L'agence du médicament met en garde contre les dangers du Pneumorel pour le cœur des patients

L'utilisation et la vente du Pneumorel ont été interdites depuis le 8 février 2019. L'Agence du Médicament lance un rappel du produit.

L'antitussif Pneumorel est retiré du marché à cause de ses effets secondaires dangereux. Rappelons que le Pneumorel, produit par le laboratoire de Servier, a été commercialisé en France depuis 1973. C'est un remède contre la toux et pour l’expectoration lors des infections broncho-pulmonaires.

Le médicament se vend sous deux formes. Le premier est un sirop Pneumorel 0,2 %, et le second se vend en comprimés de 80mg. La procuration se fait sur ordonnance seulement, et est non-remboursable par la Sécurité sociale.

Source : Pixabay

Source : Pixabay

Ce 8 février dernier, la mise en vente du Pneumorel a été officiellement considérée comme étant interdite. Cette disposition a été prise suite aux résultats de nouvelles analyses sur le médicament qui ont montré que la prise du médicament pourrait augmenter l'intervalle QT chez un individu. En outre, les médicaments sont déclarés "pas indispensables".

UN RAPPEL DES PRODUITS

Le fenspiride, principe actif du médicament, est donc susceptible de causer des troubles du rythme cardiaque.

Ainsi un rappel de tous les lots a été lancé par l'agence. Selon le bilan de l'année 2018, 130 000 boîtes de comprimés ainsi que 360 000 flacons de sirop ont déjà été vendus.

Source : Pixabay

Source : Pixabay

Les personnes détenant encore ce médicament sont donc priées de ne plus l'utiliser et de le rendre à la pharmacie. Une procédure de remboursement a été établie pour les lots de médicaments qui ne sont pas encore périmés.  

« Pour les patients qui auraient déjà utilisé ces médicaments, il n’y a plus aucun risque dès lors que le traitement est arrêté, et ce, que le patient ait ou non présenté des symptômes cardiaques lors de son traitement par Pneumorel »,

a communiqué l'agence sanitaire.

Source : Pixabay

Source : Pixabay

Le Dr Jean-Michel Race, responsable des médicaments en cardiologie et pneumologie de l’ANSM a rassuré qu'aucun cas de décès lié à la prise du Pneumorel n'a été signalé.

Et en outre, si le traitement est déjà terminé, le consommateur ne risquera plus les effets secondaires mentionnés. Le médicament est seulement dangereux pendant le traitement.

Source : Pixabay

Source : Pixabay

Pour plus d'informations, le public peut directement contacter les laboratoires Servier en joignant le numéro vert : 0800 00 39 3.

UN AUTRE RÉCENT RAPPEL DE PRODUITS

Le mois de janvier dernier, un autre cas de produits dangereux a été annoncé. Après un contrôle sanitaire sur les produits de Disneyland, il a été déclaré que la peluche Sven contenait des substances dangereuses. Disneyland demande donc à tous les détenteurs du jouet de le rendre pour pouvoir jouir d'un remboursement.

Les postes connexes
Conseils Feb 21, 2019
Toplexil, Humex, Decontractyl et les autres médicaments qui pourraient aggraver votre état de santé
Feb 02, 2019
Toplexil, Humex, Decontractyl: la liste noire des médicaments à éviter
Jan 14, 2019
ANSM: Après le valsartan, un autre médicament antihypertenseur est rappelé en raison du risque de cancer
Actu France Apr 06, 2019
Nouveau Levothyrox : le tribunal a débouté plus de 4 000 patients, malgré des effets secondaires graves