Plus de 10 000 'foulards rouges' se sont rassemblés ce dimanche contre les 'gilets jaunes'

Ce dimanche, une dizaine de milliers de "foulards rouges" sont descendus dans la rue afin d'appeler à un apaisement.

Les "foulards rouges" se sont rassemblés ce dimanche pour une "marche républicaine" afin d'exhorter les violences durant les manifestations des "gilets jaunes" à prendre fin.

Les organisateurs espéraient voir se déplacer au moins 10 000 personnes et leurs estimations se sont avérées exactes. Si ces personnes ont défilé malgré la pluie battante et se sont rassemblées, c'est pour que les violences qui ont lieu en marge du mouvement des gilets jaunes cessent enfin.

Malheureusement, certaines personnes profitent des manifestations pour se déchaîner, causant de grands dégâts matériels mais s'attaquant aussi aux policiers qui se trouvent obligés de répliquer. 

Cette véritable escalade de la violence inquiète le peuple et c'est pour cela que les "foulards rouges" sont venus crier "Oui à la démocratie, non à la révolution" dans la rue. 

Vêtus de t-shirts sur lesquels on pouvait lire des phrases tels que "J'aime ma république" ou bien encore "stop aux violences", portant des drapeaux français, ces manifestants affichaient clairement leur amour de l'hexagone, un pays qu'ils ont peur de voir "basculer dans la dictature".

Des gilets jaunes mettant à genoux devant les CRS. l Source: Getty Images

Des gilets jaunes mettant à genoux devant les CRS. l Source: Getty Images

François Patriat, sénateur, faisait partie du cortège et il a expliqué pourquoi ce mouvement était important.

"Ce n'est pas une manifestation contre les +gilets jaunes+, c'est une manifestation pour dire: Vous avez des revendications, nous les entendons mais il y a un autre lieu que la rue pour discuter, on ne va pas bloquer le pays et l'économie parce que on considère que le président est illégitime".

 PAS UN SOUTIEN UN MACRON MAIS UN CRI DU PEUPLE 

Les deux collectifs qui ont organisé l'événement ont cependant tenu à  signaler qu'ils ne soutenaient absolument pas Emmanuel Macron. 

"STOP. Maintenant ça suffit” et “Les Foulards rouges” qui sont à l'origine de cette manifestation ont ainsi déclaré que leur initiative était "apolitique" et qu'elle était surtout motivée par le désir de renouer un dialogue sans violence.

DES ENQUÊTES OUVERTES

Il faut dire que les violence deviennent de plus en plus incontrôlables. 48 enquêtes ont été ouvertes pour violence policière envers la population.

Ces enquêtes détermineront si dans certains cas la violence exercée par les forces de l'ordre a été abusive ou non. Il faut dire que les manifestations des gilets jaunes, véritable mouvement national qui secoue la France, ont démarré le 17 novembre dernier. 

Les postes connexes
Feb 12, 2019
Gilets Jaunes: La Porsche du chef Christian Etchebest brûlée à Paris (vidéo)
Jan 26, 2019
Les 'Foulards rouges' : Un appel à une "marche républicaine des libertés" dimanche prochain
Feb 06, 2019
'Gilets jaunes': Francis Lalanne critique vivement Emmanuel Macron en direct (vidéo)
Jan 29, 2019
Macron: il y a eu 11 morts durant les manifestations des Gilets jaunes mais aucune d'entre elles à cause de la police