logo
Twitter/EmmanuelMacron
La source: Twitter/EmmanuelMacron

Samuel Paty : "J'ai été stupide", dit le parent d'élève repenti qui l'a accusé

Nkongo Odile Carine
09 mars 2021
10:33
Partager
FacebookFacebookTwitterTwitterLinkedInLinkedInEmailEmail

L’on se rappelle encore tous de la terrible histoire de Samuel Paty qui avait ébranlé la France entière. Avant le drame, une élève de 13 ans avait accusé l’enseignant d’histoire-géographie. Elle avait été imitée par son papa, lequel vient de faire un mea-culpa.

Annonces

La fille et le père avaient accusé Samuel Paty d’islamophobie. Plusieurs mois après le drame, l’homme en question se repent devant le juge, reconnaît son erreur et affirme devoir la vérité à la famille de l’enseignant.

UN RETOURNEMENT DE SITUATION

L’adolescente âgée de 13 ans qui avait accusé Samuel Paty d’islamophobie avant son assassinat n’était pourtant pas en salle de classe ce fameux jour où l’enseignant a projeté des caricatures de Charlie Hebdo.

Annonces

Plusieurs mois après, la gamine est revenue sur ses propos. Son père, qui les avait relayés sur la toile, a été placé en examen pour ʺcomplicité d’assassinatʺ. Il est lui aussi revenu sur sa version.

LES AVEUX DU PAPA

Faisant face aux enquêteurs, le père de l’adolescente est revenu sur ses accusations :

"J'ai été con, stupide. Je dois la vérité à cette famille, à monsieur Paty, à toute la France",

s'est-il repenti.

Annonces

Durant un nouvel interrogatoire devant le juge, l’homme s’est repenti disant que les caricatures présentées par l’enseignant n’avaient finalement que peu d’intérêt pour lui. Il s’était emporté à cause des 2 jours d’exclusion donnés à sa fille.

DES EXPLICATIONS ʺLÉGÈRESʺ

Ces explications n’ont pas trouvé grâce aux yeux de Me Virginie Leroy qui représente la famille du regretté enseignant. Elle les qualifie d’ailleurs de "légères et de circonstance", jugeant qu’elles ne sauraient être à la hauteur de l’incroyable acharnement qu’a subi Samuel Paty.

Annonces

Depuis qu’il a été mis en examen, l’homme en question est toujours incarcéré à la prison de Fresnes dans l’attente de la suite de l’enquête.

LA COLLÉGIENNE DE 13 ANS A MENTI DANS L'AFFAIRE PATY

Personne ne s’attendait à un tel rebondissement dans le dossier Samuel Paty. La collégienne de 13 ans à l’origine des accusations contre l’enseignant a changé de version.

Elle l’avait accusé Samuel Paty d’islamophobie et c’est de là que tout est parti pour finalement se terminer en drame. Sur BFMTV, son avocat a donné les raisons de ce mensonge.

Annonces