Seine-Maritime : un éleveur épargne l’abattoir à ses 2 800 poules

C’est un beau geste ! À Beauval-en-Caux, un jeune éleveur a décidé de vendre ses 2800 poules afin de les épargner l'abattoir. Ainsi, il leur a donné une nouvelle vie.

Baptiste Stalin préfère de loin savoir ses poules adoptées que de les voir à l’abattoir. C’est une décision qu'il a prise depuis quelques années et en aucun cas le jeune éleveur ne veut changer d’avis sur le sujet.

“Je me suis juré que c'était la dernière fois”

Depuis son plus jeune âge, Baptiste Stalin élève des poules en plein air. Il a débuté il y a cinq ans et continue encore de la faire. Ses produits ont apparemment une bonne réputation à Beauval-en-Caux. Grâce à ses 2800 poules, il peut bénéficier des œufs frais qu’il livre à des épiceries, des magasins et même à des restaurants.

L’agriculteur opte depuis toujours et respecte au pied de la lettre les mesures bio. De cette manière, son exploitation se porte, mais cependant, il est aussi obligé de les renouveler chaque année pour avoir de bonnes conditions d’élevage.

C'est d'ailleurs à la fin de sa première année d'exploitation, après avoir fait appel à un abattoir local que Baptiste Stalin a décidé "d'épargner" ses poules. Après avoir vu leur méthode, il a été dégoûté et a trouvé injuste que les poules soient entassées dans des cages sur un camion.

“Toute l'année, on prend soin d'elles. Elles nous font vivre. Et là, on les traite de cette manière… Je me suis juré que c'était la dernière fois”,

a-t-il affirmé.

IL LES A FAIT ADOPTÉES

Après que Baptiste Stalin ait abandonné l’idée de l’abattoir, il a décidé de vendre ses poules à des particuliers. Pour cela, il a utilisé les réseaux sociaux afin de trouver des personnes intéressées à son offre. En effet, le jeune éleveur a proposé 2 ou 3 euros pour chaque volatile.

Il a d’abord fait face à des difficultés mais cela n'a pas empeché le jeune éleveur de se retrousser les manches. Ses efforts ont apporté ses fruits. Il y a eu des preneurs pour ses 2800 poules.

Baptiste Stalin reste de ce fait sûr et certain que c’est le mieux à faire, bien qu’il ait été traité de fou.

“J'aime la viande, ce n'est pas le problème. Mais faire des rillettes avec des poules qui peuvent encore donner des oeufs et vivre plus longtemps, ça n'a pas de sens”,

a-t-il souligné.

UN FERMIER CONNU POUR SA PLANTATION DE CORIANDRE

Si Baptiste a été célèbre pour l’élevage des poules, Gopal Dutt Upreti, lui, a battu les records grâce à sa plantation de coriandres. En effet, il a réussi à les faire élever jusqu’à 2,16 mètres.

Les postes connexes
twitter.com/TeleLoisirs
Santé Mar 26, 2020
Laurent Kerusoré, accusé d'avoir enfreint la loi sur l'enfermement, répond aux internautes (Vidéo)
Getty Images
Relation Mar 22, 2020
Faustine Bollaert a 41 ans : son histoire d'amour avec son mari Maxime Chattam
Twitter/NonStopPeople
Musique Jun 16, 2020
Jean-Baptiste Guégan ne veut plus être un sosie de Johnny Hallyday
Instagram/christinamilian
Relation Feb 25, 2020
La fille de Christina Milian, Violet, a 10 ans : l’actrice la félicite sur Instagram