Vie et mort de François de Roubaix, compositeur et musicien français

François de Roubaix fut une figure incontournable dans la composition de musique de film dans les années 70. Auteur-compositeur chevronné, il est décédé en 1975 à la fleur de l’âge, laissant derrière lui une immense œuvre dans l’expérimentation musicale. Amomama vous dresse le portrait d’un compositeur de légende.

Ils sont nombreux les films qui ont marqué le public par leurs musiques devenues cultes mais dont on ne souvient plus du titre. Depuis la musique de son premier long métrage en 1965, il s’est écoulé dix ans pendant lesquels François de Roubaix a sublimé les fictions au cinéma par ses rythmes venus d’ailleurs.

Les airs du compositeur rivalisent d’audace. Pourtant, il est moins en vue que ses contemporains qui lui font de l’ombre à savoir Michel Legrand et Georges Delerue. C’est au milieu des années 90 que son héritage sera utilisé à bon escient par des artistes locaux et étrangers.

UN COMPOSITEUR ROMPU À LA TÂCHE

Venu au monde en 1939 dans un environnement bourgeois, François de Roubaix est issu de l’union entre un père producteur d’origine belge et une mère artiste italienne. Il grandit avec sa famille à Neuilly-sur-Seine (son lieu de naissance) où il va trouver sa voie avant d’avoir atteint la majorité.

Travailleur acharné, le compositeur façonne son style au début des années 1970 dans un studio personnel à domicile (homme-studio). Il se sert alors d’un magnétophone huit pistes, deux synthétiseurs EMS VCS3 et de plusieurs autres instruments.

Les différents résultats de ses expérimentations plaisent et François de Roubaix commence à composer pour des films. Ses sonorités sont aussi marquantes que les films pour lesquels il les compose.

LA MORT INATTENDUE DE L’ARTISTE

Malgré une bonne notoriété acquise au fil des années, l’auteur connaît une période de creux en 1973. Période pendant laquelle il est concurrencé par deux de ses plus fidèles collaborateurs et amis : José Giovanni et Robert Enrico. Malgré tout, le compositeur décide de retravailler avec ses amis.

“Quand il a retrouvé Enrico pour “Le Vieux fusil”, en 1975, la machine était grippée, confie Stéphane Lerouge. Enrico refusait ses propositions de thèmes. Roubaix était donc sur le point d’abandonner le film.

En dernier recours, il lui fit écouter l’une des maquettes inédites de “Deux hommes dans la ville”. Enrico a adoré. Et ce fut un succès public, critique et musical.“

François de Roubaix entreprend alors de retrouver également José Giovanni en 1975 pour le film “Le Gitan“. Seulement, le compositeur décide d’abord d’effectuer un de ses nombreux voyages aux îles Canaries. Mais ce voyage lui sera fatal car l’auteur décède le 20 novembre 1975.

FRANÇOIS DE ROUBAIX A RETROUVÉ UNE CERTAINE RENAISSANCE

Après sa mort, l’œuvre de François de Roubaix se révèle au grand jour, touchant les paliers qui lui était impossible de son vivant. De nombreux artistes se revendiquent du courant musical laissé par le compositeur.

En 2014, Sébastien Tellier se revendique de ce courant musical dans un documentaire diffusé sur France 4 :

“Les synthés qu’utilisait de Roubaix, ils sont dans tous nos disques : Cassius, Daft Punk, Justice… Il y a des notes à lui dans mes notes à moi.“

a-t-il affirmé.

François de roubaix était un musicien et compositeur avant-gardiste qui a influencé plusieurs générations d'artistes par ses sonorités venues d'ailleurs.

Après sa mort, l'auteur restera inoubliable par son travail comme le sera certainement Hervé Christiani, décédé en juillet 2014. Le chanteur qui est mort à l’âge de 66 ans, reste inoubliable grâce à plusieurs disques à succès.

Les postes connexes
wikipedia.com
Musique Oct 07, 2019
Hervé Christiani : musicien français décédé, auteur et interprète de 'Il est libre Max'
Getty Images
Célébrités Nov 13, 2019
Jean-Louis Aubert 64 ans, auteur-compositeur-interprète, à la sortie d’un nouveau double album
GettyImages
Célébrités Nov 27, 2019
Fabien Lecoeuvre parle des enfants de Claude François après la mort du chanteur
Getty Images
Célébrités Oct 30, 2019
La double vie de François Mitterrand entre sa femme Danielle et sa maîtresse Anne Pingeot