Temps d’attente, masques, gel : les conditions de la SNCF pour voyager

À l'approche du 11 mai, les consignes de sécurité sont peu à peu mises en place pour le déconfinement progressif. La SNCF a dévoilé les conditions dans lesquelles les passagers pourront voyager.

Confinés depuis le 17 mars, les Français avancent vers un déconfinement progressif à compter du 11 mai. Ceci dit, la prudence reste de mise bien que la population pourra se déplacer plus librement. Pour des raisons évidentes de sécurité, la SNCF a d’ores et déjà communiqué les consignes de sécurité que tous les passagers devront respecter.

LE PLAN D’ACTION DE LA SNCF

Pour la SNCF, l’enjeu est de taille puisqu’il s'agit de relancer leur activité avec toute la sécurité exigée par la situation. De plus, avec la distanciation sociale, il paraît assez compliqué de transporter des passagers en masse.

Dans l’organisation de la reprise de leur activité avec ce contexte assez particulier, la SNCF a établi un plan d’action que Christophe Fanichet, le président directeur général de la société a dévoilé au cours d’un entretien avec Le Parisien.

En ce qui concerne le port de masque, il sera évidemment obligatoire dans les transports publics. Ceux qui dérogent à cette règle feront l'objet de sanction, notamment une amende dont le montant sera fixé par le pouvoir public.

De plus, la totalité des trains seront nettoyés et désinfectés au minimum, une fois dans la journée. 500 distributeurs seront également installés dans plusieurs gars, 165 environ.

SURVEILLANCE DE L'AFFLUENCE DES VOYAGEURS 

Mais la question la plus délicate reste celle d’une éventuelle affluence de voyageurs voulant se rendre au même moment, au même endroit.

Pour ce faire, les passages auront la possibilité d’avancer ou de retarder leur voyage en regardant le taux d’affluence de leur train, disponible dès la veille, sur l’application SNCF. Les horaires de tous les trains seront également publiés en avance sur cette même application.

Pour éviter que les voyages soient à l’étroit durant leur temps d’attente, la SNCF a mis en place, un dispositif de filtrage à l’entrée de la gare. Ainsi, les voyageurs ne courront pas le risque d’être serrés l’un à côté de l’autre, et donc d’être contaminés, en attendant leur train.

UN MASQUE QUI INTERPELLE

À l'approche du déconfinement, les Français sont particulièrement intéressés sur les questions liées aux masques, non seulement sur leur prix mais aussi sur la crainte d’une éventuelle pénurie.

Emmanuel Macron s'adresse à la presse lors d'un nouvel an au ministère de l'Économie le 29 janvier 2015. | Photo : Getty Images

Emmanuel Macron s'adresse à la presse lors d'un nouvel an au ministère de l'Économie le 29 janvier 2015. | Photo : Getty Images

À leur décharge, leurs craintes sont justifiées puisque le port de masque sera obligatoire à compter du 11 mai. Emmanuel Macron s’est d’ailleurs affiché avec un masque assez particulier, lors de son déplacement à Poissy.

Les postes connexes
Shutterstock
Actu France May 05, 2020
Emmanuel Macron : Le prix et la société de production du masque qu'il portait à Poissy
youtube.com/BFMTV
Actu France Apr 28, 2020
Déconfinement : les mesures sur les transports annoncées par Edouard Philippe
Getty Images
Santé May 02, 2020
Coronavirus : L'état d’urgence sanitaire prolongée jusqu'au 24 juillet
twitter.com/TeleLoisirs
Actu France May 02, 2020
Focus sur la carte du déconfinement en France