Exclusif : Viktor Vus, docteur en psychologie, donne son avis sur la sexualité après 50 ans

Une étude fait un lien entre l'activité sexuelle après cinquante ans et les capacités cognitives. Viktor Vus,  éminent psychologue, a accepté de nous donner son avis sur la question.

Les chercheurs de l'université d'Oxford et de Coventry se sont alliés pour mener une étude sur 28 hommes et sur 45 femmes âgées de 50 à 83 ans. Ils leur ont demandé à quelle fréquence ils avaient des rapports sexuels et leur ont fait passer une batterie de tests afin de déterminer leurs capacités cognitives.

D'après les résultats de l'étude, les personnes ayant au moins une relation sexuelle par semaine avaient de bien meilleurs résultats aux tests que ceux n'ayant des relations sexuelles que de manière irrégulière.

Un couple de personnes âgées heureuses. l Source : Shutterstock

Un couple de personnes âgées heureuses. l Source : Shutterstock

Hayley Wright, l'un des scientifiques ayant participé à l'étude, a déclaré :

"Les gens n'aiment pas s'imaginer que les personnes âgées peuvent avoir des relations sexuelles. Mais nous devons mettre à mal cette représentation et examiner l'impact sociétal que peut avoir l'activité sexuelle sur les personnes de 50 ans et plus."

 L'AVIS D'UN EXPERT SUR CETTE ÉTUDE

Viktor Vus, psychologue professionnel, a accepté de nous donner son avis sur la question et sur cette étude. Il pointe notamment du doigt le fait que les scientifiques eux-mêmes parlent de leur article comme d'une simple spéculation et que cela montre la fiablesse de leur recherche. 

Il se demande aussi si cette étude va pouvoir aider les professionnels à améliorer la vie de leurs patients ou non et à quelle audience cette étude est destinée. 

Malgré tout, les résultats sont assez probants et l'étude a un avantage certain, celui d'attirer l'attention de la communauté scientifique sur les personnes âgées et une diversification des recherches sur les différents types d'activité sexuelle. Il déclare ainsi :

"Négatif. Si on se base sur l'analyse précédente, des questions légitimes se posent :

- Si les auteurs eux-mêmes considèrent leur article comme étant de la "spéculation scientifique", cela montre la limite et la faiblesse de leur recherche, quelle valeur pratique possède donc leur étude ?

- Est-ce que cette étude va pouvoir aider les professionnels à améliorer la vie de leurs patients ?

- À quelle audience sont adressées ces études et quels sont donc leurs objectifs ?

Positif.

- Les auteurs demandent à la communauté scientifique de renforcer les recherches sur les problèmes des "personnes âgées" et poosent des jalons qui serviront pour les recherches futures comme par exemple le fait d'étudier autant de personnes âgées que possible.

- Étudier ces problèmes dans le contexte de charactéristiques nationales, de mentalité ethnique, d'implication dans sa religion...

- Étudier les facteurs et les indicateurs physiologiques 

- La diversification des recherches sur chaque type d'activité sexuelle

SES INFORMATIONS SUR L'ACTIVITÉ SEXUELLE À PARTIR D'UN CERTAIN ÂGE

Malgré les années, le désir sexuel reste bien présent mais malheureusement il est parfois difficile pour une personne âgée d'assouvir ses besoins en raison de limitations physiologiques ou sociétales.

Un couple âgé souriant. l Source : Shutterstock

Un couple âgé souriant. l Source : Shutterstock

Naturellement, cela affecte de manière particulièrement négative la santé mentale d'une personne et déclenche des sentiments d'infériorité qui ont pour effet d'accélérer ou d'intensifier le développement de la démence sénile. Ces sentiments ont aussi tendance à limiter les capacités générales et à donner envie de s'isoler mais il existe plusieurs moyens d'y remédier :

"D'après mon expérience, des moyens efficaces de remédier à ces problèmes sont de consulter des médecins spécialisés sur la question, d'utiliser des médicaments adaptés, de faire de l'exercice physique, l'utilisation de méthodes d'activation psychophysiologiques et la mise en place d'un bon régime alimentaire ainsi que du repos."

Viktor Vus parle aussi du cercle vicieux de la routine. Avec le temps qui passe, les nouvelles sensations s'estompent et l'activité sexuelle fini par devenir de moins en moins attrayante. Cela peut créer de nombreux problèmes au sein du couple et il est important d'y remédier rapidement.

Il existe plusieurs solutions à ces problèmes comme par exemple une thérapie qui fera prendre conscience aux deux partenaires de l'importance qu'ils ont l'un pour l'autre, de poser un regard nouveau sur leur vie ensemble et de choisir la direction qu'ils souhaitent emprunter par la suite.

Espérons que ce genre d'études continuera à être faits et que les personnes de plus de cinquante ans auront de plus en plus de solutions et de possibilités.

Les postes connexes
Shutterstock
Conseils Aug 15, 2020
Trouver l'amour après 60 ans : c'est plus que possible et cela vaut la peine d'essayer
Shuttertock
Conseils Jul 23, 2020
Faire l'amour après 50 ans : six mythes auxquels il ne faut pas croire
Getty Images
Célébrités Jul 04, 2020
Brigitte Lahaie a dit 5 choses importantes pour l'entretien d'un couple
Getty Images
Beauté Aug 23, 2020
Les habitudes de beauté des stars à suivre après 50 ans