Une grave maladie causée par les tiques peut s'avérer plus dangereuse que la maladie de Lyme

Les tiques peuvent provoquer une maladie grave qui n'est pas la maladie de Lyme.

Femme Actuelle nous parle des morsures de tiques qui ne sont pas uniquement responsables de la maladie de Lyme. En effet, elles peuvent aussi transmettre la méningo-encéphalite verno-estivale. Les cas augmentent de manière inquiétante en Suisse, en Belgique et en Allemagne.

Tout le monde le dit, les tiques sont dangeureuses. Ces insectes qui sont présents dans la nature et particulièrement actifs durant l'automne et le printemps s'attaquent aux animaux et aux êtres humains.

Bien que la plupart des gens se fassent piquer au cours d'une promenade en forêt, un individu sur trois déclare avoir été mordu dans son jardin.

Les tiques transmettent plusieurs maladies comme par exemple la maladie de Lyme, une infection bactérienne qui touche chaque année 27 00 Français d'après les statistiques du ministère des Solidarités et de la Santé. 

Mais elles peuvent aussi donner la méningo-encéphalite verno-estivale, plus communément appelée méningo-encéphalite à tiques.

C'est une maladie qui se développe suite à une infection au virus FSME. Il y a en général une période d'incubation de sept à quatorze jours avant que les premiers symptômes n'apparaissent. Parfois, cette période dure même 30 jours et le patient ne se rend donc pas compte qu'il est malade.

Ensuite, des maux de tête, de la fatigue, des douleurs articulaires et éventuellement de la fièvre font leur apparition.

Mais dans 5 à 10% des cas, des troubles neurologiques peuvent même se produire et une hospitalisation est nécessaire. Ces symptômes peuvent continuer pendant des mois et 40% des malades gardent des séquelles importantes et dans certains cas extrêmes, 0,5% à 2%, le patient ne survit pas.

En Europe, l’Allemagne, la Suisse, la Suède ou encore l’Autriche sont les pays les plus touchés. En France, l'Alsace est aussi affectée. 

Heureusement, deux vaccins sont disponibles dans l'hexagone mais seuls les voyageurs à risque (ayant séjourné dans une zone d’épidémie pendant la saison des tiques entre février et novembre) ou les personnes exposées du fait de leur activité professionnelle sont concernés par la vaccination.

Les postes connexes
Santé Mar 02, 2019
AVC, démence ou maladie de Parkinson: une femme sur deux peut être confrontée à ce problème
Santé Apr 01, 2019
Un enfant de 2 ans atteint d'une maladie cérébrale rare est dans un état critique après avoir contracté la grippe
Santé Apr 05, 2019
10 signes et symptômes précoces de la maladie d'Alzheimer
People Apr 06, 2019
"Une maladie suicidaire" : la femme souffre d'une maladie terrible qui fait que les victimes souhaitent être mortes