À propos AM

16 novembre 2018

Une femme dévastée donne des conseils après avoir eu un enfant mort-né à cause de l'incompétence des médecins

Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail
Chargement...

Annonces

Une maman dévastée partage son histoire déchirante afin de mettre en garde les femmes du monde entier.

Kristy Watson a partagé une photo de son fils mort-né après que les médecins l'aient renvoyé chez elle avec du paracétamol alors qu'elle souffrait de pré-éclampsie ce qui a coûté la vie à son enfant et aurait pu la tuer.

C'est après 32 semaines de grossesse qu'elle a donné naissance à son fils mort-né à Victoria, en Australie. Elle rapporte cependant que les médecins n'ont pas réussi à diagnostiquer correctement la maladie dont elle souffrait ce qui aurait permis de sauver la vie de son bébé.

Chargement...
Chargement...

Annonces

Elle a commencé à souffrir d'oedèmes à partir de la 26ème semaine de grossesse et six semaines plus tard, la jeune femme de 20 ans a découvert que Kaycen, son bébé, était décédé dans son utérus.

"Non seulement les ailes de Kaycen ont poussé trop vite et il a perdu la vie bien trop tôt mais j'ai bien faillit perdre la mienne aussi," a-t-elle déclaré à The Sun. 

"J'ai le coeur brisé à chaque fois que je me dis que mon petit garçon pourrait toujours être là avec moi aujourd'hui."

Chargement...

Annonces

L'ancienne serveuse s'est rendu à l'hôpital sur conseil de sa sage-femme après que sa vision ait commencé à devenir trouble et qu'elle ait eu des maux de tête mais elle a été renvoyée chez elle avec du Panadol par les médecins qui lui ont dit que ces symptômes étaient normaux durant la grossesse.

Mais en vérité, elle souffrait d'une maladie très sérieuse qui touche environ 2% des femmes enceintes: "J'étais si gonflée que je ne pouvais plus enfiler mes chaussures, mon visage était bouffi et je ne pouvais pas voir mes chevilles," a raconté Kristy.

Chargement...

Annonces

La jeune femme est persuadée que tout le monde se doutait qu'elle souffrait sûrement de pré-éclampsie mais que personne ne lui a dit clairement que c'était le cas.

À partir de 32 semaines de grossesse, elle a commencé à souffrir terriblement. Paniquée, elle a contacté sa sage-femme et s'est rendue à l'hôpital.

Malheureusement, après avoir passé une échographie, elle a appris que son bébé était mort. Kaycen est mort-né le 27 juillet emporté par la pré-éclampsie. 

Bien qu'elle ait été sous morphine, elle se rappelle de certains des moments qui ont suivi l'accouchement. "Je sais que j'ai pu lui donner un bain et que je l'ai serré contre moi toute la nuit."

Chargement...

Annonces

Chargement...

Annonces

Elle a passé trois jours avec Kaycen à l'hôpital avant ses funérailles et elle a dû passer deux jours de plus en observation à cause de son état de santé critique.

"Je pense que la situation aurait pu être bien différente s'ils m'avaient écouté" déclare Kristy qui pense que les médecins auraient dû être capables d'évaluer la situation correctement au vu de ses nombreux symptômes.

Chargement...

Annonces

"Je suis entré en contact avec de nombreuses mères qui ont malheureusement traversé ce que j'ai vécu et cela m'attriste de savoir que la plupart de ces tragédies sont dûes à de la négligence - pré-éclampsie ou non."

Son conseil à toutes les mamans est d'écouter leurs corps.

Les erreurs médicales sont malheureusement réccurentes et dans un récent article, nous vous parlions d'un médecin qui a retiré le rein d'une patiente alors qu'elle devait simplement subir une opération de routine.

Apprenez-en plus en cliquant ici.

Chargement...
Chargement...

Annonces