Confinement : Alysson, une coiffeuse indépendante de 24 ans, s'est donnée la mort en Belgique

Un terrible drame est survenu en Belgique. Alysson, une coiffeuse indépendante, s'est donnée la mort. Cette dernière était particulièrement tourmentée par les problèmes financiers liés à la crise sanitaire.

Survivre en période de confinement n’est pas forcément évident pour tout le monde. Après avoir vécu un premier enfermement assez mouvementé, les Français doivent à nouveau faire face à une deuxième vague.

Si le confinement semble être un mal nécessaire pour enrayer la propagation du virus, cette situation est particulièrement néfaste pour l'économie. Alysson, une coiffeuse indépendante d’à peine 24 ans, a même mis fin à ses jours.

LA DÉTRESSE DES COMMERÇANTS INDÉPENDANTS

En période de confinement, la détresse financière est grande. En effet, seuls les commerces considérés comme essentiels sont autorisés à ouvrir leurs portes. Certes, une partie de la population peut recourir au télétravail mais la situation n’en reste pas moins précaire.

Cela se ressent particulièrement chez les commerçants indépendants. Étant donné que leurs activités sont considérées comme non essentielles, ils sont obligés de fermer boutique, ou du moins jusqu’au déconfinement. Ce qui fait que la majorité d’entre eux sont livrés à eux-mêmes face aux obligations du quotidien, à savoir les factures, le loyer et plus encore.

N’arrivant plus à joindre les deux bouts, Alysson, une jeune coiffeuse indépendante en est venue à mettre fin à ses jours.

Le gérant d’un café situé aux abords de son commerce a même expliqué qu’il était plus facile d’être sans emploi plutôt qu'indépendant. Ce dernier soutient notamment que compter sur des allocations de chômage était nettement préférable à la pression du quotidien des indépendants. Autrement dit, devoir s’appuyer sur les aléas d’un petit commerce pour survivre.

LES CIRCONSTANCES DE SON DÉCÈS

Comme bon nombre de jeunes qui commencent à se construire un avenir, Alysson a toujours rêvé d’ouvrir son propre salon de coiffure.

Si en août, ce rêve s’est finalement réalisé, la jeune femme a vite déchanté. En effet, elle a rapidement été rattrapée par des problèmes financiers, à cause du confinement.

Bien évidemment, Alysson a essayé de trouver de l’aide auprès des autorités et notamment en contactant les services publics mais ce fut en vain. Hélas, le fait qu’elle venait à peine d'ouvrir son commerce ne la rend pas éligible à cette aide. S’ajoutant à cela le fait que ce soit une activité sans salarié.

Désespérée, cette habitante de Liège est même passée à la télévision pour annoncer qu’elle devait mettre la clé sous la porte.

Ces proches avaient remarqué qu’elle se donnait du courage en disant que ça allait et qu’elle allait s’en sortir mais ils restent abasourdis par le fait qu’elle se soit donnée la mort.

LA BELGIQUE EN ÉMOI

Il va de soi que cette triste disparition en a chagriné plus d’un, d’autant que sa détresse est fortement ressentie par la population. Le 22 novembre 2020, entre 200 et 300 Belges se sont d’ailleurs rassemblés afin de rendre hommage à feue Alysson. Sans compter que les bouquets de fleurs se sont entassés devant sa boutique depuis que cette triste affaire a été ébruitée.

Cette jeune femme est devenue en quelque sorte, le symbole de la détresse des indépendants, en ces temps difficiles. Face à cette situation, certains envisagent même de collecter des fonds pour les soutenir, à travers une association qui serait baptisée “Fonds Alysson”.

Très secouée par cette perte tragique, Cindy, sa belle-mère, garde néanmoins le souvenir d’une Alysson enjouée 

“C’était quelqu’un qui aimait vivre. Elle était pleine de joie."

LE CONFINEMENT L’INSUPPORTE

Célébrités ou personnalités lambda, beaucoup se plaignent du fait de devoir vivre confinés. Sur RMC, Jacqueline n’a d’ailleurs pas hésité à donner son avis, plus que tranchant sur le sujet. Cette dernière a clairement avoué ne pas supporter le confinement.

La journaliste Apolline de Malherbe | Photo : Getty Images

La journaliste Apolline de Malherbe | Photo : Getty Images

Les postes connexes
Twitter/RMCinfo
TV Nov 20, 2020
"Je ne supporte pas le confinement" : les larmes de Jacqueline en direct sur RMC
Getty Images
Actu France Nov 18, 2020
Quand les salons de coiffure vont-ils rouvrir ?
Getty Images
Relation Nov 08, 2020
Philippe Geluck : ses rares révélations sur Dany, sa femme depuis 40 ans
Getty Images
Célébrités Nov 03, 2020
"Il y a quelque chose qui cloche" : La famille Pernauts stupéfaite par l'attitude du peuple face au confinement