La source:

Ces chiots abandonnés sont enfin libérés des élastiques enroulés autour de leurs museaux (vidéo)

Liana Ratsiorimanana
27 sept. 2018
10:52
Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail

Il y a de cela une semaine, une vidéo horrible a fait le tour de Facebook. Il s’agit d’une séance dans laquelle on peut voir deux petits chiots dont les museaux ont été attachés avec des élastiques.

Annonces

D’après le site Reshareworthy, ces pauvres animaux ont été retrouvés par un plombier qui a été appelé pour résoudre des problèmes de fuite dans un immeuble à Wichita, au Kansas.

Alors que le plombier recherche le tuyau responsable de la fuite, il serait tombé sur une boite qui évacuait une odeur désagréable. En s’approchant de plus près, il a découvert ces deux chiots qui semblent être enfermés là depuis plusieurs jours.

Annonces
Annonces

Comme les animaux ont été attachés par des élastiques au niveau des museaux, il ne pouvait faire aucun bruit et heureusement que le plombier est passé par là.

Immédiatement, l’homme qui a fait la découverte à contacter un ami travaillant au WAAL, une organisation spécialisée dans le sauvetage des animaux.

Annonces

Ainsi, les animaux ont été transportés chez un cabinet vétérinaire et la suite de l’histoire. Une semaine après cette vidéo, ces deux petits chiots nommés Wilson et Violet ont trouvé une famille d’accueil.

Annonces
Annonces

Ils sont actuellement en bonne santé et cet incident ne devra pas avoir des effets secondaires selon les informations des vétérinaires.

Annonces

UN CHIEN QUI A PASSÉ PLUSIEURS MOIS DANS UN REFUGE

Si ces deux petits chiots n’ont pas tardé à trouver preneur, Clefford, lui, a passé plusieurs mois dans un refuge de Boston sans trouver une nouvelle famille.

Pour cause, ce pauvre petit pitbull avait une fente palatine niveau de son nez. Et ce problème défigurait considérablement l’animal.

Heureusement, il a fini par trouver une nouvelle maîtrise récemment. Il s’agit de Will Stoltenberg. «Il a un sourire contagieux et a toujours semblé heureux de me voir quand je suis passé.

En fin de compte, je devais l'adopter. Je voulais lui donner la vie qu'il méritait», avait confié ce monsieur au grand cœur.

Annonces