logo
Un homme avec une jeune fille en fauteuil roulant | Source : Shutterstock
Un homme avec une jeune fille en fauteuil roulant | Source : Shutterstock

Une mère abandonne sa fille en fauteuil roulant à son beau-père, revient des années plus tard et ne la reconnaît plus - Histoire du jour

José Augustin
02 juin 2023
08:20

Après que la mère de Michelle l'a abandonnée à son beau-père, l'adolescente s'est promis de prouver qu'elle n'était pas un fardeau. Après avoir surmonté de nombreux obstacles, Michelle s'est retrouvée face à face avec la femme qui l'a abandonnée.

Annonces

Michelle ne s'est pas rendu compte que quelque chose n'allait pas jusqu'à ce que son beau-père, Eugene, s'effondre sur le canapé et se mette à pleurer. Ils venaient d'arriver à la maison et avaient découvert un mot de sa mère sur la table basse. Cette même note se trouvait maintenant sur le siège à côté d'Eugène.

Michelle a fait passer son fauteuil roulant par l'espace entre le canapé et le siège. Elle se pencha et saisit la note.

"Michelle, non." Eugène se pencha pour attraper la note.

Michelle fit volte-face hors de sa portée. Elle devait savoir ce qui se passait. Elle tenait la page d'une main. Ses doigts tremblaient en lisant les mots de sa mère :

"Je n'en peux plus. Tu sais que je n'ai jamais voulu d'enfants, mais j'ai quand même fait de mon mieux pour m'occuper de Michelle. Ce fardeau m'a fait perdre les meilleures années de ma vie. Mais maintenant qu'elle a seize ans, j'ai décidé qu'il était temps pour moi de poursuivre mon rêve de devenir actrice avant qu'il ne soit trop tard..."

Michelle n'a pas lu la suite. Elle froissa la page dans son poing, tandis que des larmes coulaient sur ses joues. Un fardeau... était-ce tout ce qu'elle était ? Une grossesse accidentelle qui alourdit le fardeau de sa mère en nécessitant une attention particulière ? Son regard se porta sur Eugène.

Annonces
À des fins d'illustration uniquement | Source : Pexels

À des fins d'illustration uniquement | Source : Pexels

"Et toi ?", demanda Michelle. "Est-ce que je suis un fardeau pour toi aussi ? Ce n'est pas comme si j'étais ta vraie fille, alors personne ne te blâmera si tu me jettes quelque part comme un chien"

"Jamais !" Eugène s'est précipité vers elle, s'est agenouillé et a entouré Michelle de ses bras.

"Je ne comprends pas les intentions de ta mère, mais je t'aime comme ma propre fille, Michelle, et je ne t'abandonnerai jamais."

Michelle retourna l'étreinte d'Eugène, mais les mots de sa mère étaient gravés dans ses pensées. Ce n'est pas comme si elle avait demandé à être comme ça. Ce n'est pas comme si elle aimait dépendre des autres pour son cathéter, sa physiothérapie ou quoi que ce soit d'autre.

Annonces

Eugène essuie les larmes sur les joues de Michelle avec ses pouces. "Regarde-moi, Shelly, et écoute bien, d'accord ? C'est une situation terrible et choquante, mais tu n'as rien fait de mal. Ce sera difficile, mais nous continuerons sans elle, d'accord ?"

Continuer ? Non. Michelle a décidé à ce moment-là de faire tout ce qu'il fallait pour prouver à sa mère qu'elle avait tort. Un jour, quand elle aura réussi, elle demanderait à un détective de retrouver sa mère pour pouvoir lui montrer ses exploits.

À des fins d'illustration uniquement | Source : Pexels

À des fins d'illustration uniquement | Source : Pexels

Michelle a travaillé dur à l'école et est sortie première de sa classe. Plusieurs universités lui ont offert des bourses, et ses amis ont été choqués lorsqu'elle a choisi de se spécialiser dans les études cinématographiques.

Annonces

"Tu es sûre que c'est ce que tu veux vraiment ?", lui demanda Eugène pendant qu'ils dînaient. "Tu as tellement de choix de carrière qui s'offrent à toi et je crains que tu ne choisisses le cinéma pour les mauvaises raisons"

Michelle se pinça les lèvres. "Je veux être réalisatrice, Eugène. Qu'y a-t-il de mal à cela ?"

"Rien... tant que tu ne le fais pas à cause de ta mère"

Michelle haussa les épaules et reporta son attention sur son dîner. "J'aime les films, tu le sais, et je veux vraiment me lancer dans le cinéma. Cette femme n'a rien à voir avec ça"

Jamais elle n'avouerait à Eugène, ni à personne d'autre, qu'elle imaginait souvent sa mère en train de la regarder avec stupeur après avoir passé une audition pour un film que Michelle était en train de réaliser.

À des fins d'illustration uniquement | Source : Pexels

À des fins d'illustration uniquement | Source : Pexels

Annonces

Les autres étudiants regardèrent Michelle lorsqu'elle entra dans la salle. Une jeune femme aux cheveux magenta s'est penchée pour chuchoter quelque chose à son amie, et les deux filles ont ricané. Michelle n'y a pas prêté attention jusqu'à ce que, quelques jours plus tard, l'instructeur lui demande de parler du film qu'elle avait vu.

Le professeur a posé des questions sur le film que la classe avait regardé la veille. Lila, la fille aux cheveux magenta, a répondu par un discours ridicule sur la supériorité de la pellicule physique par rapport à la prise de vue numérique.

"Je ne suis pas d'accord", a dit Michelle. "Je pense qu'il y a des avantages et des inconvénients dans les deux cas. Même s'il y a un certain aspect et une certaine sensation que l'on ne peut obtenir qu'avec une pellicule physique, le numérique offre un plus grand nombre d'options de montage qui peuvent être plus adaptées au projet que l'on filme."

"Seulement si tu es paresseux", rétorqua Lila. Elle ne s'attendait pas à ce que la nouvelle fille en fauteuil roulant remette en question son opinion de la sorte. Comment ose-t-elle ?

Les yeux de Lila s'illuminèrent de colère et elle s'écria : "Le numérique n'égalera jamais l'authenticité d'un film tourné sur pellicule. Ce n'est tout simplement pas réaliste."

Annonces

Michelle roula des yeux.

"Vous pouvez tourner des films muets en monochrome si vous le souhaitez, mais tous les autres sont au XXIe siècle.

De nombreux élèves ont ri à la réponse de Michelle et ont commencé à taquiner Lila. Le professeur a mis fin à la dispute et a exhorté les élèves à revenir au sujet, mais Lila a jeté un regard noir à Michelle pendant le reste du cours.

La journée n'allait pas bien se terminer pour Michelle. Une fois les cours terminés, Lila et ses amies ont coincé Michelle dans un couloir vide.

À des fins d'illustration uniquement | Source : Pexels

À des fins d'illustration uniquement | Source : Pexels

"Tu n'as rien à faire ici", a dit Lila en se penchant vers Michelle. "Et je veux que tu quittes ma classe."

Annonces

"Ta classe ?" Michelle haussa les sourcils. "Calme-toi"

Michelle se retourna et força son fauteuil roulant à passer entre les deux amies de Lila. Alors qu'elle s'éloignait, son fauteuil roulant se mit à bouger et à basculer vers l'arrière.

"Pas si vite" Lila la regarda en ricanant. Elle tenait fermement les poignées du fauteuil roulant de Michelle et la dirigeait maintenant vers un placard de service.

"Hé, lâche-moi !" Michelle ne pouvait pas tourner efficacement si ses roues avant ne touchaient pas le sol. "Qu'est-ce que tu crois faire ?"

"Je te montre qui est le chef ici", répondit Lila. "Je ne suis pas venue à l'école de cinéma pour écouter des minables comme toi."

"Tu es folle ?" Michelle s'est retournée vers Lila pour lui enlever les mains de son fauteuil roulant. "Ce n'est pas parce que tu n'es pas d'accord avec moi que tu dois me mettre dans un placard."

"Oh, n'est-ce pas ? C'est toi qui as un problème", hurla Lila. "Toute ma vie, j'ai dû écouter des monstres comme toi critiquer de bons films parce que tout ce que ton esprit faible peut comprendre, c'est ce genre de conneries qui sont produites pour faire de l'argent. Il n'est pas question que j'écoute ça en cours de cinéma. Pas si je peux m'en empêcher. Et la prochaine fois que tu voudras me couper la parole, pense à ce moment précis."

Annonces

"Ne fais pas ça, Lila. Laisse-moi partir."

"Pas avant que tu aies appris ta leçon." Lila sourit en fermant la porte du placard et en éteignant la lumière.

À des fins d'illustration uniquement | Source : Pexels

À des fins d'illustration uniquement | Source : Pexels

Une demi-heure plus tard, un concierge trouva Michelle et appela la sécurité du campus.

"Je ne pense pas que tu devrais retourner à l'université tant que cette fille n'a pas été expulsée", a dit Eugène. "C'est trop dangereux."

Michelle soupira.

"Je ne sais pas quoi faire, Eugène. Je ne comprends pas comment une personne peut être si fanatique pour un sujet aussi futile qu'elle puisse blesser quelqu'un d'autre."

Annonces

"Certaines personnes sont juste..." Eugène secoua la tête. "Je n'en sais rien. Mais tu ne peux pas prendre le risque qu'elle te malmène à nouveau."

"J'ai déjà porté plainte." Michelle prit la main d'Eugène dans la sienne. "Je ne la laisserai pas s'en tirer comme ça. Merci, Eugène."

Eugène fronça les sourcils. "Mais je n'ai rien fait."

"Tu as été là pour moi chaque fois que j'ai eu besoin de toi." Michelle sourit. "Je ne peux pas te dire à quel point je t'aime et t'apprécie."

À des fins d'illustration uniquement | Source : Pexels

À des fins d'illustration uniquement | Source : Pexels

"Il se peut que nous ayons un combat difficile à mener." L'avocat de Michelle, M. Abubakar, était en train d'étudier le dossier. "Votre tyran, Lila, vient d'une famille riche et va certainement se présenter au tribunal avec toute une équipe d'avocats. M. Abubakar porta son regard sur Michelle. "Êtes-vous sûre d'être prête pour cela ?"

Annonces

Michelle a acquiescé. "Absolument."

"C'est bien. Votre dossier est solide, mais je dois vous avertir que rien n'est certain. Avec suffisamment de temps et de ressources, ce que notre opposition possède certainement, même le dossier le plus solide peut être coulé lorsqu'il arrive devant le juge et les jurés."

"Je comprends. Je n'ai pas peur de me battre, M. Abubakar, et je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour vous aider." Michelle s'est penchée en avant et a regardé son avocat dans les yeux. "Même si elle s'en tire, je veux savoir que j'ai fait tout ce qui était en mon pouvoir pour qu'elle soit punie pour m'avoir brutalisée."

M. Abubakar sourit. "D'accord, nous nous reverrons dans une semaine environ. Nous discuterons alors de notre stratégie."

Michelle a traversé le bureau pour serrer la main de M. Abubakar. "À bientôt."

À des fins d'illustration uniquement | Source : Pexels

À des fins d'illustration uniquement | Source : Pexels

Annonces

Au cours de la semaine suivante, Michelle a passé tout son temps libre à rechercher des procédures juridiques et des précédents pour des affaires d'agression comme la sienne. Au début, elle a travaillé lentement, car elle ne comprenait pas la plupart des termes juridiques, mais elle s'est peu à peu familiarisée avec eux.

Lorsqu'elle est retournée dans le bureau de M. Abubakar, elle avait apporté un dossier de notes et un ouvrage juridique qu'elle avait emprunté à la bibliothèque de l'université.

"J'espère que cela ne vous dérange pas, mais j'ai fait quelques recherches et j'ai trouvé des informations intéressantes qui pourraient être utiles."

Michelle a soulevé le dossier de ses genoux et l'a présenté à M. Abubakar.

M. Abubakar a pris le dossier et a parcouru la première page. Ses sourcils se sont froncés pendant qu'il tournait la page.

"C'est utile." Il sourit à Michelle. "J'avais déjà noté certains de ces cas, mais il y en a d'autres que je peux aussi utiliser comme référence"

"Super." Michelle sourit. "J'avais un peu peur que ce soit trop basique"

À des fins d'illustration uniquement | Source : Pexels

À des fins d'illustration uniquement | Source : Pexels

Annonces

M. Abubakar secoua la tête. "Non, vous avez fait du bon travail, comme une assistante juridique qualifiée. Avez-vous suivi des cours de droit ?"

Michelle secoua la tête. "J'ai juste un don pour la recherche".

M. Abubakar a commencé à discuter de la stratégie qu'il voulait utiliser pour l'affaire de Michelle. Pendant qu'il cherchait sur son bureau un document qu'il voulait lui montrer, les yeux de Michelle ont été attirés par une collection de photos encadrées et de notes manuscrites accrochées au mur sous les diplômes de M. Abubakar.

"Oh là là, c'est la star de cinéma", s'exclama Michelle. "Vous le connaissez ?", a demandé M. Abubakar. "Toutes ces notes de remerciement et ces photos proviennent d'anciens clients. J'étais un associé junior dans un grand cabinet de divertissement"

"Pourquoi êtes-vous parti ?"

"Satisfaction professionnelle" M. Abubakar haussa les épaules. "Mon jeune moi était impressionné par l'opportunité de travailler avec tous ces gens célèbres et ces studios de cinéma, mais j'ai fini par réaliser que je ne faisais qu'aider les gens forts à intimider les petites gens pour qu'ils concluent des accords qui ne leur étaient pas profitables." Il a froncé les sourcils. "Ce n'est pas le genre de personne que je voulais être."

Annonces
À des fins d'illustration uniquement | Source : Pexels

À des fins d'illustration uniquement | Source : Pexels

Comme l'avait prédit M. Abubakar, Lila s'est présentée au tribunal avec une équipe de quatre avocats et leurs assistants. Lila sourit à Michelle au début de la procédure, mais M. Abubakar transforma rapidement son sourire en une moue furieuse.

Malgré tous les efforts de l'avocat de Lila pour obtenir un non-lieu, Michelle et M. Abubakar n'ont pas abandonné.

Ils se sont battus avec acharnement et le jury a fini par voter en faveur de Michelle. Lila a été condamnée à des travaux d'intérêt général.

"Merci, M. Abubakar. Je ne peux pas vous dire ce que cela représente pour moi", a dit Michelle en quittant le tribunal avec son avocat.

Annonces

M. Abubakar a souri. "C'est pour cela que je fais ce travail, Michelle, pour veiller à ce que les petites gens aient une chance équitable. C'est quelque chose que vous pourriez faire aussi, vous savez."

Michelle a froncé les sourcils. "Qu'est-ce que vous voulez dire ?"

À des fins d'illustration uniquement | Source : Pexels

À des fins d'illustration uniquement | Source : Pexels

"Vous avez un don pour le droit. Je l'ai remarqué lorsque nous avons constitué votre dossier" M. Abubakar s'est rapproché. "J'ai entendu de mauvaises histoires sur les jeunes qui fréquentent la section artistique de votre université. Vous n'avez rien à faire parmi des gens aussi cruels, Michelle. Vous pourriez devenir une grande avocate et lutter avec moi contre les injustices de ce système."

La suggestion de M. Abubakar a intrigué Michelle, mais elle a fini par l'ignorer. Elle était déterminée à devenir réalisatrice et, bien qu'elle ne veuille pas l'admettre, elle rêvait de retrouver un jour sa mère.

Annonces

Michelle est retournée à l'université, mais elle s'est vite rendu compte qu'il ne serait pas facile d'échapper à ce qui s'était passé entre elle et Lila. Même si Lila a été renvoyée, ses amis en voulaient manifestement à Michelle et étaient déterminés à la faire souffrir.

Plusieurs élèves ont ricané lorsque Michelle les a croisés sur le chemin de la classe. Elle n'y a pas prêté attention jusqu'à ce qu'elle voie un deuxième groupe d'élèves qui l'ont ouvertement pointée du doigt et ont éclaté de rire. C'est alors que Michelle a vu les affiches.

Quelqu'un avait photoshopé son visage sur plusieurs photos de femmes nues et les avait placardées sur les murs. Des insultes ignobles avaient été griffonnées au marqueur rouge sur les clichés.

À des fins d'illustration uniquement | Source : Pexels

À des fins d'illustration uniquement | Source : Pexels

Annonces

Michelle s'est arrêtée dans le couloir menant à son premier cours et a regardé fixement les images qui l'entouraient. Il y en avait partout ! Elle a fondu en larmes et s'est retournée, s'éloignant aussi vite qu'elle le pouvait.

Michelle a appelé M. Abubakar dès qu'elle est rentrée chez elle. "Vous aviez raison", a-t-elle dit en essuyant ses larmes.

"Les autres enfants de l'école continuent de s'en prendre à moi et même l'administration ne semble pas s'en préoccuper."

"Voulez-vous encore vous battre contre eux ?", demanda M. Abubakar. "Parce que nous aurons besoin de preuves pour attraper les personnes qui sont derrière tout ça."

"Je veux me battre contre eux et contre tous ceux qui, dans ce monde, sont cruels et maltraitent les autres. J'ai décidé de devenir avocat comme vous, M. Abubakar. Quelqu'un qui utilise son pouvoir pour combattre les personnes malveillantes de ce monde. J'ai l'intention de changer de filière demain, et j'aimerais savoir si vous voulez bien être mon mentor ?"

"Ce serait un honneur, Michelle."

À des fins d'illustration uniquement | Source : Pexels

À des fins d'illustration uniquement | Source : Pexels

Annonces

Sept ans plus tard

Michelle a obtenu son diplôme de droit et, suivant les conseils de M. Abubakar, elle a travaillé dans un grand cabinet pendant deux ans.

Il lui a dit : "Tu dois savoir comment ils trichent dans le système pour pouvoir les vaincre" Et elle s'est vite rendu compte qu'il avait raison. Lorsqu'elle n'a plus supporté les pratiques tordues du grand cabinet, Michelle s'est mise à son compte.

Elle a ouvert son bureau et s'est assuré un bon revenu. Elle finit par installer un panneau annonçant des services juridiques gratuits pour les personnes dans le besoin le vendredi. Malheureusement, sa santé s'est détériorée pendant cette période. L'intervention chirurgicale n'était pas envisageable jusqu'alors en raison des risques qu'elle comportait, mais Michelle n'avait plus le choix.

Après avoir pris un congé prolongé pour se remettre de l'opération et achever son programme de rééducation, Michelle est retournée à son bureau. Elle a garé son fauteuil roulant dans un coin de la pièce et a marché lentement jusqu'à son bureau pour s'asseoir sur sa toute nouvelle chaise de bureau.

C'est bizarre d'utiliser ses jambes. Elle s'était fait opérer avec le seul espoir de survivre et de pouvoir continuer à faire du bien à sa communauté. Certaines personnes l'avaient même félicitée sur les réseaux sociaux après l'opération, comme si le fait de pouvoir marcher la rendait complète. Elle les a tous bloqués.

Annonces

Sa première cliente arriva bientôt et détourna Michelle de son trouble intérieur. Michelle la dévisagea avec incrédulité lorsque la femme entra dans son bureau.

À des fins d'illustration uniquement | Source : Pexels

À des fins d'illustration uniquement | Source : Pexels

"C'est vrai que vous aidez les gens gratuitement s'ils n'ont pas les moyens de vous payer ?", demanda Iris, la mère de Michelle. "Je n'ai pas de travail et je n'ai pas d'argent."

Michelle a joint les mains devant son visage. Se pourrait-il que sa propre mère ne l'ait pas reconnue ?

Michelle pensa à l'apparence qu'elle avait lorsqu'elle était adolescente. Elle arborait des cheveux bruns courts, coupés à la garçonne, pour être plus facile à entretenir, et portait des lunettes tout le temps parce qu'elle était myope.

Annonces

Aujourd'hui, elle a remplacé ses lunettes par des lentilles de contact, a laissé pousser ses cheveux jusqu'aux épaules et les a teints en blond. Il n'en fallait pas plus pour tromper une mère qui n'avait pas vu son enfant depuis des années ?

"Je crois que je me suis trompée." Iris se leva pour partir, mais Michelle lui fit signe d'attendre.

"Non, vous avez raison. J'ai juste..." Michelle a hésité, sur le point d'affronter la femme, mais n'a pas su comment s'y prendre. Il était plus facile de se concentrer sur le travail.

"Je travaille bénévolement", poursuit Michelle. "Dites-moi pourquoi vous avez besoin d'une aide juridique."

À des fins d'illustration uniquement | Source : Pexels

À des fins d'illustration uniquement | Source : Pexels

Annonces

Michelle avait souvent imaginé retrouver sa mère lorsqu'elle était plus jeune. Dans la plupart de ses rêves, elle se voyait dans une position de pouvoir, l'incarnation de la réussite. D'un autre côté, sa mère était dans le besoin et s'excusait abondamment auprès d'elle pour lui demander une faveur.

La réalité de ses rêves n'était pas du tout aussi satisfaisante que ce qu'elle avait imaginé. Iris avait de gros problèmes. Elle avait percuté la voiture de luxe d'un homme d'affaires influent alors qu'elle conduisait en état d'ébriété, et les avocats de l'homme avaient l'intention de lui faire un procès.

"Honnêtement, je ne pense pas pouvoir vous tirer d'affaire, mais nous pouvons obtenir une réduction de peine, voire des travaux d'intérêt général. J'aurai besoin de plus de détails, mais d'abord, puis-je vous offrir quelque chose à boire ?"

Michelle trébucha alors qu'elle revenait avec des rafraîchissements pour elles. Iris s'empressa d'attraper son coude.

" Vous allez bien ? ", lui demanda Iris.

Michelle hocha la tête et montra son fauteuil roulant dans le coin. "Je m'habitue encore à marcher"

Iris a hoché la tête d'un air absent. Michelle pensait que c'était l'indice qu'il fallait à sa mère pour la reconnaître, mais non, Iris ne savait toujours pas que son avocate était la fille qu'elle avait abandonnée.

Annonces
À des fins d'illustration uniquement | Source : Pexels

À des fins d'illustration uniquement | Source : Pexels

Michelle a rencontré Iris plusieurs fois avant la date du procès. Chaque fois, Michelle se demandait si ce serait le jour où sa mère la reconnaîtrait, mais elle ne l'a jamais reconnue. Curieusement, c'est précisément ce dont Michelle avait besoin pour enterrer ses démons.

Michelle s'est battue avec acharnement au tribunal et a obtenu gain de cause. Le juge a réduit la peine à un an de prison ou une amende. Michelle était satisfaite, mais lorsqu'elle s'est tournée vers Iris, celle-ci était en larmes.

"Je n'ai pas d'argent pour payer l'amende", sanglota Iris. "Finalement, je vais quand même devoir aller en prison"

Sur un coup de tête, Michelle se tourna à nouveau vers le juge.

Annonces

"Si la cour le permet, j'aimerais payer l'amende au nom de ma cliente pour qu'elle puisse rentrer chez elle immédiatement."

"Pourquoi feriez-vous cela pour moi ?" Iris enroula sa main autour du poignet de Michelle.

"Tu ne me reconnais vraiment pas du tout ?" Michelle pencha la tête. "Ceci va peut-être te rafraîchir la mémoire."

À des fins d'illustration uniquement | Source : Pexels

À des fins d'illustration uniquement | Source : Pexels

Michelle fouilla dans sa mallette et en sortit une note. Elle était très froissée, mais les mots d'Iris étaient encore clairement lisibles.

"Ce n'est pas possible." Iris la regarda, bouche bée.

"Tu peux garder ça, je n'en ai plus besoin." Michelle a commencé à ranger ses affaires. "Je suis désolée que tu n'aies pas pu devenir actrice, mais j'espère que tu as apprécié de vivre pour toi-même."

Annonces

"Attends, Michelle. Il faut qu'on parle."

"Non." Michelle secoua la tête. "Tu ne m'as même pas reconnue, moi, ta propre fille. Et je sais que je ne ressemble pas tout à fait à la gamine que tu as abandonnée, mais enfin !"

"S'il te plaît, laisse-moi t'expliquer."

Michelle sortit de la salle d'audience et laissa sa mère derrière elle pour de bon. Elle a payé l'amende, puis est retournée à son bureau pour aider son prochain client.

À des fins d'illustration uniquement | Source : Pexels

À des fins d'illustration uniquement | Source : Pexels

Que pouvons-nous apprendre de cette histoire ?

  • La vengeance ne mène pas au bonheur. Michelle a planifié sa vie en fonction de sa rencontre avec sa mère pour pouvoir se venger d'elle, et cela ne lui a apporté que des malheurs. Elle a connu le succès et la joie lorsqu'elle s'est engagée à aider les autres.
  • Faites la paix avec votre passé. Tout le monde traverse des périodes de souffrance, mais la seule façon d'aller de l'avant est de trouver un moyen d'oublier les blessures.
Annonces

Partagez cette histoire avec vos amis. Elle pourrait égayer leur journée et les inspirer.

Cette histoire est inspirée de la vie quotidienne de nos lecteurs et rédigée par un écrivain professionnel. Toute ressemblance avec des noms ou des lieux réels est une pure coïncidence. Toutes les images sont uniquement destinées à l'illustration. Partagez votre histoire avec nous ; elle changera peut-être la vie de quelqu'un. Si vous souhaitez partager votre histoire, veuillez l'envoyer à info@amomama.com.

Pour lire davantage d’articles, abonnez-vous à AmoMama sur Google News !

Annonces
info
Veuillez nous indiquer votre adresse e-mail afin que nous puissions partager avec vous les meilleures de nos histoires !
En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité
Annonces
Articles connexes

La mère de la mariée voit le marié entrer dans la salle de bains avec la demoiselle d'honneur au milieu du mariage – Histoire du jour

17 octobre 2023

Un mois avant de devenir millionnaire, une pauvre femme fouillait dans les poubelles — Histoire du jour

11 août 2023

Un homme ramène une femme chez elle ; Son mari et ses frères viennent le voir quelques jours plus tard – Histoire du jour

27 octobre 2023

Il m'a fallu 8 ans pour trouver la maison sur une vieille photo que j'ai héritée de manière anonyme - Mon histoire

30 octobre 2023

Un père célibataire se bat pour élever des triplés et découvre un jour qu'ils ne sont pas les siens — Histoire du jour

25 septembre 2023

"Il y a quelque chose à l’intérieur", crie un garçon après s'être assis sur le vieux canapé que lui a laissé sa grand-mère décédée – Histoire du jour

07 août 2023

Une femme se moque du pauvre homme qui la demande en mariage, et le voit comme chef cuisinier lorsqu'elle obtient un emploi de plongeuse plus tard - Histoire du jour

22 octobre 2023

Une femme riche insulte une vieille dame pauvre dans une salle d'opéra jusqu'à ce qu'elle apparaisse soudainement sur scène - Histoire du jour

11 octobre 2023

Une fille unique s'occupe de sa mère handicapée pendant des années ; Son père apparaît lorsqu'elles deviennent célèbres – Histoire du jour

07 novembre 2023

Des frères pauvres aident depuis des années un vieil homme handicapé à s'occuper de sa ferme et découvrent par hasard une cachette dans un tas de foin - Histoire du jour

13 octobre 2023

Un garçon organise une collecte de fonds pour acheter un fauteuil roulant électrique à un camarade de classe handicapé récemment devenu orphelin - Histoire du jour

28 octobre 2023

Les visiteurs d'un restaurant chic se moquent d'une femme âgée handicapée, au milieu du dîner, le propriétaire crie son nom – Histoire du jour

02 août 2023

Je vis seule à 68 ans parce que mes enfants ont oublié mon existence - Histoire du jour

02 septembre 2023

J'ai pris soin de mon mari handicapé pendant 9 ans et un jour, en rentrant plus tôt à la maison, je l'ai vu debout - Mon histoire

27 octobre 2023