Six fois épouse de djihadiste, internée dans un camp en Syrie, Yasmina, 19 ans, défend Daesh à la télévision

Des journalistes du Royaume-Uni se sont rendus dans un camp à l'est de la Syrie pour y rencontrer un groupe de femmes endoctrinées par Daesh. Yasmina, 19 ans, témoigne sur ce à quoi ressemble la vie d'une femme de jihadiste.

Les troupes de Daesh perdent de plus en plus de terrain en Syrie et sont à présent acculés dans l'extrême Est du pays. Les troupes arabo-kurdes continuent d'avancer et de capturer des civils.

C'est un groupe de femmes capturées par ces troupes que l'équipe de télévision de la chaîne anglaise Channel 4 a rencontré. Au coeur du camp d'al-Hol, elles ont toutes accepté de témoigner sur leur vie.

Parmi les épouses de jihadistes, on trouve par exemple Khadija, une fillette de 12 ans, et sa soeur, encore plus jeune qu'elle.

De tous les témoignages recueillis, celui de Yasmina Haj Omar, 19 ans, est celui qui a le plus attiré l'attention. La jeune fille a été mariée pour la première fois quand elle avait 13 ans.

En 6 ans, elle a épousé 6 jihadistes successif, qui étaient morts les uns après les autres.

"Ça m’allait parce que je suivais la parole du Prophète. Tout ça se fait pour l’amour de Dieu, pour la gloire de Dieu. A chaque fois qu’un homme mourrait en martyr, j’en épousais un autre".

Une autre jeune fille a déclaré devant les caméras de Channel 4 :

"Ce que je veux dire, c'est que Daesh durera toujours, et on en aura la preuve dans les jours à venir. Nous étions tous frères et sœurs, il y a des millions d'hommes unis. Toutes les femmes n'ont qu'un cœur, et une seule religion."

Ces femmes de jihadiste continuent toutes de défendre Daesh. Elles disent être les "victimes" des Kurdes. Yasmina dit même que les douleurs qu'elle a au ventre et que ses saignements vaginaux sont dus aux bombardements américains.

Des milliers d'autres personnes ont quitté la dernière zone restante détenue par le groupe État islamique en Syrie.

Les militants ont été autorisés à se rendre et les civils ont été autorisés à partir, par un couloir humain aménagé par les forces dirigées par les Kurdes.

La bataille finale pour le soi-disant califat se déroule dans la petite ville de Baghouz, à la frontière irakienne.

Il ne resterait que quelques centaines de combattants. La plupart des familles ont été emmenées dans le camp de réfugiés Al-Hol.

Les postes connexes
International Mar 23, 2019
Syrie : La victoire militaire sur Daech a été remportée
Actu France Mar 17, 2019
Syrie : les cinq enfants de djihadistes rapatriés en France, qui sont-ils ?
Actu France Mar 07, 2019
Dorothée, l'épouse du djihadiste Jean-Michel Clain, ne regrette pas d'avoir rejoint Daesh
Actu France Mar 13, 2019
Syrie : deux femmes pressent l'Etat français à renvoyer leurs petits-enfants après la mort de leurs parents