CRASH Ethiopian Airlines : Un Boeing 737 s'écrase, aucun survivant sur les 157 à bord

Dans la matinée du 10 mars, un Boeing 737 d'Ethiopian Airlines s'est écrasé peu après son décollage vers Nairobi (Kenya). En effet, l'appareil, qui effectuait la liaison Addis Abeba-Nairobi, a "perdu le contact".

La mort est sans aucun doute un passage par lequel nous devons tous passer, mais quand elle est aussi brutale et enlève autant d'êtres chers à autant de famille, elle ne laisse place qu'au choc et au désarroi. Le bilan de ce drame est tout simplement catastrophique et laisse sans voix. 

L'appareil qui comptait à son bord 157 personnes, dont 149 passagers et 8 membres d'équipage, ne compte aucun survivant. Malheureusement, personne n'a survécu au crash. Les victimes comptaient plusieurs nationalité, si ce n'est toutes. Il y avait des Africains, des Européens, des Asiatiques et des Américains. Le vol comptait également quatre passagers avec un passeport onusien. 

C'est avec une très grande tristesse que le PDG de la compagnie Ethiopian Airlines a dû annoncer cette tragédie.

Pendant la conférence de presse, le PDG a fait part du décompte de toutes les victimes. Il a déclaré, durant celle-ci, qu'il y aurait apparemment 9 Français parmi les victimes de ce crash. Pour l'instant, l'information n'a pas encore été confirmée par le ministère français des Affaires étrangères. 

La porte-parole du ministère a fait une déclaration dans un communiqué :

"Notre ambassade et notre service consulaire sont mobilisés pour vérifier si des ressortissants français figurent parmi la liste de victimes."

Les causes de l'accident restent encore à déterminer, mais selon Ethiopian Airlines, le pilote a fait état de "difficultés" et avait demandé à rentrer à Addis Abeba.

Dans un communiqué, la compagnie précise que l'appareil, qui effectuait la liaison Addis Abeba-Nairobi, avait décollé à 8 h 38 de l'aéroport international Bole d'Addis Abeba et devait atterrir à Nairobi vers 10 h 30.

"il n'y a pas de survivant"

Il s'est écrasé dans la région de Bishoftu en région Oromia, à une soixantaine de kilomètres au sud d'Addis Abeba. Il aurait "perdu le contact" six minutes après son décollage.

LES VICTIMES

Selon Ethiopian Airlines, à bord du vol se trouvaient des personnes voyageant avec des passeports de 32 nationalités différentes.

Les Kényans étaient les plus touchés avec 32 victimes, suivis de 18 Canadiens, de 9 Éthiopiens, de 8 Italiens, de 8 Chinois, et de 8 Américains.

9 Français, 7 Britanniques, 6 Égyptiens, 5 Néerlandais et 4 Indiens ont également voyagé dans cet avion. Quatre passagers voyageaient avec un passeport onusien.

Plusieurs journalistes présents lors de la conférence de presse ont posté sur les réseaux sociaux la photo de la liste des nationalités des passagers qui étaient à bord de l'avion.

LE PREMIER MINISTRE ÉTHIOPIEN COMPATIT AU DEUIL

Avant même le déploiement des secours, le Premier ministre éthiopien, Abiy Ahmed, avait fait part de ses "plus sincères condoléances" aux familles des victimes, sur Twitter.

Il a indiqué dans un tweet "vouloir exprimer ses profondes condoléances aux familles de ceux qui ont perdu leurs proches bien aimés".

Sur son compte Twitter, les couleurs vives de la compagnie ont été remplacées par du noir et blanc.

UN CENTRE D'INFORMATION OUVERT

Un centre d'information de passagers a été ouvert par Ethiopian Airlines ainsi qu'un numéro de téléphone pour les proches des personnes susceptibles d'avoir été à bord de l'avion.

Les proches des passagers qui étaient à l'aéroport international de Nairobi (JKIA) ont été logés dans un hôtel situé dans l'enceinte de l'aéroport.

CAS SIMILAIRE

Malheureusement, ce n'est pas un cas isolé. Le Boeing 737-800 MAX qui s'est écrasé l'année dernière est le même type d'avion. L'incident du vol d'un avion de la compagnie indonésienne Lion Air a eu lieu en octobre dernier, 13 minutes après avoir décollé de Jakarta, faisant 189 morts.

Le dernier accident grave d'un avion de ligne d'Ethiopian Airlines est celui d'un Boeing 737-800 qui avait explosé après avoir décollé du Liban, en 2010. Les 83 passagers et les sept membres de l'équipage n'ont pas survécu.

La compagnie Ethiopian Airlines, détenue à 100 % par l'État éthiopien, a connu une très forte expansion ces dernières années. Sa flotte compte plus de 100 appareils, ce qui en fait la plus importante sur le continent africain.

D'AUTRES CRASH D'AVION

Ce n'est pas le seul drame aérien de cette année.

Au début de l'année, un avion de chasse "Mirage 2000D" s'est écrasé dans la forêt de Mignovillard, juste entre Jura et Doubs, faisant deux victimes.