Bernard Tapie et les effets de son traitement : il serait dans “un état végétatif”

Pour tenter de guérir son cancer, Bernard Tapie a suivi un traitement expérimental en Belgique. Et si ce dernier s’est avéré efficace, il a néanmoins de graves effets secondaires.

Dans les colonnes de Soir Mag, l’homme d’affaires, s’est confié avec franchise sur son état de santé. Le septuagénaire a indiqué que sans son traitement, il serait déjà mort. Cependant, il y a aussi un prix à payer.

IL SE BAT SANS RELÂCHE

Bernard Tapie est atteint d’un double cancer de l'œsophage et de l’estomac. Comme c’est un battant, il a tenté par tous les moyens de trouver une solution. C’est alors que le médecin qui l’a pris en charge lui a recommandé le Professeur Eric Van Cutsem, un médecin belge.

Bernard Tapie, homme d'affaires français, arrive au palais de justice de la Porte de Clichy à Paris, France, le mercredi 20 mars 2019. | Photo : Getty Images

Bernard Tapie, homme d'affaires français, arrive au palais de justice de la Porte de Clichy à Paris, France, le mercredi 20 mars 2019. | Photo : Getty Images

“Les professeurs qui me soignent en France (...) ont cherché si, dans le monde, il existait éventuellement d'autres possibilités”,

a-t-il révélé.

S’accrochant à la vie, le père de Stéphane n’a pas hésité à saisir sa chance. Et le traitement qu’il a reçu a marché. Bernard Tapie a même souligné que sans son “traitement à Louvain”, il ne serait certainement plus là.

Bernard Tapie lors d'une pause à la Cour de Paris, en avril 2019. | Photo : Getty Images

Bernard Tapie lors d'une pause à la Cour de Paris, en avril 2019. | Photo : Getty Images

DE GRAVES EFFETS SECONDAIRES

Si la méthode utilisée semble efficace, elle n’est pas pour autant sans risque. Ne tournant pas autour du pot quand il parle, Bernard Tapie détaille les contrecoups de son traitement, qui ne sont pas les mêmes que ceux d’une chimiothérapie traditionnelle.

“Ici, ce traitement peut altérer le cœur et l'assistance respiratoire, donc il peut incontestablement mettre en péril celui qui le subit”,

a-t-il dit.

Bernard Tapie lors d'une pause à la Cour de Paris, en avril 2019. | Photo : Getty Images

Bernard Tapie lors d'une pause à la Cour de Paris, en avril 2019. | Photo : Getty Images

Comme quoi, le traitement qui le maintient en vie est si lourd qu’il se demande si l’on ne va pas le voir “mourir guéri du cancer”. Il révèle même être dans “un état végétatif” :

“Je suis incapable de mener une activité qui soit à la hauteur de ce que je sais faire.”

IL FAIT OFFICE D’UN COBAYE

Le traitement expérimental dont bénéficie Bernard Tapie en Belgique est interdit en France. Et selon ce qu’il a avancé sur BFMTV, il n’a été découvert qu’il y a peu de temps. Pourtant, il s’est risqué de le faire. Qui ne risque rien n’a rien comme on dit.

L'homme d'affaires Bernard Tapie assiste à la cérémonie de remise des insignes d'Officier de la Légion d'honneur à Claude Lelouch au "Club 13" le 13 février 2019 à Paris. | Photo : Getty Images

L'homme d'affaires Bernard Tapie assiste à la cérémonie de remise des insignes d'Officier de la Légion d'honneur à Claude Lelouch au "Club 13" le 13 février 2019 à Paris. | Photo : Getty Images

Les postes connexes
Getty Images
Santé Aug 04, 2020
Bernard Tapie parle de sa lutte contre son double cancer : 'Oui, je serais mort sans ça'
Getty Images
Parentalité Jun 02, 2020
Sophie Tapie, interrogée sur l'état de son père, répond : "C'est très douloureux"
Getty Images
Célébrités Jul 23, 2020
Bernard Tapie aurait mis en scène son cancer pour échapper à ses problèmes avec la justice
Getty Images
Célébrités Jul 16, 2020
Restaurants, peau bronzée : Bernard Tapie repéré avec sa femme Dominique à Saint-Tropez