelles. Celle-ci affirme qu’elle ne veut pas être définie comme tel car elle est avant tout une artiste.

UNE NOTORIÉTÉ DIFFICILE À GÉRER

Gérer sa vie privée n’est pas le plus facile à faire quand on est star. Angèle l’a appris à ses dépens. Celle qui n’avait pas peur de se montrer avec son ex-compagnon, Léo Walk, tient désormais à préserver son intimité.

Elle a confié qu’avant de connaître le succès, son intimité n’était pas épiée. Mais sa notoriété a eu raison de sa relation avec le danseur et toute sa vie privée a pris un coup.

Léo Walk, l'ancien compagnon d'Angèle, n'est pas le seul a avoir eu du mal avec la notoriété de la chanteuse belge. Ce fut le cas du compagnon de Mika, le très discret Andy. Lors d'une interview accordée à Paris Match, le célèbre chanteur a confié qu'il avait rompu avec son amoureux avant que sa mère n'intervienne pour les reconcilier.

Les postes connexes
twitter.com/TeleLoisirs
Célébrités Nov 17, 2019
Chimène Badi avoue qu'elle voulait arrêter de chanter
twitter.com/Telestarmag
TV Oct 28, 2019
Laurent Romejko : découvrez sa femme, Sylvie, mère de ses trois grands enfants
twitter.com/voici
Célébrités Nov 10, 2019
Taratata : Nagui a fondu en larmes après que James Blunt ait parlé de son père malade
Getty images
Célébrités Sep 26, 2019
Mika : la rupture avec son compagnon, Andy, sauvée par la mère du chanteur